Poivrons marinés à l’huile d’olive (ail et basilic)

Qui n’a jamais fait de poivron marinés ?
C’est l’incontournable des tables estivales. Qu’ils soient servi en apéritif ou en entrée, cette recette transpire le soleil et la convivialité !
Bon, pour le soleil, selon où vous habitez, en ce moment c’est pas la grande joie… Mais justement ! Si le soleil n’est pas dans votre ciel, invitez-le à votre table ! :)

Les huiles La quotidienne
Les huiles La quotidienne

Pour cette recette j’ai utilisé l’une des trois nouvelles huiles de La Tourangelle faisant partie de la gamme « La quotidienne ».
L’huile La quotidienne est un nouveau produit 100% français, au packaging original et coloré, opaque (favorisant une meilleure conservation) en métal recyclable de surcroit.
Elle offre au quotidien (d’où le nom « la quotidienne ») ses vertus gustatives et nutritives grâce à sa richesse en Oméga 3 et 6.

Retrouvez toutes les informations relatives à cette gamme sur le site de La Quotidienne de La Tourangelle.

La Quotidienne est la version de base. Composée d’un mélange d’huiles de graines : huile de tournesol et tournesol oléique, huile de colza, huile de lin.
Vient s’ajouter l’huile d’olive pour La Quotidienne Ensoleillée, et l’huile de noix pour La Quotidienne Gourmande.

La Quotidienne est produite à Neuillé, près de Saumur à partir d’huiles extraites sans solvant et de graines récoltées en France. Seule l’huile d’olive pour la Quotidienne Ensoleillée vient d’Italie.

Ce que j’ai apprécié dans ces huiles, c’est leurs saveurs subtiles. Je ne suis pas une grande fan d’huile de noix par exemple, qui m’agresse un peu trop le palais, et pourtant je l’ai beaucoup apprécié dans la version Gourmande. Elle y est présente juste ce qu’il faut, en douceur…

Pour cette recette, cela ne vous étonnera pas, j’ai choisi la version Ensoleillée.

Poivrons marinés à l'huile d'olive (ail et basilic)
Poivrons marinés à l’huile d’olive (ail et basilic)

Ingrédients :

  • Des poivrons (de toutes les couleurs)
  • De l’huile d’olive
  • De l’ail
  • Du basilic

Placez vos poivrons entiers sous le grill de votre four jusqu’à ce qu’ils soient mous et bien colorés (la peau noire en fait). Pensez à les retourner régulièrement pour que la cuisson soit uniforme.

Sortez-les du four et enfermez-les dans un sac type sac congélation avec une fermeture à zip. Vous pouvez aussi les placer dans un saladier recouvert d’un film alimentaire. Il faut que vos poivrons soient enfermés hermétiquement, de cette manière la peau sera plus facile à ôter.
Laissez-les jusqu’à ce qu’ils aient refroidis.

Une fois tièdes/froid vous pouvez retirer la peau. Il suffit de tirer dessus elle vient toute seule ou presque.
Notez que la peau des poivrons rouges est plus facile à retirer que celle des poivrons d’autre couleur.

Tirez sur le pédoncule, si vous avez de la chance les graines viendront avec, sinon coupez les poivrons en deux et passez-le sous l’eau, c’est le moyen le plus facile de s’en débarrasser.

Coupez enfin les poivrons en fines lamelles, déposez-les dans un plat.
Hachez une (ou plus) gousse d’ail par dessus, ajoutez quelques feuilles de basilic ciselées et recouvrez le tout d’huile d’olive. Remuez délicatement.

Recouvrez d’un film alimentaire et laissez au frais deux à trois heures, l’idéal étant de les préparer la veille pour le lendemain, pour que les poivrons s’imprègnent bien de toute les saveurs une nuit entière.


Si vous en faites une grande quantité, vous pouvez conserver vos poivrons dans des bocaux hermétiquement fermés préalablement stérilisés dans un grand volume d’eau en ébullition.
Il vous faudra, comme pour les tomates confites, porter à ébullition l’huile (attention aux brûlures) avant d’en remplir les bocaux, en prenant bien garde à éviter de laisser de l’air entre les poivrons : tassez bien. Refermez-les bien puis stérilisez 20 minutes plongés dans de l’eau bouillante.
Conservez dans un endroit frais à l’abri de la lumière.

Poivrons marinés à l'huile d'olive, ail et basilic
Poivrons marinés à l’huile d’olive, ail et basilic



D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

17 thoughts on “Poivrons marinés à l’huile d’olive (ail et basilic)”

  • Bonjour
    belle photos et de délicieuses tartines . J’en ai plein dans mon jardin et je viens d’en faire plusieurs pots pour cet hiver . allez voir « HER’BIOP » producteurs de plantes aromatiques BIO sur FB .merci

  • bonjour.je viens de decouvrir votre site par hasard.les recettes sont toutes plus alechantes les unes que les autres.je ne vais pas tarder a realiser les poivrons marines!!!je suis tres interressee par cette huile quotidienne. j ai donc fait un tour sur le site indique mais les frais de port ne sont pas bon marche…savez vous dans qu elle enseigne peut on eventuellement la trouver ? merci encore pour votre blog.natalie.

  • Bonsoir Natalie,
    Sur leur site ils ont une section « Trouvez nos produits », où vous pouvez rentrer votre code postal, et une liste d’enseignes dans votre département vous sera proposée :)

    Bonne soirée, merci à vous :)
    Julie.

  • Je ne prends que des jaunes, je les trouve plus sucrés et par contre je les ouvre en deux avant cuisson pour me débarrasser des graines, c’est plus facile qu’après
    C’est succulent!

  • Merci pour votre recette qui a l’air savoureuse. Ayant vécu à Rome, j’adore les poivrons. Toutefois, lorsque j’ai passé mes poivrons au four, ils deviennent très amers, j’ai essayé en les cuisants à l’eau, idem ! Serait-ce les pesticides ou autre produit ? ou bien, est-ce que le gout se changera avec l’huile et les aromates ?

    • Bonjour Christiane,
      Je suis navrée mais je n’ai pas du tout rencontré ce soucis d’amertume après cuisson de mes poivrons. Est-ce que vous avez testé toutes sortes de couleurs de poivrons ? (peut-être est-ce du à une couleur en particulier, bien qu’à part le orange, je pense les avoir tous testé à la cuisson au four…)
      Est-ce que vous avez bien retiré les graines et les parties blanches à l’intérieure ? Ces deux éléments sont sources d’amertume.
      Je suis navrée de ne pas avoir de meilleure réponse, n’ayant jamais rencontré ce soucis, peut-être qu’un lecteur pourra vous venir en aide…

      Je vous souhaite une belle journée,
      Julie.

      • Grand merci de votre gentille réponse. J’ai essayé des poivrons rouges et des jaunes. Mais, vous m’avez sans doute donné la réponse, car je les ai cuits en entier, sans retirer les graines qui auront communiqué l’amertume à la chair; et même après les avoir retiré après la cuisson, le goût était gâté.
        Dans toutes les recettes que j’ai lues, aucune ne mentionne de retirer les graines avant de passer les poivrons au four, serait-ce une lacune ?
        Je re-essairai et espère réussir cette fois ce si bon antipasto.
        Merci encore et je vous souhaite de continuer à partager vos recettes de la même façon, avec la très bonne présentation et les bons commentaires. Bravo.
        Bien sincèrement,
        Christiane

      • Quand je disais de retirer les grains et parties blanches je pensais après cuisson.
        Mais vous lire me fait penser à une chose, vous êtes peut-être particulièrement sensible aux goûts amers ?
        Comme certains se délectent de l’acidité du citron, là ou d’autres ne peuvent tout simplement pas en supporter une goutte… La solution serait peut-être effectivement de les retirer avant cuisson.

        Merci beaucoup pour cet adorable commentaire, j’adore les échanges que m’apportent mon blog. Je regrette que certains profitent de l’anonymat que leur offre internet pour déverser toutes leur haine et frustration, je prends donc d’autant plus de plaisir et de temps pour les échanges courtois et agréables comme celui-ci :)

        Belle journée,
        Julie.

  • Les haineux sont des jaloux frustrés de leur propre médiocrité.
    N’y prêtez pas attention et continuer avec cette belle générosité
    et votre bon talent.
    Christiane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *