Riz noir au lait, confiture de potimarron et crumble noisette

En début de mois Riso Gallo m’a lancé un défi (pas qu’à moi, hein ! A plein d’autres blogueurs également) : réaliser une recette sur le thème « Automne flamboyant » avec le riz noir Vénéré.

Je vous avoue que cela n’a pas été simple… Je ne souhaitais pas réaliser une recette où ce riz serait recalé au rang de simple d’accompagnement. Non je voulais le mettre à l’honneur, lui offrir une place de choix dans ma recette.
De plus, j’ai eu une soucis avec le thème. J’avais d’un côté un tas d’idées respectant le thème mais qui ne mettaient pas assez en valeur le riz, et d’un autre côté un tas d’idées avec le riz, mais qui ne collaient pas au thème.

J’ai fait part de mes doutes à Alexandra, la personne m’ayant contactée, qui m’a beaucoup aidé à me recentrer. De ne pas me mettre trop de pression (je suis une fausse calme, mon signe astrologique est Vierge, et même si je n’y crois qu’à moitié, le double tempérament que l’on prête aux Vierges (« sage » et « folle ») me correspond parfaitement) et de faire ce que j’ai envie de faire, ce qui me ressemble. Merci Alexandra ! :)

Et quoi de mieux qu’un riz au lait pour me représenter ? (Lili m’appelle « miss riz au lait » ce n’est pas un hasard)

Riz noir au lait, confiture de potimarron aux zestes d'orange et crumble aux noisettes
Riz noir au lait, confiture de potimarron aux zestes d’orange et crumble aux noisettes

Oui je sais, le riz au lait se fait en temps normal avec du riz rond. Mais qui m’empêche de faire du riz au lait avec du riz noir ?
Personne.
Ben voilà, la Vierge Folle a pris le dessus, au diable les traditions, vive le riz noir au lait ! :)

La passionnante histoire du riz noir Vénéré

Le riz noir Vénéré est originaire de Chine.
D’après ce que dit la légende, il était très apprécié à la cour des anciens empereurs chinois, grâce à ses propriétés nutritionnelles et aphrodisiaques, les empereurs le nommaient « riz interdit » pour cette raison.
Le Vénéré est un riz naturellement noir, c’est un riz complet, c’est à dire qu’il a encore son enveloppe, et donc ses fibres !
Il est agréablement parfumé, évoquant les arômes du bois de santal et du pain juste sorti du four.
Il est aujourd’hui cultivé dans certaines zones de la Vallée du Pô, dans le nord de l’Italie.

Le thème de la recette…

« Automne flamboyant » ne m’évoque par forcement les couleurs de l’automne.
J’ai pris le parti de le prendre comme une mise à l’honneur de ce que l’automne nous offre de plus beau.
De ce que j’aime le plus en automne.
Évidemment les tons ocres qui recouvrent nos arbres en font partie, mais en gourmande qui se respecte, ce que j’aime à l’arrivée de l’automne, ce qui me console de voir l’été s’en aller, c’est bien entendu les trésors dans notre assiette !
Le retour des courges, des noix, noisettes, châtaignes, panais, poireau…

La confiture de potimarron était une évidence pour cette recette.
Le potimarron, comme son nom l’indique, a un petit goût de marron très agréable qui lui permet d’être consommé aussi bien salé que sucré.
Cette confiture est étonnante, car peu commune au premier abord, mais étonnamment délicieuse !
J’ai choisi de lui ajouter des zestes d’orange, dont les saveurs se marient bien avec le potimarron, et voilà une confiture qui en surprendra plus d’un !

Le crumble de noisettes vient ici apporter du croquant à ce dessert. J’aime le contraste du moelleux et du croquant sous la dent :)


J’ai diminué les doses de crumble initiales, car j’en avais vraiment trop fait. Néanmoins, si la quantité est encore trop importante, je ne peux que vous conseiller de saupoudrer vos yaourts, fromages blanc, compotes, etc… de ce crumble vraiment, vraiment délicieux ! :)

Riz noir Vénéré au lait, confiture de potimarron aux zestes d'orange et crumble de noisette à la farine de châtaigne
Riz noir Vénéré au lait, confiture de potimarron aux zestes d’orange et crumble de noisette à la farine de châtaigne

Pour 2 à 4 personnes :

  • 100 g de riz noir Vénéré
  • 40 cl de lait
  • 1 CS de sucre de canne complet (ou 2 CS de sucre blanc)
  • 1 gousse de vanille

Pour la confiture de potimarron :

  • du potimarron
  • 70% du poids du potimarron en sucre blanc
  • quelques zestes d’orange non traitées
  • un peu d’eau

Pour le crumble :

  • 25 g de farine de châtaigne
  • 25 g de farine de blé
  • 25 g de noisettes concassées finement
  • 50 g de beurre
  • 25 g de sucre blanc
  • 1 petite pincée de fleur de sel

Cuisson du riz :
Mettez votre lait sur le feu jusqu’à ébullition (attention qu’il ne verse pas) avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée (pour que les grains de vanille se diffusent bien dans le lait).

Versez votre riz dans le lait et attendez la seconde ébullition, puis baissez l’intensité du feu de manière à laissez des petits bouillons.
Couvrez mais pas totalement, laissez une ouverture de manière à laisser s’échapper la vapeur.
Laissez cuire ainsi un peu plus de 50 minutes, en remuant très régulièrement (si le riz accroche, c’est que le feu est trop fort, baissez-le au maximum) jusqu’à ce que le riz soit cuit, voire sur-cuit…

Au bout du temps de cuisson, ôtez la casserole du feu, retirez la gousse de vanille et versez le sucre. Remuez jusqu’à dissolution complète.
Posez un torchon propre sur la casserole, puis le couvercle sur le torchon, laissez reposer.

La confiture :
Lavez le potimarron, coupez-le en deux, retirez les pépins et les « fibres ».

Coupez votre potimarron en cubes (plus ils sont petits, plus le temps de cuisson sera court) en laissant la peau. En effet, celle-ci est assez fine pour être consommée.

Pesez les cubes de potimarron, déposez-les dans une casserole. Versez 70% du poids du potimarron en sucre par dessus (exemple : pour 100 g de potimarron, versez 70 g de sucre), ajoutez un peu d’eau (à mi hauteur) et mettez sur feu doux.

Lorsque vos cubes de potimarron sont tendre (ils s’écrasent facilement sous la pression d’une cuillère) donnez quelques coup de mixeur plongeant dans la casserole pour homogénéiser la confiture.

Ajoutez quelques zestes d’orange, remettez sur feu doux pour épaissir la confiture. Quand celle-ci fait des cratères, coupez-le feu. Réservez.

La crumble à la noisette :
Préchauffez votre four à 180°C.

Mixez grossièrement vos noisettes, de manière à garder des petits morceaux (vous pouvez bien évidemment utiliser de la poudre toute prête, mais c’est dommage, vous n’aurez pas les petits bouts de noisettes qui craquent sous la dent).

Mélangez tous les ingrédients secs dans un cul de poule.
Coupez le beurre en dès et malaxez du bout des doigts jusqu’à avoir un effet sableux. Au besoin frottez cette « poudre » entre vos mains (comme pour de la semoule).

Versez cette « poudre » dans un plat allant au four et enfournez pour au moins 15 à 20 minutes.
Surveillez régulièrement, et sortez toutes les 5 minutes le plat pour égrainer votre crumble.

Une fois cuit votre crumble ressemble clairement à du sable.
Si ce n’est pas le cas, écrasez-le une fois froid entre vos doigts.

La montage:
Réaprtissez la confiture dans des verrines, puis une couche de riz au lait, et enfin la couche finale de crumble.


Vous n’aurez pas le même rendu que pour un riz au lait classique (avec du riz rond), votre riz sera plus ferme, c’est un peu déroutant à la première bouchée, mais on oublie vite dès la seconde ! ;)


Je remercie Stella et Lili, pour leur disponibilité et leur patience (surtout leur patience) quand je doute et que je les envahis de mails… <3


Riz noir Vénéré au lait, confiture de potimarron aux zestes d'orange et crumble de noisette à la farine de châtaigne
Riz noir Vénéré au lait, confiture de potimarron aux zestes d’orange et crumble de noisette à la farine de châtaigne


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




26 thoughts on “Riz noir au lait, confiture de potimarron et crumble noisette”

  • Rholalala vous me gâtez avec vos commentaires, merci infiniment ! <3

    Sébastien, y'a plus qu'à... ;)

    Morgane, c'est d'autant plus drôle que le lait se colore en mauve, c'est tout bizarre ! ^^

    Merci Stella, c'est malin j'ai les joues toute rouge maintenant... :P

  • WAOU je ne peux dire que ça. C’est juste. TROP ! Créatif, gourmand, inventif… Et tellement toi. Tu sors des sentiers battus, tu repousses toujours les limites de la gourmandise… Oui, tu es miss riz au lait mais pas un seul riz au lait pareil. Tu es une vraie cuisinière, une vraie photographe. Je t’aime Juju. Voilà pour la déclaration du jour ! Et je te souhaite de tout coeur de remporter ce défi car tu le mérites amplement ! De gros bisous <3

  • Tu me fusilles à bout portant !! Ta confiture semble divine … et toutes ces associations !! Hum !! Je ne commente pas souvent ici ( pardon ! ) mais tes recettes sont véritablement top. Mais tu le sais. Hein, tu le sais ?!
    Bisous JuJuBe ** A très bientôt !

  • Trois desserts et gourmandises en une seule recette !
    Ça aurait valu de lui trouver un petit nom original… »Crum-riz-ture » ! :)

    Le riz au lait chez moi c’est sacré !!!
    Et toujours avec du riz blanc rond…mais il faut savoir « innové » ! Et pour toi c’est un mot familier ! :)

    Je te fais confiance, et je fais confiance en tes goûts ! A tester donc !

    Bisous bisous ma jujube ♥

  • Lili, Laurence…
    Depuis hier je suis envahie d’une chaleur concentrée essentiellement dans mes joues à chaque fois que lis vos commentaires, ne sachant pas quoi répondre.
    Avouez que vous vous êtes mise d’accord pour me faire pleurer, hein ?! et bien c’est réussi, bravo ! ^^

    Ma Lili, ma Laurence, vous êtes des amours. Vraiment.

    Laurence ne t’excuse pas de ne pas commenter souvent par ici, tu auras remarqué que je ne commente pas beaucoup par chez toi non plus. Pourtant je te lis, très souvent.

    Merci à toutes les deux de faire partie de mon entourage plus ou moins virtuel, mais pour autant bien réel.

    Vous m’avez apporté tellement toutes les deux, sans le savoir, certainement.

    Laurence, tu fais partie de mes premières inspirations photographiques, celle chez qui j’allais prendre exemple pour améliorer mes clichés.

    Lili, tu es le point de départ de mon bouleversement culinaire, de ma prise de conscience qu’une vie sans protéines animales est possible. Et même si je cède parfois (souvent…) à la facilité d’utiliser des produits d’origine animale, car ce sont des produits que j’ai l’habitude d’utiliser, c’est grâce à toi que se trouvent aujourd’hui dans mon placard du lait végétale, de la margarine végétale dans mon frigo, que mon congélateur ne ressemble plus au rayon boucherie d’un grand magasin…

    Vous êtes une vraie source d’inspiration pour moi. Je vous aime les filles <3 (un vent d'amour souffle sur jujube en cuisine ! :))

  • Merci Valérie :)
    Le riz noir est moins fondant qu’une riz rond, c’est particulier, mais l’ensemble est vraiment très bon !

    Merci RoseNoisettes et Catherine :)

    Sylvie, c’est une chance de pouvoir cuisiner les produits de son jardin, je suis jalouse ! ;)

    Merci ma Papaye <3
    Ta proposition de nom est très bien trouvé ! (pas hyper pratique à prononcer en revanche... :P)
    Bisous ma Papaye !

    Merci à toutes pour vos visites :-*

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *