Po’e à la patate douce (gourmandise tahitienne)

Je vous emmène une nouvelle fois en Nouvelle Calédonie, ça vous dit ?
Enfin… Plus précisément à Tahiti.
Comme je vous le disais dans mon blabla sur la recette des banh bao, la Nouvelle Calédonie accueille une grande communauté Asiatique, mais également Polynésienne, dont des Tahitiens (je rappelle au passage que la Nouvelle Calédonie fait partie de la Mélanésie, pour infos, si vous ne saviez pas, c’est cadeau ! ;))

Et les Tahitiens nous apportent quoi comme mets succulents ? Ils nous apportent la salade tahitienne (c’est simple à trouver ça !) et… Le po’e ! (prononcez « poé »)
(ils ne font pas que ça, mais je ne vais pas commencer à faire des spoiler sur mon blog, vous verrez bien dans un futur proche ! ;))

Le po’e c’est une purée, le plus souvent, il me semble, mais corrigez-moi si je me trompe, de banane, mélangée à de la fécule (ou amidon) de manioc (en Métropole on la trouve le plus souvent sous le terme « farine de manioc » bien que sa haute teneur en amidon et sucre (75%) l’apparente plus à une fécule).
Le tout additionné de sucre, cuit au four et baignée dans du lait de coco.
On peut faire du po’e à plein de choses : patate douce, mangue, papaye, j’ai même vu un po’e châtaigne !

Si je vous dis « un pur délice » est-ce que vous me croyez ? Non parce que j’ai l’impression qu’à chaque recette je l’écris, à force vous allez finir par douter je pense…
Et pourtant c’est le cas !

Ici j’ai donc opté pour un po’e patate douce, parce que c’est délicieux mais aussi parce que je n’avais que ça en quantité suffisante. La prochaine fois il sera à la banane !

Bon par contre c’est « costaud » comme dessert, mieux vaut ne pas avoir fait un gros repas avant de s’y attaquer. Une petite salade composée fera bien l’affaire pour vous permettre de savourer ce plat à sa juste valeur.

En parlant de ça, j’ai décidé de considérer ce plat comme un dessert, car dans mon esprit sucre + lait de coco = dessert. Mais il me semble qu’il peut tout à fait faire office de plat… Il faudrait que quelqu’un me le confirme…? :)

Ingrédients :

  • 1 belle patate douce
  • de la farine (ou fécule) de manioc (1 dose pour 2 doses de purée de patate douce)
  • du sucre (à doser selon vos goûts)
  • du lait de coco (à doser selon quantité de patate douce)

Pelez la (les) patate(s) douce(s), faites-en des cubes et plongez-les dans une casserole d’eau bouillante.

Faites-les cuire jusqu’à ce que les cubes soient fondant, égouttez-les et réduisez-les en purée.

Préchauffez votre four à 180°C.

Récupérez deux pots de purée de patate douce (la taille du pot est laissé à votre convenance, sachant que plus il est gros plus vous aurez de dessert. Logique me direz-vous ! Reste à savoir si vous souhaitez manger le même dessert pendant deux jours ou une semaine ! :)), versez ces deux doses dans un saladier, et versez par dessus un pot de farine de manioc.

Mélangez, mélangez, mélangez… Versez le sucre, commencez par quelques cuillères à soupe, goutez et ajustez selon vos goûts.

Versez cette purée dans un grand plat allant au four, lissez le dessus et enfournez pendant 20 à 30 minutes (encore fois, tout dépend la quantité et l’épaisseur.).

A la sortie du four quadrillez à l’aide d’un couteau et versez le lait de coco par dessus. N’hésitez pas, il faut que ça « baigne » ! ^^

Passez votre la lame de votre couteau antre chaque carré pour faire pénétrer le lait de coco un maximum, quitte à les soulever un peu pour renforcer l’imbibition.

Vous pouvez déguster votre po’é chaud, tiède ou froid, c’est comme vous préférez… Moi je l’aime tiède, car il est bien fondant ! Froid il devient un peu plus compacte.




Les articles contenant des liens vers le site Amazon font partie d’un programme d’affiliation. Lorsque vous effectuez un achat sur Amazon à partir d'un lien sur mon blog, je reçois une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Il n'y a évidemment aucune obligation (encore heureux), mais si vous le faites, considérez cela comme un soutien à mon travail sur Jujube en cuisine.
Merci ;-)

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

19 thoughts on “Po’e à la patate douce (gourmandise tahitienne)”

  • Whaaa, je ne connaissais pas du tout (normal me direz vous ^^) et j’aime beaucoup je suis sure que cette recette me plairait énormément! Déjà parce que j’adore la patate douce et ensuite parce que tout ces mots: « patate douce, manioc, banane, coco… » me font penser à mon île natale (La Réunion) donc merci pour ce joli partage :) Bise

  • Waouuuhh jsuis épaté !!
    Bravo et merci de ta participation !!!
    Bizzz
    ps : tu as oublié de t’inscrire en tant que membre et pour valider ta participation, il te faut t’inscrire ;))
    Je compte sur toi pour le faire rapidement !!

  • Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ma Juju, je VEUX cette farine car vas-y vas-y, tu peux kiffer, je ne connais pas !!! Et je VEUX goûter à ces merveilles végétaliennes, de Nouvelle Cal !!! Mmmmmmmmmmmmmmmm !!! Je m’en régale d’avance !!!! Et sur ce, je vais préparer quelque chose aussi à base de patate douce (car j’adore ça) mais rien à voir (en vrai, d’abord je vais me botter les fesses pour bosser et ensuite je vais cuisine, non mais) ! ;p Bisous bisous xx

  • Pepper > Je suis très contente de te faire découvrir cette recette dans ce cas ! :)
    De mon côté je découvre ton blog, je viens d’ailleurs de m’inscrire à ta newsletter, preuve que ce que j’y ai vu m’a beaucoup plu ! :P

    Kurt > Merci merci ! :)
    Je pensais que l’inscription concernait la newsletter, je viens donc de devenir membre de ton blog également, mais je ne comprends pas bien la nuance entre les deux…? (inscritpion newsletter et inscription au blog)

    Boot > « Boot » comme dans « Bootine » ??? :D
    Merci merci, j’espère que tu testeras et que ça te plaira autant qu’à moi ! ^^

    Lili > Yesss ! Regarde moi, là je kiff graaave –> \o/

    La farine de manioc tu trouveras en épicerie asiat.
    J’ai acheté tous pleins d’autres farines, dont une que j’utilise dans une recette bientôt en ligne (recette vegan pour changer… J’te jure j’fais pas exprès pourtant ! lol) et j’ai hâte de savoir si tu l’as déjà utilisée également ! (je kiffe à moitié le temps de le savoir –> _o/ ) ;)

    Allez, va bosser un peu ! :)

    Bisous à toutes, merci pour vos messages !

  • A Tahiti , On confectionne le Po’e uniquement avec de l’amidon ( ingrédient qui n’existe pas en France). Donc y’a une petite différence entre les 2. L’amidon a une texture beaucoup plus lisse , froide et brillante que Celle de la farine qui s’avère plus poudreuse et terne. Il arrive que des traces blanches de farine remontent assez souvent à la surface , lors de la cuis- son . En quelque sorte , L’amidon est fait à partir de farine de manioc ou de tapioca et Une fois travaillée avec …. ( J’ne sais pas quoi exactement… ) Elle se transforme en Amidon , en phase finale. Le Po’e à l’amidon est plus brillant, en fin de cuisson qu’Un Po’e fait avec de la Farine.

    • Iaorana,
      Je voudrais juste réagir au comment aire de Ciella.

      Ici, lorsqu’on dit que l’on parle de po’e, c’est toujours toujours avec de l’amidon. On ne fait jamais de po’e avec de la farine qui est réservé pour les firifiri par exemple. C’est l’amidon qui est utilisé, l’amidon de manioc, pour le po’e, que l’on ajoute à de la purée de fruit exotique (banane, papaye, potiron, fe’i, ananas…) et on mixe parfois (papaye/potiron, banane/ananas…). La quantité est généralement 2 doses amidon pour 1 dose purée fruit mais c’est selon la texture de la purée car certains fruits dégorgent d’eau plus que d’autres. Et on rajoute du sucre selon le sucré des fruits. Et après cuisson on rajoute aussitôt le lait de coco.

  • Merci infiniment Ciella pour ce complément d’information que je vais m’empresser de rajouter en commentaire dans la recette ;)
    Je me rend compte finalement que je n’ai certainement jamais mangé de vrai po’e, je l’ai toujours vu cuisiné avec de la fécule de manioc…

  • A Tahiti , Le poe ne se fait qu’avec de L’amidon de tapioca : c’est écrit sur le dessus du paquet . Y’en avait dans tous les petits magasins du coin . Je sais qu’en FRANCE , y’a pas d’amidon ( ils utilisaient de la fécule de manioc comme Toi ou farine de manioc ) : C’était avant l’an 2005 . Il a fallu aller à Grenoble pour trouver de l’amidon dans une boutique asia tique Ou je ramenais tout carrément 2 paquets de Tahiti pour la famille . Je pense q. Mainte tenant , On peut le trouver assez facilement dans certains super-marchés assez bien fournis en produits chinois ( mais ce n’est pas sûr non plus ) ou dans les boutiques asiatiques spé cialisées .

    Toujours à Tahiti , la salade tahitienne n’existe pas : C’est du poisson cru à la tahitienne ( au jus de citron q. l’on arrose au dernier moment ) 10 à 20 mn avant de servir pour éviter aux morceaux de thon de devenir blanchâtres ( pas beau à voir ) .
    Avec cette couleur blanchâtre , Pas facile de deviner si le thon est frais ( il doit avoir une belle couleur rosé ou rouge un peu brillant dans le plat fini ) Surtout si Tu vas acheter ton poisson cru au Super-marché ou dans certains petits restos ou snacks .
    Bizarrement C’est en Nlle Calédonie qu’ils ont changé l’appellation ( je ne sais pas pourquoi ) Peut-être pour q. l’On dise qu’ils ont inventé une Nlle recette . Même mon ami s’est fâché avec Moi pour çà et q. J’avais tort . En fait lorsqu’il est venu à Tahiti , il a bien vu sur tous les menus ( de la carte ) que C’est bien inscrit  » POISSON CRU  » et non pas  » SALADE TAHITIENNE  » .
    Pour bien lui faire comprendre qu’il avait tort , J’ai dit à la serveuse de lui ser vir de la salade tahitienne ( elle nous regardé d’un air ébahi : C’est quoi çà ? Je n’ai pas compris Ce q. tu veux . Il n’a pas voulu lui dire quelque chose de peur d’être ridicule
    Depuis ce jour-là , il ne m’a plus embêté ( D’autre part dans un reportage tahitien , il a bien vu et entendu Le français interviewé prononcer Poisson cru . Même les tahitiens de Calédonie sont obligés de s’y mettre aussi à cette appellation inutile .
    Suis désolée de vous dire tout çà : Ce n’est pas par méchanceté , Mais seulement pour éclaircir les choses dans leurs vrais origines . Merci quand même de ton blog qui fait con naître à tout le monde des recettes venues d’ailleurs .
    As-tu gagné dernièrement le concours de ta recette  » salade tahitienne  » concernant les recettes venues d’ailleurs ? Merci de répondre et Bonne journée .

  • Bonjour Poreho (ou Ciella ;-))

    Merci beaucoup pour ce complètement d’information, que je ne prends pas mal du tout, je suis toujours avide d’apprendre.

    Je tenais juste à te préciser que tu m’as déjà dis tout cela (juste au dessus sous le nom de Ciella en ce qui concerne la fécule de manioc, j’ai même ajouté une mention à ce sujet dans ma recette grâce à toi) et également sous la recette de la « salade tahitienne » :)

    Nous avions même à l’époque échangé par mail au sujet de la salade de poisson cru. Je m’étais efforcé de t’expliquer, sans succès hélas, que je ne cherchais pas à avoir raison sur l’appellation de la salade, que c’était simplement sous ce nom que j’avais appris son existence lorsque j’habitais en Nouvelle Calédonie. Et que, évidemment, je ne mettais pas en doute ta parole, puisque tu es de toute évidence mieux placé que moi pour le savoir (puisque je n’ai malheureusement jamais mis les pieds a Tahiti).

    Est-ce parce que je n’ai pas changé le nom de la salade que tu reviens me dire une nouvelle fois tout cela ?

    Néanmoins, je te remercie une nouvelle fois pour les complètements d’informations que tu m’apportes :)

    Bonne journée,
    Julie.

  • ça à l’air vraiment bon je voudrais tester mais je n’ai pas de fécule de manioc, est ce que si je mets de la fécule de maïs est ce que ça changera la consistance et le goût?

  • Bonjour Aurélie,
    Je ne suis pas un experte en fécule, cependant je pense que la fécule de manioc n’a pas les mêmes propriétés que la fécule de maïs, et je ne peux garantir le résultat si vous utilisez celle de maïs… :/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *