Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)

Je vous l’ai déjà dit, je prends mes fruits et légumes dans une « ruche » (La ruche qui dit oui !).
A l’une de mes dernières commandes j’ai pris des kiwis. 1 kg de kiwi qui se sont avérés être mûrs à point. J’ai vu là un appel du pied : je vais faire une belle tarte !

Chaque année au mois de février c’est la même chose : les jours se rallongent de manière un peu plus significative (il fait encore jour à 18 h ! Wouhou !), les températures se font généralement plus clémentes et je n’en peux plus d’attendre le printemps arriver !
Mon impatience se matérialise dans ma cuisine, il me faut cuisiner de la couleur, de la fraicheur, du brillant… Du SOLEIL !

Cette tarte au kiwi est un appel aux beaux jours !
Et c’est plutôt réussi ! (merci les chevilles vont bien)
Je l’ai faite un dimanche, un jour où le soleil s’était invité dans la maison. Pas assez chaud pour manger dehors, mais on s’y serait cru ! (mais où ? Au printemps, voyons !)



cercle_tartePour la grande majorité de mes tartes j’utilise un cercle à tarte plutôt qu’un moule à tarte. Je trouve les finissions, au niveau des bords, plus élégants, plus « propre ». Évidemment c’est une question de goût… L’autre avantage que j’y vois c’est pour le rangement ! Ranger des cercles à tartes est bien plus pratique que de ranger des moules à tartes ! D’autour plus que vous pouvez vous permettre d’en avoir de plusieurs tailles sans que vos placards ne débordent ! J’dis ça, j’dis rien… ;-)



Attention cependant, la découpe de cette tarte est… Comment dire… « Casse gueule » (si je puis m’exprimer ainsi).

La pâte est solide, la crème et les kiwis sont mous… La lame du couteau a un peu de mal à se frayer un chemin à travers ces diverses couches sans tout détruire…
J’ai donc utilisé un grand couteau sans dents (type couteau de boucher, le couteau que l’on prend généralement pour couper du poulet, voyez ?) et j’ai « scié » ma tarte, tout doucement. Ainsi j’ai coupé les kiwis sans les écraser dans la crème pâtissière. De cette manière on s’en sort pas trop mal niveau découpe.

Mais pour éviter cela, j’ai eu une idée, après coup malheureusement, faites des tartelettes ! Ainsi pas de soucis ni à la découpe, ni à la dégustation ! (la prochaine fois c’est ce que je ferai)


J’ai réalisé de nouveau une pâte à tarte avec de l’huile d’olive (comme pour ma recette de tarte au poireau), je me suis dit que le résultat pourrait être intéressant, et c’est le cas !
Néanmoins, si vous avez peur du mélange de saveurs (ce que je peux comprendre), utilisez de l’huile neutre, type huile de tournesol, ou du beurre (même quantité)… Mais évidemment l’argument « pâte brisée sans beurre » est perdu dans ce dernier cas.


J’ai mis quelques zestes de combava dans ma crème pâtissière pour apporter un « petit quelque chose en plus » à ma tarte.
Si vous n’en avez pas, vous pouvez bien évidemment faire sans, mais je vous conseille de tester avec…

Une tarte aux fruits bien brillante

Faites doucement chauffer un peu de gelée de coing (ou de confiture d’abricot) pour la fluidifier, puis badigeonnez délicatement vos kiwis avec avec un pinceau.
Vous pouvez voir sur la photo que j’utilise un pinceau en silicone, je vous le conseille, le passage se fait plus délicatement qu’avec un pinceau à poils, cela permet un travail plus minutieux et sans dommages (et pas de risque de se retrouver avec un poils perdu sur la tarte… Pas class’ !)


NB : Si vous avez le temps, je vous conseille de faire la pâte et la crème pâtissière la veille et de réaliser le montage le lendemain.

–>> Recettes à base de combava <<–

Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)
Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)

Pour la pâte brisée :

  • 250 g de farine
  • 100 g d’huile d’olive (ou tournesol)
  • 50 g d’eau tiède
  • 50 g de sucre
  • 1 pincée de sel

Pour la crème pâtissière :

  • 1/2 l de lait
  • 3 jaunes d’œufs
  • 120 g de sucre
  • 40 g de fécule de maïs (ou de pomme de terre, ou encore de l’arrow-root)
  • 1 gousse de vanille (ou grains)
  • quelques zeste de combava (facultatif)

  • 10 kiwis

Préparation de la pâte brisée :
Versez la farine dans un saladier, ajoutez l’huile d’olive (ou de tournesol), l’eau tiède, le sucre et le sel. Remuez avec une cuillère ou une spatule et quand le mélange commence à s’amalgamer, pétrissez avec les mains.

Une fois que vous avez une boule, étalez la pâte au rouleau sur votre plan de travail fariné.
Placez-la dans dans votre plat à tarte ou votre cercle à tarte (passez un coup de rouleau pour égaliser la pâte qui « déborde » sur les bords), puis au frais pour la « solidifier » (elle aura ainsi plus de tenu à la cuisson).

La crème pâtissière :
Fouettez énergiquement les jaunes œufs avec la fécule, réservez.

Versez le lait dans une grande casserole, ajoutez le sucre (et les zestes de combava si vous en utilisez) remuez.
Fendez votre gousse de vanille, prélevez les grains avec la lame d’un couteau, ajoutez les grains et la gousse fendue dans le lait.
Placez la casserole sur feu moyen et portez le lait à frémissement en remuant pour que le sucre soit bien dissout.

Quand le lait frémit, coupez le feu, retirez la gousse de vanille et versez-le dans le premier saladier (contenant œuf + fécule) en remuant sans cesse avec un fouet.
Versez de nouveau le tout dans la casserole (lait + œuf + fécule), placez sur feu doux, et remuez sans cesse jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Une fois que vous avez une crème bien dense et épaisse, coupez le feu.
Versez la crème dans un saladier, filmez au contact (le film alimentaire doit toucher la surface de la crème pour éviter qu’une peau se crée au refroidissement) et réservez.
Une fois que la crème est à température ambiante placez-la au frais.

La cuisson de la pâte :
Préchauffez votre four à 180°C.
Piquez le fond de la tarte et saupoudrez-le légèrement de sucre en poudre, cela va créer une sorte de « couche protectrice » pour que la crème pâtissière ne détrempe pas la pâte après.

Enfournez pour une vingtaine de minutes, plus ou moins selon les fours, surveillez la cuisson, votre pâte doit être ambrée.
A la sortie du four, laissez le fond de tarte refroidir complètement.

Les Kiwis :
Pendant que votre fond de tarte et votre crème pâtissière refroidissent, occupez-vous des kiwis.
Pelez-les avec un économe, puis coupez-les en tranches régulières. Réservez.

Le montage :
Versez la crème pâtissière froide sur le fond de tarte froid, puis placez les tranches de kiwis en rosace par dessus.
Passez la gelée de coing ou d’abricot au pinceau (comme expliqué plus haut) si vous le souhaitez.
Placez de nouveau au frais minimum une heure avant de servir.

Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)
Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




24 thoughts on “Tarte au kiwi (et crème pâtissière au combava)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *