Laits végétaux maison

Cela fait bien deux ans je pense que je fais de temps en temps mon lait végétal maison. « De temps en temps » car bien que ce soit relativement facile et rapide à réaliser, il est tout de même bien pratique d’avoir les briques de laits végétaux tout prêt à l’emploi dans mes placards.
C’est le cas de tout un tas de choses, chez vous également j’en suis certaine, les biscuits par exemple. J’aimerais vous dire que ma fille ne prend au goûter que les biscuits que j’ai réalisé moi-même, mais la réalité est bien souvent toute autre (un mythe s’effondre peut-être… Mais je suis humaine vous savez ! haha)
Bref…

Lait végétal noix de cajou et noisettes | Jujube en cuisine
Lait végétal noix de cajou et noisettes

A la maison nous n’achetons plus de lait de vache.
Il n’est pas question d’allergie ou d’intolérance, mais de santé, d’écologie et d’éthique. Prenez quelques minutes pour vous renseigner sur les conditions dans lesquelles sont recueillis les litres de lait que l’on trouve comme par magie dans nos rayons de supermarché, et surtout ce qu’ils contiennent…
Le lait de vache est fait pour les veaux, et jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes pas des veaux. Notre courbe de croissance est loin d’être similaire (et le lait de la vache est fait pour correspondre à la croissance de son petit, le veau. Ce seul argument devrait faire prendre conscience de l’incohérence de la consommation de lait de vache).

Seul le lait animal à légalement droit au terme « lait », ce dont nous parlons ici sont des « boissons végétales ».

De plus le lait, malgré ce que les publicitaires s’efforcent de nous faire croire (avec succès malheureusement) est loin d’être bon pour les os, ce serait même plutôt le contraire, puisque plusieurs études prouvent qu’il les fragilisent et aurait pour conséquence l’ostéoporose. Et si vous avez peur de manquer de calcium, sachez que le calcium contenu dans les légumes verts feuillus (par exemple) et de loin de meilleur qualité que celui présent dans le lait de vache, et bien mieux assimilé par notre organisme.

Mais, en dépit des apparences, je n’ai pas l’intention de lancer le débat, cet article n’est pas écrit dans cette intention, je voulais juste que vous sachiez que les produits laitiers sont loin d’être « nos amis pour la vie », je vous invite à lire l’article d’Ophélie si vous souhaitez en savoir plus : No milk today de Antigone XXI


Lait végétal à la noix de macadamia | Jujube en cuisine
Lait végétal à la noix de macadamia, mon préféré !

Outre l’aspect santé, l’avantage que je vois aux laits végétaux c’est surtout la grande palette de saveurs qu’ils nous offrent !
Le lait de riz, d’amande, de noisette, d’avoine, d’épeautre… ont chacun leur goût, leur consistance, leur utilité, leurs richesses nutritionnels ! Et j’adore jouer avec tout cela.

Je teste, je mélange, j’assaisonne, c’est un régal que le lait de vache ne m’offre pas, argument qui devrait également vous convaincre ! (je vous connais, bande de gourmands ;) )

Je n’ai pas encore tout testé, évidemment, mais j’en ai testé quelques uns que j’ai envie aujourd’hui de partager avec vous.

J’ai vu un tas de recettes qui préconisent de faire bouillir les noix, flocons de céréales et autres oléagineux dans l’eau avant de les mixer puis les filtrer. Je ne le fais pas, j’ai essayé une fois pour du lait d’amande, je ne le trouve pas meilleur, le temps de préparation est rallongé pour rien (à mes yeux). Peut-être y a t-il un avantage pour la conservation… ? Mais en ce qui me concerne je fais peu de quantité à la fois (75 cl), c’est suffisamment rapide à réaliser pour se permettre de le faire qu’en cas de « besoin ».

Lait d'avoine | jujube en cuisine
Lait d’avoine

La méthode

Laits végétaux maison

2015-07-03
: 75 cl
: 15 min

Par :

Pour ~ 75 cl de lait végétal :

  • 100 g de graines / noix / oléagineux, nature, non grillées, non salées
  • de l’eau pour le trempage
  • 75 cl d’eau (si possible minérale, de votre choix)

Commencez par faire tremper au préalable vos noix / oléagineux / graines dans un grand bain d’eau toute une nuit (10 à 12 heures), ce qui les rendra plus digeste (le processus de germination étant amorcé par ce temps de trempage).

Puis, une fois gorgées d’eau, vous les égouttez (jetez l’eau de trempage, ou arrosez vos plantes avec), puis versez-les dans le bol de votre blender. Ajoutez l’eau (minérale) et mixez bien jusqu’à obtenir un liquide lacté.

Filtrez en plusieurs fois, à l’aide d’une étamine (j’utilise des compresses tressées), placée dans un chinois ou une passoire. Vous allez ainsi récupérer un résidu appelé okara, il s’agit de la pulpe résiduelle de vos graines mixées. Riche en fibres et protéines, ne le jetez pas, cuisinez-le ! (voir plus bas)

Versez dans une bouteille préalablement ébouillantée et égouttée sur un linge propre (comme pour les pots à confiture).


☆ L’étape du trempage est inutile pour les flocons de céréales (d’avoine notamment), versez-les dans votre blender avec l’eau et mixez directement.

☆ Vous pouvez diminuer la quantité d’eau pour obtenir un lait végétal plus épais, c’est ce que je fais car je les préfère limite crémeux, par goût, mais aussi pour une utilisation en pâtisserie par exemple (à l’inverse vous pouvez bien évidemment augmenter la quantité d’eau pour un résultat plus fluide. Je parle de l’eau, mais il est évident que vous pouvez à l’inverse garder la quantité d’eau que je vous donne et diminuer la quantité de noix/graines/céréales/oléagineux).

☆ Sucrez votre lait végétal à votre convenance. Du sucre de canne blond ou complet, du sirop d’agave, du sirop d’érable, du miel, une datte moelleuse… Et ajoutez quelques grains de fleur de sel, qui va agir en exhausteur de goût (comme dans un chocolat chaud par exemple), j’adore ça !

lait végétal noix de cajou noisette | jujube en cuisine
Après l’avoir mixé, versez le lait dans une étamine pour le filtrer

Conservation

Le lait végétal maison se conserve 3 jours au frais, dans une bouteille en verre fermée.
Secouez bien la bouteille avant utilisation, une couche de « crème » se forme à la surface, ainsi qu’un dépôt au fond de la bouteille, lorsqu’il est au repos.

lait végétal noix de cajou noisette | jujube en cuisine
Pressez l’étamine pour en récolter l’okara

Mille et une recettes de lait végétaux

Les recettes de laits végétaux sont multiples et sans limite !
Vous avez les « classiques » comme le lait d’amande, d’avoine (le lait à base de flocons d’avoine maison est beaucoup plus épais, voire « gluant » si peu d’eau), de noisettes, de noix de cajou… Vous pouvez également faire des mélanges : amande + noisettes, noisettes + noix de cajou, etc…
Ajoutez des fruits secs, des grains de vanille, de la cannelle, des arômes naturels,… Ajoutez des fruits, comme de la banane pour en faire une délicieuse boisson gourmande, parfaite pour le petit-déjeuner !

Milk Shake à la banane, au lait de noix de cajou et noisettes | Jujube en cuisine
Milk Shake à la banane, au lait de noix de cajou et noisettes, sirop d’agave et une pincée de cannelle

Rien ne se perd : comment utiliser l’okara

A la base l’okara est un terme utilisé pour désigner la pulpe des graines de soja restantes dans la fabrication du lait de soja.
L’okara est riche en fibres et en protéines, il contient ce que la graines mixées contenait (c’est très logique), ses minéraux notamment.
Il se conserve deux jours au frais, mais au plus vite vous le cuisinez, au mieux c’est.

okara noix de cajou noisette | jujube en cuisine
Okara

Vous pouvez l’utiliser en cuisine, en l’ajoutant à votre pâte à pain, à gâteau ou encore à cookies.
Je ne l’ai encore jamais utilisé en version salé. J’ai lu que l’on pouvait sécher (voire griller) l’okara à la poêle et le saupoudrer sur des salades ou des soupes… L’idée me plait beaucoup, je testerai la prochaine fois !

Recettes chez les copines pour utiliser l’okara de vos laits végétaux

L’okara, définition, composition, utilisation chez Antigone XXI, excellent article comme toujours.
Granola de sarrasin okara & graines de tournesol chez Bowl and spoon
Biscuits à l’okara amandes et noisettes chez Au vert avec Lili
Crème mousseline Amande ~ Potimarron chez Saveurs Végétales
Tartinade de carottes à l’okara d’amande chez Anna et Olivia
Pizza Fraîche aux Légumes Crus et Fromage d’Okara chez Pigut

Cookies à l'okara d'amande | Jujube en cuisine
Cookies à l’okara d’amande, recette tirée du livre Vegan de Marie Laforêt

La machines à laits végétaux

Comme pour presque tout en cuisine il existe des machines, électriques ou manuelles, qui vous permettent de réaliser vos laits végétaux maison.
Je n’en ai testé aucune, je m’en passe relativement bien pour le moment. J’utilise mon MAGIC BULLET ! Les « puristes » diront qu’il tourne trop vite et que l’on n’obtient donc pas un résultat dit « cru » (comme on peut l’avoir avec le fameux vitamix par exemple) mais personnellement ce n’est pas ce que je cherche absolument et j’estime (toujours de manière très personnelle ;-)) que mon lait végétal fait avec mon magic bullet vaut toujours mieux en terme de nutriment que le lait végétal équivalent que j’aurais pu acheter en brique…

acheter_magic_bullet-5013

Cliquez sur l’image pour commander votre Magic Bullet

Mais peut-être que je me passe bien des ces machines « faites exprès » parce que je n’en ai jamais utilisé ?
La machine qui revient le plus souvent lorsque l’on parle de faire son lait végétal maison est la Soyabella, qui comme son nom l’indique vous permet en premier lieu de faire du lait de soja, mais elle fait aussi des soupes et des bouillons.
Il existe tout plein d’autre machines à laits végétaux maison, ce serait intéressant que vous partagiez votre expérience si vous possédez l’une d’elles.
Est-ce que les machines à boissons végétales sont indispensables ?


Quand on aime, on partage ;-)

(si tu ne vois pas les boutons de partage c’est que ton bloqueur de pub t’en empêche…)


Sidaction – Les chefs solidaires du 2 au 8 octobre

Sidaction - chefs Solidaires


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

30 thoughts on “Laits végétaux maison”

  • Bonjour, merci pour cet article clair et concis. Je partage entièrement votre avis sur le lait!

    J’achetais jusqu’à présent mes laits végétaux en boutique bio mais hier j’ai testé pour la première fois le lait d’avoine maison. Au premier essai (sans avoir trempé les flocons), j’ai obtenu un lait d’une belle couleur et à la texture fluide mais qui n’a duré que très peu de temps puisqu’après la texture est devenue très visqueuse.
    Ce matin j’ai retenté après avoir trempé les flocons toute la nuit, c’est mieux mais toujours légèrement gluant, pas très agréable en bouche.
    Avez-vous une idée du problème?
    Merci ;)

    • Bonjour Linda,
      Le lait d’avoine maison est effectivement « gluant » contrairement au lait d’avoine du commerce, et pour le coup je suis navrée mais je n’ai pas trouvé de technique permettant de l’éviter… Si ce n’est de mettre plus d’eau, mais cela reste tout de même moins fluide qu’un autre lait végétal.
      Belle journée,
      Julie.

  • Bonjour,merci pour ces conseils. Je cherchais une idée de boisson végétale sans trempage car j’avais oublié de faire tremper mes graines. Donc flocons d’avoine, pas de problème. J’utilise la machine soyabella depuis des années et vraiment c’est très très pratique. Le mixage des graines est fin. On met son mélange, l’eau, un peu de sel et 15 minutes plus tard c’est prêt. L’okara récupéré est bien sec. La machine, à mon avis, est bien vite amortie. J’ai aussi ajouté aux usages habituels (boissons et soupes) une petite préparation juste avec des graines et un peu d’eau (dans un gobelet exprès pour moudre) qui donne une pâte d’amandes (ou de noisettes, noix etc.) incroyablement fine, goutue, sans le côté gras et épais de celles du commerce. Un vrai délice à tartiner, en sauce…

    • Bonjour Brinat,
      Merci beaucoup pour ce partage d’expérience !
      Je n’ai toujours pas sauté le pas, il est vrai que c’est un investissement, et pas vraiment une priorité pour le moment, d’autant plus que mon Magic Bullet est toujours là, donc… ;-) Mais le jour où je n’ai plus la possibilité de faire mon lait végétal maison par manque de matériel, je pense que je choisirai la Soyabella, j’en entends que du bien ! Et tu as fini de me convaincre avec les pâtes d’oléagineux ! ^^
      Merci, belle journée,
      Julie.

      • Bonjour,
        Je découvre votre site et je le trouve très sympa! …
        J’utilise personnellement le Chufamix (45€) avec un mixer plongeant (casi tout le monde en a au moins un en cuisine je pense) et franchement le tamis incorporé avec la presse c’est très pratique!! (en tout cas plus qu’un tamis ou un linge..)
        voilà pour moi, j’espère que mon expérience vous sera utile!
        Belle journée à tous et toutes!

      • Bonjour Gaele, et merci, je ne connaissais pas du tout cet appareil qui me semble bien pratique effectivement ! Je vais me renseigner un peu plus à son sujet… ;-)

        Merci beaucoup pour mon blog, si vous testez l’une de mes recettes, j’espère que vous en serez satisfaite :-)

        Belle journée,
        Julie.

  • Bonjour Julie,
    Excellent le lait d’avoine! !!! j ‘en consomme le matin avec mon muesli ou mon granola . Je le fait moi même car il est bien meilleur et je l’utilise aussi dans la réalisation de mes cosmétiques. C’est d’une douceur incomparable pour la peau. Et dans un bain , une merveille!
    Merci Julie pour votre délicieux site.
    Bonne journée Elise

  • Bonjour Julie,
    Merci de votre réponse, oui vous pouvez l’utiliser tel quel dans un bon bain chaud ( il faut que l’eau de votre bain soit bien trouble de lait d’avoine) et vous pouvez également l ‘incorporer dans la préparation de vos cosmétiques maison( lait corporel ou visage ou bien dans une lotion , ainsi que dans une base moussante neutre)par contre dans un produit cosmétique du commerce je ne sais pas compte tenue que je n’en utilise pas. Si vous voulez d’autres infos n’hésitez pas .
    Bonnes fêtes de Noël à vous
    Elise

  • Bonjour, je découvre votre blog et j’adore… d’abord par la passion que vous avez et par votre plaisir de transmettre.. Je suis coach sportif et je me penche de plus en plus sur ce genre d’article, car les personnes que j’entraîne en surpoids sont très consommateurs de produits de supermarché. C’est très intéressant de changer de lait pour varier le plaisir du goût mais aussi prendre conscience de ce qu’on mange. Merci

  • Merci pour cet article passionnant et très clair! Grâce à vous je me suis lancée!
    « Lait » d’avoine, amandes et fruits rouges ! Un vrai délice! Je m’en vais maintenant à la recherche de ce que je vais pouvoir faire avec l’okara!
    Un grand merci!

  • Merci pour la recette du lait de noisettes 100% naturelle .
    Il est vrai que lorsque je lis la composition des produits rajoutés ds les briques , cela me fait fuir !

    Etant une buveuse de  » vrai  » thé ( avec des feuilles ) mais pas une puriste , j’rajoute un nuage de lait voire + & , suis à la recherche d’un lait n’ayant pas trop de goût prononcé , afin pouvoir remplacer le lait de vache .
    Que pourriez-vous me conseiller s’il vous plaît ?
    Le lait de soja , pouah !

    Quelle sont les particularités de toutes ces machines dont vous & les internautes prônaient l’utilité ?
    N’ayant ni blender ni mixer C/°. moi , suis un Dinosaure aux dires de mes enfants , j’n’en vois pas l’utilité ( j’vis seule & mange peu … ) , qu’elle est  » la  » machine qui pourrait m’aider à réaliser mes breuvages , sans pour autant dépenser des fortunes & dont j’m’servirais ?

    En vous remerciant par avance .

    • Bonjour,
      Je n’ai pas encore eu l’occasion de goûter à tous les laits végétaux possibles, mais de tous ceux que j’ai testé je n’en trouve aucun ayant un goût neutre…
      Le lait de vache a un goût, un gout de lait de vache, c’est juste que nous y sommes habitué du fait de notre forte consommation (quotidienne ou quasi quotidienne). Le lait de soja je n’aimais pas du tout avant de gouter celui de « sud ouest » (la brique verte, si vous l’avez déjà aperçu), mais je pense aussi que je m’y suis habitué, comme avec le lait de vache.
      Le lait de riz est celui qui, à mon sens, a le moins de goût. Mais là encore cela dépend des marques (j’ai essayé une fois d’en faire, sans succès, je pense que pour le coup une machine spéciale est nécessaire), certain sont plus ou moins sucré, cela modifie pas mal le goût.

      En ce qui concerne les machines à lait végétaux elles ont le grand avantage de mixer, parfois chauffer, puis filtrer, de manière à ce que vous obteniez un lait végétal facilement et rapidement.
      Mais un bon mixeur ou blender fait aussi bien l’affaire (peut-être en avez vous déjà un ?), cependant c’est vous qui devez filtrer la préparation (ce qui n’est pas toujours une tâche facile).
      La machine vous apporte simplement un ‘confort’ d’utilisation à la préparation de vos lait végétaux. Certaines machines (comme la Soyabella par exemple) vous permettent d’autres utilisations, comme moudre du café ou des céréales, ou encore de préparer des soupes.
      C’est un investissement, certes, mais qui se rentabilise à la hauteur de votre fréquence de consommation (évidemment :-)).

      J’espère que ma réponse vous aura apporter satisfaction :)
      N’hésitez pas si vous avez d’autres questions, et que tous les lecteurs de ces commentaires n’hésites pas non plus à donner leur avis sur la question, voire nous donner des conseils sur des modèles de machines ! :-)

      Belle journée,
      Julie

  • Bonjour,

    Vous évoquez le lait de soja,mais n’est-il pas « non » recommandé pour la santé,un peu comme le lait de vache?apparemment il provoquerait migraine,dysfonctionnement endocriniens…
    En tout cas,merci pour cette article, depuis plus d’un an je fais également mes laits végétaux, avec mixeur et blender chauffant également et j’avoue que vous m’avez donné de bonnes astuces pour mes prochains laits,au plaisir, bonne continuation.

    • Bonjour Mélanie,

      Effectivement le lait de soja est une boisson controversée, et considérée comme un perturbateur endocrinien. Je n’en consomme que très peu, et ni ne le conseille ni ne le déconseille (d’ailleurs dans mon article je ne le nomme qu’a deux reprises, pour expliquer l’origine de l’Okara et le nom la machine Soyabella, je mets plutôt l’accent sur les laits à base de céréales, ou de noix/noisettes :))
      Personnellement je pense, comme pour tout ce qui existe sur Terre, que c’est l’excès qui est mauvais, et c’est dans la diversité que notre corps puise ce dont il a besoin pour bien fonctionner.
      Vous pouvez vous passer du lait de soja sans soucis, bien entendu ! :)
      Malheureusement les perturbateurs endocriniens sont partout dans ce que l’on mange, notamment tout ce qui s’achète emballé dans du plastique (le pire étant ce qui se réchauffe directement dans une barquette en plastique), mais également dans nos produits cosmétiques et hygiénique… Je ne suis pas en train de dire que « perdu pour perdu buvons du lait de soja ! », du tout ! ;-) Juste que si vous êtes sensible à cette question de santé, il y a pas mal de choses à reconsidérer dans notre vie quotidienne pour les éviter, et je ne suis même pas certaine que l’on puisse les éviter totalement…

      Maintenant que j’ai bien plombé l’ambiance (haha), je fini sur une note positive : merci beaucoup, je suis ravie de vous avoir été utile avec mon article ! :-)

      Belle journée,
      Julie.

  • Bonjour, je voulais savoir quels flocons d’avoine utiliser pour faire le lait ?
    J’en ai mais des «précuits» est-ce que je peux les utiliser ? Merci pour votre réponse 😊

    • Bonjour Guillem,
      je ne veux pas dire de bêtises, mais il me semble que par défaut dans le commerce on en trouve que des flocons d’avoine précuits… ?
      Pour tout vous avouer, je ne me suis jamais posé cette question, je prends des flocons d’avoine dans divers magasins, diverses marques (ou en vrac) ils sont tous identiques. J’ai donc envie de dire que oui vous pouvez les utiliser ;-)

  • Bonjour,
    je viens de me mettre à faire mes laits végétaux moi même et je crois que je vais renoncer (en tout cas en ce qui concerne les céréales) car je les trouve vraiment ignobles! Aucun gout, texture à la cuisson collante, bref strictement rien à voir avec ceux du commerce, dans lesquels il y a souvent de l’huile, du sel, du sucre…
    Je cherche désespérément une recette qui puisse rappeler ceux du commerce, mais je ne trouve pas.
    Ce qui est encore plus frustrants c’est tous les commentaires avec marqué: « délicieux », « super recette »…
    Mais il n’y a rien dans cette recette!!! juste l’eau et les graines!!??
    Rien contre vous bien sur, beaucoup de frustration suite à ce lait encore raté…
    Merci pour ce blog.

    • Bonjour Quoniam,
      Je comprends parfaitement votre frustration, elle est parfaitement légitime (surtout avec du lait de céréales, j’en parle dans mon article d’ailleurs). En fait c’est une question d’habitude, comme pour tous plein d’autres choses que l’on aurait l’habitude d’acheter tout fait et qu’on se mettrait à faire soi même. Comme vous le dites, une majorité de laits végétaux du commerce (pas tous, certaines marques sont plus « clean » que d’autres) sont bourrés de sucre, de sel, d’huile, d’additifs en tout genre… Lorsque le palais est habitué à cela, revenir à quelque chose de plus « naturel » ou « brut » peut être déroutant.
      C’est comme le lait de vache, j’ai eu un jour l’opportunité de boire du lait directement sorti du pis, et je n’ai vraiment pas apprécié, car clairement mon palais est habitué à la version pasteurisé, aseptisé, une version clairement fade en fait. Là où certains se régalent et ne peuvent plus consommer de lait en brique.
      Idem pour les plats préparés dans lesquels les industriels ajoutent bien souvent du sel à outrance, et surtout du sucre, là où il ne devrait pas y en avoir. Ils n’ont clairement pas le même goût que la version faite maison. Ou même les légumes en boites, je pense notamment aux salsifis ou encore aux haricots verts, c’est le jour et la nuit comparé aux frais.
      Dernier exemple : le thé aromatisé de supermarchés, lorsque l’on passe à du vrai thé de qualité, on a l’impression que celui-ci n’a pas de goût. Or après adaptation, la tendance s’inverse, et les thés bas de gamme de grande distribution deviennent écœurants et une impression de goût « chimique » devient très forte.

      Tout ça pour dire que oui, dans un lait végétal il n’y a, à la base, que de l’eau et des graines (ou des noix, ou céréales). Ce sont les graines (noix / céréales…) qui donnent leur goût au « lait » végétal, et lorsque l’on a l’habitude de les consommer très sucré / salé / « huilé », la version maison peut paraitre terriblement fade et décevante. Mais c’est pourtant le vrai goût de la boisson préparée.
      Quoiqu’il en soit c’est une question de choix, je ne sais pas quel est votre motivation à faire votre lait végétal maison ? Économique ? Écologique ? Santé ?
      Soit cette motivation est suffisamment forte pour enclencher une sorte de « période d’adaptation de votre palais » (de plus rien ne vous empêche de sucrer et saler votre boisson vous même, il m’arrive de le faire, j’ajoute parfois une datte avant de mixer le tout, puis quelques grains de fleur de sel avant de mettre en bouteille), soit elle ne l’est pas, et dans ce cas rien ne vous empêche de continuer à consommer du lait végétal en brique :)

      Je vous souhaite une belle journée,
      Julie.

  • Coucou bonjour Julie,
    Dis moi, pour le lait de riz est t’il utile de le faire cuire avant le mixage ou le trempage suffi? peux tu me conseiller à ce sujet? merci, ton site est très utile et intéressant

    • Bonjour Chabannes,
      Je ne suis jamais parvenu à faire un lait de riz qui rivalise avec celui du commerce, je ne sais pas si je n’ai pas la technique ou si c’est tout simplement impossible d’en faire du maison.
      J’ai testé avec et sans trempage, la boisson obtenue est tout simplement sans intérêt à mon palais :-/
      Je suis navrée de ne pouvoir t’aider…

  • Bien contente d’avoir trouvé ce blog intéressant :-) Je suis adepte des laits végétaux mais encore une fois l’industrie agroalimentaire nous empoisonne! Les carraghénanes – que l’on trouve dans toutes les boissons végétales du commerce semble-t-il – provoquent une inflammation gastro-intestinale, des taux plus élevés de lésions intestinales, ulcérations et même des tumeurs malignes. Donc super, c’est un additif alimentaire dangereux que l’on retrouve dans les boissons BIO industrielles! Honteux! Il ne reste qu’une solution: faire ses laits végétaux soi-même. Il semblerait que pour manger sain on doive tout faire soi-même… Mais heureusement ce blog nous apporte une belle solution alternative! :-)

  • bonjour, je découvre votre article sur les boissons végétales très intéresantes. je viens de faire pour la toute première fois un boison végétale avec du petit épeautre qui a trempé 12h
    je me demandais si je pouvais utiliser les résidus ou si ils vont direct à la poubelle ?
    comme il semblerait que rien ne se pert dans la cuisine vg, je cherche mais je ne trouve rien, alors je me dis ue vous avez peut être la réponse
    par avance je vous remercie
    Caro

    • Bonjour Caro,

      Pardon pour le délai de réponses, j’étais en vacances…
      Le résidus s’appelle « okara », j’en parle dans la partie « Rien ne se perd : comment utiliser l’okara », et je donne quelques liens de recettes de copines blogueuses comme exemple d’utilisation :)

      Belle journée,
      Julie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *