Gratin dauphinois (le vrai)

Il existe une multitude de versions de gratins dit « dauphinois » alors qu’ils n’ont de Dauphinois que le nom.

Le vrai gratin dauphinois se fait avec les ingrédients de base suivants : des pommes de terre, du lait et de la crème (auxquels on ajoute de l’ail, sel, poivre, beurre et muscade pour l’assaisonnement) et c’est tout.
Si on y rajoute des oignons, des lardons, du fromage râpé (la version la plus couramment rencontrée), etc…, cela devient un gratin de pomme de terre. (ou savoyard, ou montagnard ou encore campagnard… Comme vous voulez)

Je me dis qu’à force d’appeler « gratin dauphinois » un gratin de pomme de terre avec tout un tas d’ingrédients qu’il ne contient pas normalement, on finira par oublier ce qu’est un gratin dauphinois… Non ?
Ce principe est valable pour tout un tas de recettes, évidemment et je vous invite à me dire lorsque je suis dans l’erreur, comme ce fut le cas pour la recette du pain d’épices par exemple (j’aime que l’on me dise que j’ai tort et que l’on m’explique pourquoi, j’adore apprendre continuellement de nouvelles choses !)
Bref…

Le gratin dauphinois, ou pommes de terre à la dauphinoise, c’est LE plat classique familiale, c’est également LE plat inratable par excellence !
Le tout est de bien choisir ses produits, les pommes de terre doivent être saines, à chair jaune, et de respecter un temps de cuisson lent et doux.
Votre gratin sera fondant, un délice !

>> Bien choisir ses pommes de terre <<


Mon amie Laura, dauphinoise par ses grand-parents, me souffle à l’oreille une autre manière de préparer ce plat : sa grand-mère grattait le fond du plat avec la gousse d’ail et n’utilisait que de la crème : « peu de lait chez nous, c’est moins léger » dit-elle… ;)


Le type de lait (ecrémé, demi-écrémé, entier) et le type de crème (liquide, entière, épaisse, ect…) est laissé à votre appréciation personnelle.
Vous vous doutez bien que du lait entier + de la crème entière épaisse rendront votre gratin bien plus crémeux, mais il sera en contre partie bien plus riche également. C’est comme vous préférez.

Le vrai gratin dauphinois, en toute simplicité
Le vrai gratin dauphinois, en toute simplicité

Un conseil : réalisez le gratin la veille si vous en avez la possibilité et servez-le réchauffé, c’est comme cela qu’il est le meilleur ! Chez nous on le préfère même le troisième jour, quand il a été réchauffé deux fois… ;-)

Gratin Dauphinois (le vrai)

2013-10-07
: 4 à 5
: 30 min
: 1 hr

Par :

Pour 4 à 5 pers. :

  • 1,5 kg de pommes de terre
  • beurre
  • 1 gousse d’ail
  • 50 cl de crème fraiche (liquide ou pas – entière de préférence)
  • 50 cl de lait (entier de préférence)
  • Sel, poivre à votre convenance
  • Muscade à votre convenance

Préchauffez votre four à 180°.

Épluchez les pommes de terre, lavez-les et coupez-les en fines rondelles. Ne les passez pas sous l’eau après les avoir coupées, l’amidon participe à la liaison du gratin.

Mettez le lait à bouillir avec l’ail pressé, le sel, le poivre et la muscade.
Puis jetez-y les pommes de terre émincées, baissez le feu et laissez cuire une dizaine de minutes en remuant régulièrement pour éviter que les pommes de terre accrochent au fond.

Versez le tout (pomme de terre + lait) dans un plat à gratin et ajoutez la crème.
Répartissez du beurre en petits morceaux sur le dessus, baissez votre four à 160° et enfournez pendant 1h voire 1h30. Votre gratin sera meilleur s’il cuit tout doucement, pendant longtemps, piquez les pommes de terre pour vérifier leur cuisson, elles doivent être fondantes.

Le lendemain, s’il vous reste du gratin, disposez de nouveau quelques petits morceaux de beurre (attention de ne pas en mettre trop) sur le dessus et enfournez pour une petite heure à four moyen. (les gratins du lendemain sont toujours meilleurs ! :))


Vous pouvez si vous le souhaitez n’utiliser que de la crème, le gratin n’en sera que meilleur (plus riche aussi, mais tellement bon… ;))


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




181 thoughts on “Gratin dauphinois (le vrai)”

  • Les températures ne m’ont pas empêchées de savourer ce gratin, au contraire, accompagnée de grillages c’est passé comme une lettre à la poste ! :)

    Merci pour de visite les filles ! :)

  • Merci Morgane ! :)
    Le gratin dauphinois (comme tout autre gratin) c’est le plat officiel chez nous, ça se fait « tout seul » (un minimum de préparation quand même… ^^) et quoiqu’on y mette c’est toujours bon !

  • jujube j’ai testé une variante donnée il y a fort longtemps par un fils de Jacques Martin (l’animateur télé pour les plus jeunes)qui avait une emission télé lui aussi et qui l’avait appelé « le gratin du pont de l’arc » sans lait et avec comté j’avoue que je l’ai tellement apprécié que je ne le fait plus que de cette façon si tu veut tester je te donne la recette …
    concernant ton intransigeance etant Chaurien je le suis moi-même au sujet du cassoulet (et il y a de quoi devenir parano quand on voit les absurdités dites même par les grands chefs comme christian Constznt … enfin comme on dit nobody’s perfect.

  • Exactement personne n’est parfait, et j’avoue que l’on entend tellement de choses différentes en matière de tradition gastronomique qu’il y a de quoi douter sur certaines recettes.
    Je veux bien la version du fil Martin, elle me parait être délicieuse !
    Merci beaucoup, bon dimanche ! :)

  • Bonsoir
    Je viens de suivre cette recette a la lettre et je ne comprends pas, au bout d’1 heure de cuisson , mon gratin est encore tres liquide.
    Je prolonge la cuisson pour voir si ca s ameliore mais quelqu un aurait il une idéesur ce probleme? La variete des PDT peut etre??
    Mer ci d avance a toutes et tous et merci pour ce blog ;)

  • Bonsoir Bianco,
    « très liquide » comme avant cuisson ?
    Les pommes de terre peuvent jouer sur la consistance du gratin oui, selon leur « capacité » d’absorption de liquide, mais généralement ça se joue a peu de chose.
    Normalement votre gratin doit être onctueux, il reste du liquide au fond du plat, mais les pomme de terre sont censé en avoir bu la majorité.

    Quel type de lait utilisez-vous ? (écrémé, demi écrémé, entier ?)

    Je suis désolé que ça ne fonctionne pas :/

  • Non, non pas de soucis. G forcement loupé untruc. Mais en tout cas le gratin etait dans le four quand j ai posté le 1er post , j ai prolongé la cuisson et la ct nikel. Donc je ne sais pas trop ce qu il s est passé mais ct tres bon malgré tout ;)

  • Me voilà rassurée Bianco !
    Peut-être était-ce dû au four ? Une amie qui teste un bon nombre de mes recettes s’est rendu compte que son four est bien plus chaud que le mien (son 180° n’est pas mon 180° si vous voyez ce que je veux dire) et doit systématiquement réduire la température ainsi que le temps de cuisson de mes recettes, sinon ça brûle.
    Peut être que pour vous c’est l’inverse… Allez savoir, mais si c’est le cas sachez que c’est une bonne chose en ce qui concerne le gratin dauphinois, ma maman m’a toujours qu’il est meilleur quand il cuit longtemps et doucement ;)

    Bonne journée, à bientôt.

  • Ahh ! merci de défendre ce plat fabuleux, d’origine Dauphinoise je suis vraiment énervée de voir appeler « gratin Dauphinois » avec du fromage, des œufs etc..non tu n’es pas chia… et même si ces autres gratins sont bons…mais non!!pas Dauphinois!
    cordialement
    Sicacoco

  • Merci Sicacoco !
    J’avoue que ça m’agace aussi pas mal quand je vois des erreurs de ce genre se faire et se transmettre (et je suis pourtant enracinée dans mes origines provençales ;))
    Je ne suis pas irréprochable sur toutes les recettes traditionnelles que je donne (je pense notamment à ma première tentative de pain d’épices, j’ai d’ailleurs depuis changer le nom de la recette, je n’assumais pas ! ;-)) mais j’essaie de faire le maximum de recherches avant de me lancer pour être de ne pas raconter trop de bêtises…

    Je suis contente que tu sois venue commenter cet article, cela me permet de découvrir ton blog, j’aime beaucoup tes recettes !

    A bientôt :)

  • Merci Fan de gratin, c’est justement ce que m’a dit ma maman hier soir ! (c’est marrant ces coïncidences)
    Ma maman est la reine du gratin Dauphinois (oui oui :)) et, comme je le disais trois commentaires plus haut, elle m’a toujours dit qu’il était meilleur cuit longtemps et doucement.
    Je m’en vais donc modifier mon article… ;)

    Bonne journée :)

  • Vous qui êtes un « puriste » du gratin dauphinois … Pourriez vous appliquer cette qualité à la langue française : la « patate » n’a rien à voir avec la « pomme de terre » : c’est un tout autre tubercule avec d’autres saveurs et je doute qu’en Dauphiné on ait utilisé la « patate » comme succédané à la P.de T .

    C’est un « toqué » de la langue française , sans étoile, qui vous donne sa recette du bien parler .Bon appétit quand même .
    J.DUCLOS

  • Bonjour Monsieur Duclos,

    Vous avez parfaitement raison, d’autant plus que je connais la différence entre une pomme de terre et une patate, je vous en remercie.

    Je suis une malheureuse victime de la génération des Inconnus, et de leur fameux « cent patates », je ne peux résister au plaisir de prononcer ce mot dès que l’on parle de pomme de terre (en prenant la même intonation et le même sourire niais… Ma vie sociale n’a, depuis ce film, plus jamais été la même)

    J’espère que vous saurez faire preuve d’indulgence face à ces pulsions avec lesquelles je dois vivre depuis bientôt 18 ans. Pauvre de moi… J’ai bien tenté de me faire soigner, mais la médecine est impuissante.

    Je ne m’étalerai pas d’avantage sur mes troubles du comportement, à moins que vous insistiez. Dans ce cas nous pourrions peut-être aborder ensemble les vôtres, comme ce besoin que vous semblez avoir de transmettre votre savoir de la manière la plus condescendance possible, là où une remarque amicale aurait été appréciée.
    (on pourrait aussi parler de votre soucis avec la règle des espaces en fonction de la ponctuation, car, pour le coup, c’est une règle sur laquelle je suis très à cheval)

    J’accepte, et je demande même à ce que l’on me corrige lorsque je suis dans l’erreur, beaucoup de mes lecteurs fidèles pourront vous le confirmer.
    Je vous aurais alors remercié avec la même sincérité (la première phrase est la seule à retenir de ce commentaire), et un peu moins de sarcasme… (parce que d’habitude je suis une gentille fille)

    Je vous souhaite une excellente fin de journée Monsieur Duclos.

    Cordialement,
    Julie.

  • Bonjour,

    La recette de votre gratin m intéresse beaucoup. J adore ca mais je n en ai jamais fait;-)
    J aurai juste une petite question.
    Vous parlez de crème dans votre recette. Est ce de la crème fraîche ou liquide????

    Merci

  • Bonjour Marie,
    Au début j’utilisais de la crème épaisse, puis un jour j’ai utilisée de la crème liquide, n’ayant que ça, et ça fonctionne aussi. C’est donc comme vous le souhaitez (mais j’ai une préférence pour de la crème épaisse tout de même ;))

    Bonne soirée Marie.

  • Bonjour Julie, Merci pour ce blog que je viens à peine de découvrir! J’apprécie les recettes authentiques et celle-ci est juste celle que je cherchais! Je suis en train de la tester…Bravo et merci! Bonne journée!

  • Je te rejoins dans le fait que j’en ai qqe fois marre des recettes revisitées ou détournées …le gratin dauphinois c’est le gratin dauphinois moi je l’ai toujours fais avec une gousse d’ail pour le fond du plat des pommes de terres lavées mais non rincées après les avoir découpées afin de garder l’amidon de la crème fraîche du lait du beurre sel poivre une pointe de muscade et Basta !! Pas de chichi et à déguster le lendemain c’est encore meilleur …

  • Hello,

    Surtout jamais de lait dans le véritable gratin dauphinois ! De la crème, de la crème et… de la crème uniquement ! (épaisse bien sûr ! ) :-)

    (Essayez… et constatez par vous-même !)

    Bonnes fêtes !

  • Bonjour,

    J’ai deux questions à vous poser. La première, vos quantités sont pour combien de personnes? Je dois en réaliser un pour 15 personnes, il m’est donc nécessaire d’avoir les bonnes quantités.

    De plus, j ai vu qu’il y a fait deux façons de le cuire, soit une pré cuisson des pommes de terre dans le lait et la crème, comme votre recette, soit les pommes de terres sont cuites dans le plat à gratin durant 2 heures…

    dans la « Vraie tradition » quelle méthode de cuisson est préconisée?

    Vous remerciant de vos réponses.

    Jean Pierre

  • QUESTION POUR YOP…

    si on fait le gratin uniquement avec de la crème épaisse, dois je comprendre que nous faisons bouillir les pommes de terres dans la crème épaisse… Désolé de cette question qui emparait absurde mais il y a quelque chose qui m’échappe ;-)

    Merci.

    Jean Pierre

  • Bonjour Jean-Pierre,
    Normalement un gratin fait avec 2 kilos de pommes de terre est pour 6 personnes. Le mien avec 1.5 kg est facilement mangé par 4 personnes, mais nous avons bon appétit, c’est un paramètre en prendre en considération ! :)

    Le vrai gratin dauphinois se fait pré cuire dans le lait, je vous avoue que je ne le fais pas à chaque fois (cela dépend le temps que j’ai à accorder à mon gratin) et avec ou sans la pré cuisson le gratin est très bon !

    Petit message pour Yop, j’ai déjà gouté à du gratin réalisé qu’avec de la crème fraiche et même si c’est plus crémeux, il est tout de même bien plus lourd… Très bon, mais lourd ;)

  • Bonjour, je voudrais la tester aujourd’hui mais quelle quantitée de lait mettez vous? juste que ça couvre les pommes de terre? et pour la crème? une brique ? merciii bonne journée

  • Bonjour Loredana,

    Dans la liste des ingrédients j’indique que j’utilise 1.5kg de pommes de terre, 50 cl de lait et 50 cl de crème.
    Il faut que ça recouvre tout juste les pommes de terre, une fois dans le plat, les pommes de terre du haut dépassent un petit peu du lait + crème, elles rendront le dessus de votre gratin croustillant en cuisant ! ;)

  • BRAVO! pour ce très beau blog et ses recettes qui mettent l’eau à la bouche… dommage qu’il n’y ait que 2 repas par jour! mon gratin est au four et j’ai bon espoir de retrouver le gratin de la nounou de mon enfance. J’ai lu sur un autre post ta technique pour eplucher les oignons sous l’eau, sais-tu que les fameuses enzymes qui font pleurer sont uniquement contenues dans la base du bulbe. Pour eviter de pleurer il faut donc « éplucher » à la main l’oignon de haut en bas sans retirer la peau de la base puis le couper toujours de haut en bas afin de couper la partie qui fait pleurer tout à la fin!

  • MERCI ! :)

    J’espère que tu as retrouvé le gratin de ton enfance Mataid ?!

    Merci pour ce petit cours d’épluchage d’oignons, promis j’applique tes conseils dans ma prochaine recette ! :)

    Bonne journée.

  • Un vrai délice ! C’était trop bon, il n’a pas duré longtemps par contre lol je l’ai fait le vendredi pour le samedi. C’est le meilleur gratin que j’ai jamais mangé ! j’ai pris de la créme fraiche épaisse entière, bon pas trés diététique mais tellement bon !

  • Bonsoir j’ai essayer cette recette et je vous dis bravo ! Mon gratin était parfait, crémeux et aucunement liquide, les pommes de terres parfaites. J’ai suivi scrupuleusement la recette à la lettre. Pour les pommes de terre j’ai pris des pommes de terre bio spéciale gratin car elles sont moins gorgées d’eau que les conventionnelles et sont meilleures. J’ai mis du lait entier et de la crème fleurette. Franchement excellent à deux ont s’est mangé tout le plat lol. Pour le régime je m’en fou on ne mange pas un gratin tous les jours non plus. Encore bravo et merci pour cette recette.

  • Bonsoir, excusez-moi c’est peut être une question bête mais quand vous dites « mettre le tout dans un plat à gratin » ça veut dire les pommes de terre uniquement ou bien les pommes de terre plus le lait de cuisson? Merci.

  • Bonsoir David,
    Je suis ravie que vous ayez apprécié votre gratin (petite confidence : chez nous, nous sommes « deux et demi » et le gratin ne fait pas long feu non plus ! ;))
    La recette n’est pas de moi, c’est LA recette du gratin Dauphinois, mais je vous remercie bien sincèrement pour votre enthousiasme et votre gentil message :)

    Jessica, ne vous excusez pas, il n’y a pas de question bête, il n’y a que des explications vaseuses ! ;)
    Vous versez dans votre plat les pommes de terre et le lait.

    Bonne soirée, merci pour votre visite !

  • Bonjour. Moi même dauphinoise de souche ma grand mere m a appris sa recette que j utilise encore. Je frotte le plat avec ma gousse d ail. Je coupe tres finement mes pommes de terre (pas mes papates hein mr Duclos ;-) ) je les mets dans mon plat. Je sale le tout. Je verse ma creme liquide et un tout petit peu de lait et hop au four. Pas de beurre pas de poivre m a t on appris avec les pdt. Mais votre blog est génial il y a de supers recettes

  • Julie votre commentaire me fait rougir de plaisir ! Je suis vraiment ravie ! :)

    Maud, le « Pas de beurre pas de poivre m a t on appris avec les pdt » n’est valable que pour le gratin ou en règle générale ? Sauriez-vous pourquoi ? Je suis intriguée… :)

    Merci beaucoup pour cette version qui, j’en suis certaine, doit être délicieusement crémeuse. Et merci beaucoup pour vos compliments, je suis touchée.

    A très bientôt,

    Julie.

  • Bonjour. Pas de beurre pour le gratin et pas de poivre pour les recettes à base de pommes de terre je ne sais pourquoi ça me vient de ma cuisiniere de mamie et ma cuisiniere de maman… Desolée je n en sais pas plus et c est une habitude. Je mets un peu de beurre dans mes purées quand même. Et oui mon gratin est assez epais et crémeux. Et avec un peu de trompettes chanterelles ou des morts quand c est la saison c est délicieux.

  • Bonjour
    Depuis longtemps je le fais avec une petite variante: je fais sauter les patat (oups) pommes de terre à la poêle avec huile d’olive et beurre pendant 10mn puis j’ajoute la crème diluée dans le lait + les gousses d’ail, je continue la cuisson pendant 5 à 10 mn et je verse le tout dans un plat et hop au four. J’ai bon quand même pour l’appellation ou pas ? :)
    Votre blog me plait beaucoup et je m’abonne de ce pas à la newsletter

  • Bonjour Soupochoux,
    Techniquement, je ne pense pas que votre gratin à l’appellation de « Dauphinois », mais est-ce bien grave ?! ;) Je suis certaine qu’il est délicieux !

    Merci beaucoup pour votre intérêt, je suis touchée,

    A bientôt,
    Julie.

  • Bonjour !
    Je suis tout à fait d’ accord avec vous …………Pas de râpé , ni d’oeufs dans le gratin Dauphinois ………. C’est vrai que ma GandMa et ma maman , frottaient le plat avec une gousse d’ail et mettaient un peu de noix muscade ….Même en été je fais un gratin dauphinois pour accompagner les grillades ……..C’est si bon ! Bien cordialement un brûleuse de loup !! LoL

  • Je recherchai la recette exacte du gratin dauphinois, je savais que c’étais avec du lait mais je voulais être bien sur. Je veux faire ce gratin pour demain midi, mais ayant pas mal de chose à faire demain matin, pensez vous que je puisse le faire cuire ce soir pour demain midi. Je pense que oui mais j’aimerai avoir l’avis d’une personne ayant fait cette recette.
    Si vous ne pouvez pas me répondre se soir ce n’est pas grave du tout, nous sommes pas toujours devant notre ordi surtout en week end!!!
    En tout cas je vais visiter un peu plus votre blog et merci encore pour cette recette!
    a biebntôt

  • Belly, vous pouvez le faire ce soir pour demain, il n’en sera que meilleur (comme la plupart des plats, le gratin dauphinois est bien meilleur réchauffé) :)

    Genet, j’en suis ravie ! :)

    Bonne soirée,

    Julie.

  • Superbe recette, rien à voir avec la version déformée à base de gruyère,que tous le monde connaît. J’ai adorée!
    Par contre, les morceaux de beurre avec beaucoup de parcimonie car pour ma part, il y en avait un peu trop (3/4 petits morceaux par mini cocotte_ oui car je l’avais fait en mini cocotte_ 1 ou 2 auraient été largement suffisant) et je n’ai pas mis tout le lait utilisé pour la pré-cuisson des PDT car cela faisait trop. Mais sinon un vrai régal. Merci bien.

  • Merci Céline, je suis contente que cette recette vous ait plu.
    Effectivement pour le beurre, mieux vaut ne pas en mettre de trop sous peine de se retrouver avec une piscine de gras sur le dessus ! ^^

  • Bonjour,

    j’aimerais essayer ce gratin mais avec du lait de riz et de la crème de soja.
    Pensez vous que ça puisse marcher ? J’ai un peu peur de la consistance finale du gratin… :/

  • Bonjour Julie,
    J’ai justement testé une version au lait de riz (que l’on peut voir ici http://instagram.com/p/hRSUhES9Mp/?modal=true :)), en revanche j’avais utilisé de la crème fraiche. Je n’ai jamais utilisé de la crème de soja, mais a priori elle « réagit » de la même manière que la crème fraiche, non ? Cela ne devrait pas poser soucis (et comme je le dis dans mes commentaires sous ma photo instagram, je l’ai trouvé meilleur au lait de riz, ça lui donne un petit goût tout doux vraiment délicieux)
    Tu me tiens au courant ? :)

    Bonne journée,
    Julie.

  • Bonjour,
    Cette recette de gratin dauphinois que j’ai découverte il y a maintenant qq années est de loin ma préférée. Toutefois, ayant lu les postes précédents concernant les « vrais » ou « fausses » recettes, je tenais à partager ma découverte. Il existerait plus de 500 recettes de gratin dauphinois toutes sont authentiques mais déclinée au fil des ans et des terroirs. Ainsi la déclinaison du gratin dauphinois en Savoie sera le gratin savoyard. ..

  • Bonjour Laetitia,

    Merci pour votre commentaire et complément d’informations.
    Je comprends ce que vous voulez dire, un gratin Dauphinois, c’est un gratin que l’on fait dans le Dauphiné, donc il n’y a pas de gratin Dauphinois en Savoie, puisque ce sera un gratin Savoyard :)
    Par extension un gratin Dauphinois est devenu un gratin de pomme de terre, mais il me semble que le gratin Dauphinois est une appellation « officielle » pour une recette bien particulière… Il faut que je fasse des recherches pour retrouver où je l’avais lu.

    Merci pour votre visite Laetitia, à bientôt,
    Julie.

  • bonjour,
    je découvre votre blog , félicitations, ma question: je voudrais faire votre gratin en mini cocotte,(15 personnes!) lors de la cuisson
    dois-je mettre les couvercles ou non , et la cuisson se fait -elle au bain marie?
    bonne soirée
    nadine

  • Bonsoir Nadine,

    Je n’ai jamais fait de gratin en mini cocotte, si devais le faire je pense que je ne changerai pas le mode de cuisson, sans couvercle, sans bain marie.
    Si vous mettez le couvercle j’ai peur que le dessus de votre gratin ne gratine pas, ce serait dommage :)
    Quant au bain marie, je ne crois pas qu’il soit nécessaire dans ce cas (On l’utilise surtout pour les préparations à base d’oeuf (flan, terrine…))

    Je suis admirative de votre « courage » pour faire 15 mini cocottes ! ;)

    Bonne soirée,
    Julie.

  • Bonjour native de Voiron j’ai eu l’ occasion de manger un gratin dauphinois aux environs de Tullins ds un restaurant tenu par une dauphinoise pure souche fait à l’ os à moelle et au bouillon…delicieux !!!! mais je n’ai jamais pu retrouver la recette. Auriez vous une piste merci. C’était un bonheur gustatif et une frustration depuis

  • Bonjour Mamie Marie :-)

    La gratin que vous avez dégusté n’était pas fait avec du lait ?
    D’après ce que vous me dites, je me dis que la cuisinière à peut-être fait cuire son gratin directement dans un bouillon (de pot au feu par exemple, puisque vous parlez d’os à moelle) à moins qu’elle ait « coupé » le lait avec du bouillon… Je ne sais pas du tout, mais cela semble particulièrement délicieux rien que de l’imaginer ! :-)

    Je vous souhaite d’excellentes fêtes,

    Julie.

  • il est vrai que le gratin dauphinois n’est composé que de pomme de terre, de lait et de creme.respectons les recettes traditionelles svp merci pour la continuité de la cuisine régionale francaise!

  • Bonjour!
    j’ai testé la recette du vrai gratin dauphinois et ça a été un réel succès. J’ai présenté le plat en disant que ce n’était pas n’importe quel gratin mais le vrai et l’ami de ma mère qui a travaillé dans votre région m’a dit : »on verra si c’est le vrai car le gratin dauphinois je connais très bien » et bien il a adoré et m’a même demandé le nom de votre blog. Merci pour ce moment gourmand.

  • Bonjour ,gratin que je fait pour la seconde fois ,il est en ce moment au four la première fois ,on s est tous régalé ,ce coup ci j ai rajouté du fromage râpé uniquement sur le dessus pour avoir un aspect gratiné ,on va voir le resultat mais merci d avance pour cette recette,très rapide à faire
    Merci

  • Bonjour à tous, milles excuses pour le retard de ma réponse…

    Gerard, je ne peux qu’être d’accord avec vous ! ;)

    Françoise, je suis ravie et honorée par votre message, merci beaucoup :)

    Mairré claudine, merci à vous :)

    Philippe, votre version devait être délicieuse également, merci pour ce retour ! :)

    Merci à tous pour vos visites, merci de me faire confiance en testant les recettes que je propose, et merci infiniment pour vos retours qui me touchent beaucoup.

    A bientôt,
    Julie.

  • Merci beaucoup Françoise pour cette précision !

    Et merci beaucoup Perrine d’avoir pris le temps de revenir me donner ton retour sur la recette.

    Je vous souhaite une belle soirée,
    Julie.

  • Bonjour, et bravo pour le mérite de tenir ce site !

    Mais : suis-je le seul Dauphinois ici (je veux dire par là : la « grande gueule de service », toujours prête à rouspéter et accompagner ses phrases de mots choisis) ?

    Bon, ben, puisque personne n’a voulu remettre en place l’acariâtre pseudo-grammairien de service, c’est donc moi qui m’y colle…

    Sa connaissance de la grammaire aurait pu s’accompagner d’un minimum d’éthno-étymologie, qui nous aurait permis d’en savoir un peu plus sur ce « fameux » gratin dauphinois.

    Exemple : chez moi, dans le Bas-Dauphiné, on disait autrefois que si les corbeaux y volaient sur le dos, c’était pour ne pas y voir la misère…

    Et là, tout est dit sur le gratin : c’était un plat de PAUVRE. Un bon plat, mais de pauvre !

    Ce qui explique le mot « patate » : le Dauphinois d’alors n’avait pas les moyens de voyager loin, donc surtout pas Outre-mer ; il parlait en (patois) Dauphinois, qui ne connaissait pas, me semble-t-il, l’expression « pomme de terre ». Mon grand-père a bien essayé un jour de traduire par un mot ressemblant à « Pomterrrr », mais il n’a pas renouvelé l’expérience, face à l’incompréhension familiale et les rires contenus (on ne plaisantait pas à le patriarche !) qui s’en sont suivis…

    Et au passage une petite digression sur le « y ». Y = pronom à placer au moins une fois par phrase dauphinoise…

    Pour la recette du gratin, voilà comment faisait ma grand-mère.

    Le matin, elle épluchait les « patates » pendant que mon grand-père « faisait » la traite de nos 2 vaches, puis elle frottait une gousse d’ail sur la totalité de son plat (à gratin) en terre cuite, avant d’y mettre les patates.
    Ensuite, elle ajoutait du poivre (beaucoup, d’après la couleur noire), un peu de gros sel, et le lait de nos vaches (voir plus haut). Donc : du vrai lait de vraie vache (entier), et PAS DE CREME (pas du tout ! Même pas un peu ! Non !).

    Le tout était mis au four (vers 8h30-9h00) dans la cuisinière-bouilloire-poêle à tout faire, puis ma grand-mère partait « en champ » aux vaches (pour qu’elles mangent de la vraie herbe), d’où elle revenait un peu avant midi.
    A midi, par un miracle que je ne me suis jamais expliqué, le lait devenait de la crème qui ressemblait un peu aussi à du gratin de fromage.
    Et à mon humble avis, vu que le gratin n’était pas brûlé au bout de 3 heures, et que personne n’était repassé à la maison pour remettre des buches dans le poêle, la température devait (y !) décroître. Disons : démarrage vers 150° (à peu près !) pour finir un peu au-dessus de 120° (puisque le gratin « faisait des bulles » en sortant du four).

    Si on résume la recette, il vous faut donc :
    – un plat qui accepte le badigeon à la gousse d’ail (ca ne marche pas avec un plat en verre) ;
    – une gousse d’ail fraiche (sinon, elle n’aura pas de jus) ;
    – des pommes terre (chez nous, on ne connaissait que la Bintje) qui pompent le lait ;
    – du poivre ;
    – du gros sel ;
    – du lait ENTIER ;
    – et surtout : du temps (3 heures au minimum), et de la confiance.

    Depuis que je n’ai plus ma grand-mère, je dois le faire seul, et sans son poële-cuisinière : 3 heures au four à 150 °, puis 100° la dernière heure, ça marche aussi (c’est moins bon, mais ça marche).

    Voilà pour la recette.

    Je vous redis à nouveau bravo, notamment de rouspéter contre tous les inventeurs de recettes qui ne savent pas inventer les noms qui vont avec : si on met un œuf dans du gratin dauphinois, c’est un gratin dauphinois avec un œuf, mais pas un gratin dauphinois.

    Pareil pour les ajouts de fromage, lardons, etc… (Sauf que là, on a trouvé un nom : la tartiflette. Donc : ce n’est pas du gratin dauphinois !).

    A que ça fait du bien de rouspéter !

    Continuez, et pensez à faire rembourser votre site par la Sécurité Sociale, au vu du bien qu’il fait !

    Philippe.

  • Très cher Philippe,
    Au moment où je vous écrit cette réponse il est un peu tard, de plus je reviens de trois jours très intense en activité diverses et variées à Paris… Peut-être est-ce cette fatigue accumulée, l’heure (ou les hormones ?) ou le tout, mais j’ai bien envie de céder à la tentation de vous déclarer ma flamme et de vous jurer ma reconnaissance éternelle ! (notez que la reconnaissance est la seule que je peux vous garantir à vie)

    Au début de la lecture de votre commentaire j’ai senti mon coeur se serrer, étiez-vous de ceux qui prennent plaisir à laisser des commentaires agressifs (et anonymes) dans le seul but de satisfaire un besoin de supériorité ou d’assouvir une irrépressible envie d’humiliation publique ?
    J’ai hésité à poursuivre ma lecture, de peur de passer une mauvaise nuit, ayant pris les premières lignes pour moi, et non pour « Monsieur patate/pomme de terre »…
    Mais j’ai lutté et poursuivis ma lecture (ce que je suis courageuse quand même) et je m’en félicite.
    Je ne sais pas comment vous êtes arrivé sur mon blog, mais je vous remercie de vous y être arrêté. Çà fait du bien de recevoir ce genre de message ! Nous, les blogueuses culinaires, ne sommes pas des robots, nous prenons à cœur de partager nos recettes, et comme nous n’avons pas plus la science infuse que les autres humains, il arrivent que nous fassions des erreurs. Mais comme ces erreurs sont « publiques », certains se sentent obligés de nous corriger avec beaucoup plus de virulences que si cela se passait dans le cadre privé. C’est très étrange comme phénomène, et j’avoue être un tantinet fatiguée de ces pratiques… Merci pour cette mise au point, que je trouve très instructive de surcroit.

    Ma maman m’a toujours dit qu’un bon gratin dauphinois cuisait longtemps effectivement, même si nous nous contentons d’une heure et demi de cuisson, peut-être l’ajout de crème vient de là justement.
    Mais le prochain sera fait dans les règle de l’art.

    Merci infiniment pour vos compliments, même si je pense que vous avez perdu la raison (remboursé par la Sécu, vous n’y pensez pas, ce serait bien au dessus de leurs moyens, haha), je les reçois avec beaucoup de plaisir.

    Je vous souhaite une belle fin de semaine.

    Julie.

  • Re-bonjonr Jujube.

    En fait, je suis arrivé sur votre site en essayant de vérifier… que je n’étais pas le seul à mettre plus de 3 heures à faire cuire mon gratin…
    Pour arriver ici, j’ai dû taper quelque chose comme « gratin dauphinois temps de cuisson » sur Go…e.

    Votre site semble être un des seuls sites « puristes », qui permettent à chacun d’avoir l’ORIGINAL d’une recette, quitte à – pourquoi pas – la personnaliser ensuite.
    Car inversement, si tout le monde part déjà d’une recette modifiée, un jour nous n’arriverons plus à retrouver les saveurs authentiques qui font le charme et le pittoresque des recettes des terroirs, où qu’ils soient en France et dans le Monde.

    Concernant le gratin dauphinois, j’ai oublié de dire que les « patates » ne doivent pas être relavées (une histoire d’amidon, d’après les spécialistes) : je lave la pomme de terre après épluchage, mais pas après avoir coupé les rondelles.

    Sur ce, bonne continuation à votre Blog !

    Philippe (et désolé pour l’autre lecteur qui s’appelle aussi Philippe : c’est pour cela que j’ai mis le très original « Phil » comme pseudo !). Et excusez-moi également pour les fautes de frappe du premier message. Exemple : on ne plaisantait pas avec le patriarche (qui Rrrroulait abondamment les R), et personne ne se serait aventuré, à l’époque, à oser émettre une objection…

  • Bonsoir Jujube,
    Je vous remercie pour ce merveilleux site de cuisine et vous souhaite une bonne continuation.
    J’ai préparé ce gratin Dauphinois en suivant la recette à la lettre (avec de la crème épaisse d’Isigny pour faire les « choses » encore mieux que bien) hier soir pour ce midi.
    Je l’ai fait cuire au four hier pendant 1.40 puis l’ai remis à cuire 1.00 avec quelques noisettes de beurre ce midi et ce fut un délice pour toute ma famille !
    STANDING OVATION car il a fallu arriver à 42 ans pour savoir qu’il ne fallait pas d’emmental dans ce gratin (Merci maman !)
    C’est une recette que je vais garder, refaire et transmettre à mes filles !
    Bien cordialement,
    Céleste

  • Bonjour et merci pour l’excellente recette du gratin dauphinois. Je n’ai pas précuit les pomme de terre. Du coup 2h au four à 160.un vrai délice. Moelleux à souhait.

  • Bonjour,

    Ravie de cette « mise au point »
    j’ai sauté au plafond quand Vitalfood magazine appelle « gratin dauphinois » pour des pommes de terre cuites dans du bouillon et à ma réflexion sur Facebook, il m’ont répondu, qu’ils aimaient bousculer les classiques (bouillon lardons oignons)!!!!????? !!!
    bref leur recette est bonne mais strictement rien à voir

    Ce jour, je venais justement pour regarder si je mettais ou pas de la muscade …

    Merci pour le partage
    Isa Miaou

    PS : mon blog en lien est en « construction », mon ancien blog de 8 ans d’age est http://mincejesuisgourmane.com

  • Bonjour, en recherche d’une très bonne recette de gratin dauphinois (plat que j’adore mais que je n’ai presque jamais fait car jamais trouvé de bonne recette) pour les fêtes de fin d’année, je vais tester la votre ce mois-ci en m’inspirant aussi des réflexions de chacunes merci pour votre recette.

  • Bonjour à vous déjà je tenais à vous remercier pour vos recettes qui mon l’air bien délicieuse et nottament de fameux gratin dauphinois qui ressemble énormément à celui que prépare ma maman mais avec une pré-cuisson plus longue et une cuisson au four bien loin longue(30min) max du coup je souhaiterais essayer votre recette mais étant une fan inconditionnelle de crème fraîche j’aimerais savoir comment faire pour que celui ci reste vraiment le plus crémeux possible es ce que Je doit le faire sans Pre-cuisson et mettre juste un mélange de crème épaisse et liquide ? Merci de votre intérêt que vous portez à nos commentaire et au temps que vous prenez pour nous répondre….

    Tchoupinette

  • Bonjour Couvert,

    Ma tante ne passe pas à la pré-cuisson ses pommes de terre, et utilise de la crème fraiche épaisse entière en briquette uniquement (pas de lait), son gratin est très très crémeux…
    Elle alterne couches de rondelles de pommes de terre, et couches de crème, jusqu’en haut du plat, sale et poivre au fur et à mesure, et cuit à 160°C pendant au moins deux heures je pense… En fait elle vérifie en plantant un couteau, quand c’est mou, c’est cuit :)
    Peut-être que cette version vous conviendrait ?! :)

    Merci pour les gentilles choses que vous me dites, et un grand MERCI à vous tous qui m’avaient laissé des commentaires, auxquels je n’ai pas répondu…
    Je mène plusieurs vies dans le temps d’une seule, et j’avoue parfois concentrer mon temps sur les commentaires qui ont des questions… Mais je lis tous les commentaires, et j’apprécie toujours lorsque l’on me donne son avis, même si celui-ci n’est pas positif, les goûts et les couleurs, hein… ;-)

    MERCI A TOUS !

    Je vous souhaite une belle soirée,
    Julie.

  • Bonjour, (bonsoir) Julie,

    J’ai appliqué votre recette à la lettre, et ceci une bonne dizaine de fois, et chaque fois ce fut un régal.
    Demain je la refais pour une dizaine de personnes, mais comme je ne suis pas végétarien je vais l’accompagner de magrets de canard. Mon fils qui est cuisinier à Chambéry me dit que la pré-cuisson au lait est inutile, qu’en pensez-vous ?
    Merci , pour cette recette, je ne vais pas tarder à retourner sur votre blog pour voir s’il y a d’autres trésors.

  • Coucou Juju, je poursuivais ton blog quand j’ai vu le gratin dauphinois (le vrai) donc je suis venu voir ☺. Je precise je suis cuisinier, c’est la raison de ma visite sur cette recette. Bref le gratin  »dauphinois » a plusieurs histoires : quelque que soit la région dans laquelle vous pourrez vous trouvez le fameux gratin, qui ne seras jamais le même grâce a la merveilleuse diversité culinaire de notre pays. Bref le gratin dit dauphinois est composé de pomme de terre (évidement) d’ail, de sel, de poivre, de noix de muscade râpé, et exclusivement de crème. Le fait de pré-cuire les pdt dans le lait est utilisé par beaucoup de personnes (y compris par de grand chef cuisinier) mais le véritable gratin est à base de crème, ce qui lui apporte un niveau de calorie extrêmement élevé (mais vu que ce plat est délicieux nous pouvons fermer les yeux). Enfin voilà tout sa pour dire que votre grand mère a raison 😊 Je te souhaite une bonne continuation dans ce merveilleux monde qui est la cuisine.
    Ps :Si tu souhaite me répondre, priviligie l’adresse e-mail)

  • Bonjour Alain,

    Votre fils a presque raison :)
    Je n’irai pas jusqu’à dire qu’elle est inutile, mais on peu se passer de la précuisson, oui.

    Merci beaucoup pour votre adorable message Alain,
    Je vous souhaite une belle journée,
    Julie.

    Et merci Bobby pour ton message ;-)

  • Bonjour Jujube

    J’arrive sur votre blog en cherchant une idée pour accompagner mes aiguillettes de canard, tout bêtement. Je voulais trouver quelque chose de différent, d’extraordinaire, d’original … Bref, l’accompagnement fatal !
    Et hop, mais bien sûr un gratin dauphinois.
    Ma mère le faisait comme vous et Phil, tranquillement, simplement, basiquement. A l’époque, comme bien des ados, je me contentais de mettre les pieds sous la table, ingrate que j’étais .. Et voilà que cet article sur le gratin fait remonter bien des souvenirs.
    Je vais donc attraper mes patates et réaliser ce roi des gratins. J’aurais presque envie qu’il fasse quelques degrés de moins à l’extérieur.

    Bonne continuation sur votre blog et bon dimanche
    Marie

  • De toutes les recettes c’est la vôtre la meilleure, c’est celle du vrai gratin dauphinois.
    Merci pour votre recette que j’ai définitivement adopté et qui régale ma famille et mes amis.
    Un délice votre gratin !!!

  • Excellent !!! Merci.

    Dans une seconde version, je n’ai pas mis de lait, et j’ai ajouté des tranches de Mozzarella sur le dessus avant de l’enfourner.Na !!! ;o)
    Et c’était trèééés bon !!!
    Du coup je l’ai l’appelé  » Gratin Valdôtain* « …

    Ciao, Claudio.

    * du Val d’Aoste

    PS: cuisson 160° pendant au moins une heure ( dans un bon four: thermostat précis )

  • Sacrilège Jicé60 ! … Mais vu que le nom a été changé, ça peut passer… :-P
    Mais du coup, si pas de lait, que de la crème ?
    Avec la mozza il devait être SUPER crémeux !

    Merci pour ce retour bien gourmand… :-)

    Et j’en profite pour tous vous remercier de prendre le temps de me laisser vos avis, je suis ravie de vous lire, merci beaucoup !

    Je vous souhaite de très bonnes fêtes de fin d’année,
    Julie.

  • Bonsoir…. un petit renseignement de derniere minute…. je fait du gratin dauphinois comme legume…. le soir du reveillon…. puis je le faire la veille ?… car j ai un gros probleme’, je fait aussi un gigot de 7 heures…. donc mon four ne serq pas disponible pour les deux….. merci de me renseigner… et bonnes fetes .

  • Bonjour Claudette,
    En fin de recette je dis comment le réchauffer le lendemain et j’ajoute « les gratins du lendemain sont toujours meilleurs ! », la réponse à votre question est donc oui, vous pouvez le faire la veille :)

    Je vous souhaite de bonnes fêtes également !
    Julie.

  • Merci pour cette recette sans « fromage » et autre « ajouts » de plus en plus courants qui font perdre la simple et bonne recette du gratin dauphinois( Je suis dauphinoise ^^)
    D’ailleurs, même si cette épice est arrivée en France au Moyen Age, je n’emploie même pas de noix de muscade, afin de ne pas dénaturer le goût des pommes de terre ( faut-il évidemment tomber sur de très bonnes pommes de terre, ce qui est parfois difficile, je l’avoue)
    Bonne fin d’année gastronomique à tous :)

  • Bonjour Mélanie,
    Quand je fais un gratin j’en fais toujours plus, c’est un plat que tout le monde apprécie, et s’il m’en reste, je le fais réchauffer le lendemain, il est encore meilleur !
    Pour 8 personnes, si ce sont 8 adultes, je partirai sur 2.5kg de pomme de terre, voire 3 kg… Avec 2 litres de crème + lait (ou juste crème, pour plus d’onctuosité)

    Bonne journée Mélanie !

    Merci Seleine pour ce retour !
    Comme vous dites, il faut avoir le chance de tomber sur une bonne variété de pomme de terre avec un bon goût, ce qui devient de plus en plus rare malheureusement… Mais j’avoue apprécier le petit goût de muscade en plus dans mon gratin, comme dans la béchamel, j’aime bien :-)

    Bonne journée,
    Julie.

  • Bonjour!

    Pour ma part, je faisais toujours le gratin « de pommes de terre » (pour ne pas me faire étriper par les puristes :D ) avec de l’emmental rapé et un mélange lait/crème (pas forcément entière) et au final, j’avoue bien volontiers qu’il n’était pas terrible.

    Mais depuis, ma femme le fait avec la vraie recette, un vrai gratin dauphinois et c’est vrai qu’il n’y a aucune comparaison possible !

    Mais je n’avais jamais vu avec une précuisson des pommes de terre… Du coup, comme ma femme en avait envie d’un pour ce soir (envie de femme enceinte! :D ), je l’ai fait en suivant votre recette presque à la lettre (en mettant juste un peu plus d’ail parce qu’on adore ça). Et maintenant, il est dans le four, verdict ce soir !!
    Merci

  • bonjour,
    La meme recette que ma grand mere faisait :) . Mais racine savoyarde oblige nous rajoutons toujours du beaufort rape dessus , et de la noix muscade.
    Merci pour votre blog que je viens de decouvrir.

  • comme votre amie Laura, ici, en nord isère, on le fait avec de la crème uniquement, tranches épaisses pour qu’elles puissent s’imprégner de crème, cuit à 150° loooongtemps…. du bonheur dans l’assiette !! merci de veiller à réhabiliter les vraies recettes…

  • Salut
    quel plaisir de voir une vraie recette de gratin Dauphinois…
    moi je dois tricher parce que je suis allergique au lait mais qu’est ce que ça me tape sur les nerfs quand on me sort « et le fromage, t’as oublié le fromage sur le dessus »… j’ai manqué collé quelqu’un à la porte un jour… oui je suis comme ça
    bravo

  • Bonjour « Jujube »
    J’avais essaye d’autre recettes de « vrais » gratins dauphinois auparavant, mais là « chapeau » c’est le meilleur que j’ai fait et le meilleur que j’ai mangé!! très onctueux, avec une salade verte c’est super.
    Je pense que c’est également dû à la pré-cuisson des pommes de terre 10 mn dans le lait. enfin bref, continuez à nous trouver des recettes aussi délicieuses et aussi faciles à faire.
    Un gros merci à vous.

    bonne journée et bon week end.
    Ninou 01

  • Salut Salut!

    Je tiens à te dire que j’ai absolument adoré cette recette! J’ai pas suivit les proportions complètement à la lettre, mais ai adapté selon! Le résultat est il est vrai très crémeux, et j’ai retrouvé le goût du meilleur gratin dauphinois que j’ai mangé! Ha la noix de muscade! Bon, par contre c’est riche lol mais tellement bon!
    Merci!!

  • Salut Jujube!

    Cela faisait un moment que je voulais le faire, j’ai donc créé aujourd’hui un blog avec diverses choses dessus! (Cuisine, nature, cosmetique, santé, sport, etc…)

    Je vais commencer en postant une recette pour pâques que j’ai réalisé il y a quelques jours pour mon chéri!

    pour l’accompagnement, j’ai testé ta recette de gratin, et je trouvé qu’elle accompagnait parfaitement l’agneau, du coup j’aimerais bien l’inclure dans la recette en te citant bien sûr car cela semble la moindre des choses!
    Me donne tu le droit de réécrire ta recette (avec mes petites modifications il en va de soit), sans recopier tes conseils?
    Je pourrais mettre un lien vers ton site à côté de la recette!

  • Bonjour Audrey,
    Et bienvenue dans le monde merveilleux des blogs food ! ;-)
    Je te réponds un peu tard, pardonne-moi, mais évidemment que ma réponse est oui ! :-)
    Ce que je « chasse » ce sont les reprises de contenu pures et dures (copier coller) à cause de l’impacte sur le référencement (contenu dupliqué), dans la mesure où tu ré-écris la recette avec tes mots, je ne peux y voir d’inconvénient.
    Je te remercie également pour le lien ! Beaucoup oublie ce « détail »… Je nomme toujours mes inspirations, pour une question de principe, même lorsque la recette n’a plus grand chose à voir avec l’originale, je trouve cela plus honnête, vis à vis de l’auteur et de mes lecteurs, et je suis ravie que tu partages de toute évidence ce point de vue :-)

    Je souhaite une longue vie à ton tout nouveau blog :-)

    Julie.

  • Bonsoir ,dans les com.j’ai observer qu’une gourmande manger ou dévorer le gratin accompagner de GRILLAGE,et elle à l’air de se régaler MDR
    Sinon effectivement je l’ai fait pas plus tard que ce soir et il est super bon!!
    Par contre moi j’y ai mis gruyère et parmesanet vraiment…Mmmmmmmm
    bonne soirée;)

  • Merci pour ta réponse Julie! =) Je suis ravie de pouvoir citer mon inspiration, et je trouve comme toi que cela va de soit! ;)
    Bonne continuation à toi aussi dans ce super blog!

    Audrey

  • Bonjour Jujube,
    Je viens de lire ta recette de vrai gratin dauphinois. Je craignais un peu que cela ne soit pas le vrai de vrai ! Et bien si, c’est le bon, avec plat frotté à l’ail, pommes de terre d’abord précuites avant de les cuire au four, chose qu’aucune recette ne donne. Bravo à toi.
    Pendant que j’y suis, encore un autre bravo, cette fois pour le vrai pain d’épices, c’est aussi la bonne recette.
    Donc, félicitations et bonne continuation, c’est agréable de retrouver les recettes originales. Si on veut faire des changements, il ne faut pas utiliser le nom d’origine mais gratin de pommes de terre ou cake aux épices…
    Encore un fois MERCI, MERCI, MERCI…
    Nicole-France

  • Bonjour Jujube!
    Si je devais choisir un mot,ce serait:Merci!!!Dauphinoise moi-même, c’est la première fois que je lis la « vraie » recette de ce merveilleux gratin comme le faisais ma grand mère et ma mère après elle! Tellement de personnes le dénature avec fromage ou lardons…le gratin dauphinois,c’est ces ingrédients là et rien d’autre!!

  • Merci à toutes et tous,
    Je suis heureuse que vous ayez apprécié la recette pour ceux qui l’ont testé, et aussi tellement ravie de faire plaisir aux Dauphinois avec cet article ! :-P

    Je vous embrasse et vous souhaite une belle journée,
    Julie.

  • Après avoir tester beaucoup de facon de faire le grattin dauphinois j’ai definitivement adopté cette recette depuis plusieurs mois très bonne et tres simple

  • Merci Maus !
    Et oui, effectivement, les goûts et les couleurs font qu’il est compliqué de donner des quantités qui conviennent à tous les monde (le problème est aussi présent en pâtisserie avec les quantités de sucre notamment)

    Une belle journée,
    Julie.

  • Bonjour, nous venons de nous régaler en famille avec ce gratin. Néanmoins je m’interroge : comment faites-vous pour faire cuire 1,5 kg de pommes de terre dans seulement 1/2 l de lait ?? Dans ma casserole seules celles du fond baignaient et j’ai donc ajouté pas mal de lait. Du coup j’ai mis moins de crème . Résultat pas mal tout de même mais j’aimerais votre avis. Merci d’avance !

  • Merci à tous pour vos retours, je suis ravie de vous lire ! :-)

    Bonjour Sofi,
    Toutes mes rondelles de pomme de terre ne sont pas immergées, d’où l’intérêt de remuer régulièrement. Je pré-cuit dans une large casserole (quasi une sauteuse en fait), je ne sais pas si ça y joue…
    Vous en vous êtes pas retrouvé avec du lait en trop une fois transvaser dans le plat, ça allait ?

    Bonne journée,
    Julie.

  • Bonjour Julie,
    Je répond à votre commentaire n° 150.
    Oui en effet il me restait du lait en trop après versement dans le plat. Mais pas tant que ça, environ un verre. Je l’ai gardé au cas où, mais finalement il n’a pas servi.
    J’en profite pour une autre question: si comme votre amie vous le conseille vous ne mettez que de la crème et pas de lait, je me demande comment vous faites avec de la crème épaisse. Là la crème liquide s’impose, non ?
    Bonne soirée,
    Sofi

    • Bonjour Sofi,
      Mille excuses pour le délai de ma réponse.
      Je n’ai toujours utilisé que de la crème liquide lorsque j’ai testé 100% crème fraiche…
      Cependant la crème épaisse se liquéfie en chauffant, on pourrait peut-être l’utiliser aussi, je ne sais pas.

  • Salut j ai fait ta recette super bonne je suis un peut dauphinois haut-savoyard je n ai pas pu m empêcher de mettre du beaufort dessus pour gratiné c est une très bonne recette merci

    • Bonjour Sebastien,
      Il est vrai que nous ne sommes pas OBLIGE de suivre la recette à la lettre, et un peu de fromage sur le dessus ne peut qu’ajouter un peu de gourmandise… Cependant évitez d’appeler le gratin ainsi obtenu « Dauphinois » au risque de vous faire tirer les oreilles, haha ! ;-)

      Une belle journée,
      Julie.

  • bonjour .je fait cuire mes gratins dauphinois dans un plat pyrex ovale longueur40 cm largeur 28 hauteur6 .a moins de 2 heures ils ne sont pas cuits th 7 .pourtant mon four fonctionne bien ! voila comment je fait:ingrédients oignons ,pommes de terr 8 oeufs 1l de laitsel poivre.je prends mon platje mets mes pommes de terre dedans sans les peler pour savoir combien il m en faut .puis je les pele ,je pele mes oignons ;avec mon robot je les coupe en tranches ,pareil pour les oignons .puis dans un saladier je bts mes oeufs j y ajoute le lait j y mets du fromage rapé je sale et je poivre j y incorpore mes p de t et mes oignons je melange bien puis je dispose mes legumes dans le plat et enfin je verse mmon jus dessus et j enfourne .ou est mon erreur ? merci

    • Bonjour Domonique,
      Je ne sais pas ce qui ne va pas dans votre recette, au bout de deux heures de cuisson vous devriez avoir un bon résultat, d’autant plus avec un thermostat aussi haut !
      En revanche, permettez-moi de préciser que votre recette n’est pas un gratin Dauphinois, mais un gratin de pomme de terre.
      Oui je chipote, mais nombreux sont ceux en commentaires qui aiment que l’on garde l’appellation « gratin Dauphinois » au gratin ne contenant ne ni oeuf, ni fromage, no oignons… Cependant il m’a l’air délicieux votre gratin ! ;-)

  • Bonsoir,
    Ce gratin est prévu pour demain midi pour l’anniversaire de ma fille. Elle l’adore….. en fait, toute la famille l’adore…. c’est le meilleur gratin dauphinois que je fais depuis quelques années maintenant…vite fait…et tellement bon..et c’est vrai… encore meilleur réchauffé…
    Une petite question…. qui a sûrement déjà été posée, mais je n’ai pas pris le temps de lire tous les commentaires…. quelle crème fraîche utilisez-vous ? Epaisse ou liquide ?
    Merci pour ce partage… Bonne soirée et à bientôt de vous lire.
    Cordialement
    Cathe.

    • Bonjour Catherine, mille excuses pour mon délai de réponse, je suis vraiment navrée…
      Je suis ravie que vous aimiez cette recette !
      J’utilise de la crème fraiche liquide, type fleurette, mais je sais que d’autres personnes utilises volontiers de la crème épaisse, étalée sur le dessus du gratin.

      Je vous souhaite une belle journée,
      Julie.

  • Un vrai délice ce gratin dauphinois ! Testé hier soir on s’en lèche encore les babines ! Heureusement il y en reste pour ce midi… J’ai juste rajouté en fin de cuisson une couche de pecorino râpé. Très très bonne recette à refaire !

    • Merci beaucoup Vincent ! Très bon choix le pecorino, cependant, selon qui vous accompagne pour la dégustation, évitez d’appeler votre gratin « Dauphinois », vous risqueriez de vous faire tirer les oreilles ! ;-)

  • Bonjour Jujube
    J’ai été attiré par ce nom Jujube qui par chez moi
    est un fruit plein de symbole
    Je découvre une cuisine qui excite les pupilles
    je vais essayer cette recette bien expliquée et mes
    papilles confirmeront
    Bon lundi
    Frieda

    • Bonjour Frieda,
      Merci beaucoup pour ton passage et ton adorable commentaire, j’espère que mes recettes plairont à tes papilles autant qu’à tes pupilles ;-)
      Belle journée,
      Julie.

  • brouillard, temps gris, qu’est-ce-que je fais pour midi ? Je tombe sur le blog de Jujube et décide de tester le gratin dauphinois, je viens de m’enfiler 2 portions, hmm ! ultra simplissime et ultra bon.
    Bon la prochaine fois je teste quoi ? Peut-être la salade Goi ? Merci Jujube d’avoir ensoleillé ma journée avec ce gratin bien doré !

  • Coucou,
    Moi je suis un puriste et je croise les sources… mais quand j’ai un doute, je me réfère au guide culinaire d’Escoffier qui est pour le coup rédiger depuis des décennies. Ce sont les appellations officielles de la cuisine française (théoriquement ce que vous devriez avoir dans vos assiettes au restaurant). La recette ?
    – 1kg de pommes de terre
    – sel, poivre, muscade râpée
    – un oeuf battu
    – 3/4 de litre de lait bouilli
    – 125 gr de Gruyère rapé
    – parcelles de beurre.

    Attention, je n’ai pas dit que je mettais du fromage dans le mien… mais pour le coup c’est la recette d’origine. Personnellement, je croise toujours mes sources et je fais en fonction de mes goûts.

    Bon ap’ à tous !

    • Bonjour Charly,
      Je suis navrée de vous répondre si tard, votre commentaire était dans les messages « indésirables », dans lesquels j’oublie parfois de vérifier ce qui s’y trouve (recevant plus de 200 messages « spam » par jour, j’avoue être parfois découragée par la tâche).
      Je vous remercie pour votre commentaire (votre second commentaire m’accusant de censure, j’aurais pu m’en passer… Remarquez qu’il a permis que j’aille vérifier dans les fameux « indésirables » si un premier message n’y était pas caché, la raison la plus logique à cette accusation abusive et infondée), et en temps normal j’aurais trouver très intéressante cette information (je le dis dans mon article d’ailleurs — l’avez-vous lu ? — j’adore apprendre de nouvelles choses, même si cela signifie que ça me donne tort), mais le ton de votre message, que je sens un tout petit peu condescendant (peut-être suis-je juste influencée par la lecture de votre second) me gâche le plaisir de la découverte.
      Mais je peux me tromper, à l’écrit il est tellement facile de se méprendre et de déformer les propos.
      Peut-être suis-je tout simplement mal lunée aujourd’hui aussi, remarquez.
      Bref.
      Je suis du coup aller faire une recherche concernant le livre dont vous me parlez, et j’y trouve, dans la version datant de 1903, une recette de gratin Dauphinois, avec du gruyère effectivement, mais pas d’œuf (page 672).
      Je me demande donc combien de versions existent de cet ouvrage, et par conséquent, combien de possibles modifications pour chaque rééditions.
      Les classiques de la cuisine vont et viennent à travers le temps, et bien entendu, à moins de retrouver des écrits datés et précis, il est souvent compliqué de connaitre la première version d’une recette. Et quand bien même on aurait une vieux papier avec une recette, qui nous dit que ce n’est pas déjà une réinterprétation ?
      Je ne sais pas comment a été fait le tout premier gratin Dauphinois (certainement pas dans un four électrique de toute manière, donc même si je le savais, je ne pourrais pas en déguster « un vrai »), en revanche, lorsque je mène mon enquête pour savoir ce qu’est un vrai gratin Dauphinois, auprès de personnes qui a priori le savent de par leurs origines (c’est traditionnel, tout le monde connait la recette emblématique de chez lui), c’est la recette présentée dans mon article qui revient systématiquement, avec les mêmes commentaires « surtout pas de fromage », « pas de lardons », « pas d’oignons ! ».
      Les nombreux commentaires et mails que je reçois à ce sujet ne font que confirmer cela. Ce n’est peut-être pas la recette d’Escoffier, mais c’est la recette pratiquée par les Dauphinois ;-)
      Je ne connais pas bien l’homme, et je ne trouve rien sur le sujet, mais les recettes que propose Escoffier dans ses livres, sont-elles de son fait ? Ou est-il allé faire un tour de France (à la manière de Alexandre Dumas pour son dictionnaire de la cuisine) pour recueillir les différentes recettes régionales ? Je trouverais intéressant d’en savoir plus mais je ne trouve pas…
      Bref de nouveau.
      J’espère que vous ne prendrez pas mal ma réponse, je suis d’humeur taquine aujourd’hui, et je dois avouer que votre second commentaire sur ma supposée censure m’a partagé entre rires (parce que c’est ridicule) et rage (parce que c’est vraiment ridicule), du coup ma réponse est un peu entre les deux…
      Je vous souhaite de passer un bon après-midi,
      Julie.

  • Merci pour publier « la » vraie recette du gratin dauphinois. En vraie dauphinoise j’applaudis des deux mains ! Simplement chez moi on ne faisait pas précuire les pommes de terre dans le lait. Mais c’est un minuscule détail. Je n’en mange malheureusement plus pour cause d’élimination des produits laitiers de vache de mon alimentation mais je continue d’en cuisiner pour mes amis d’autres horizons qui me le réclament souvent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *