Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan

Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Lorsque je reçois une proposition de collaboration d’une marque que j’aime et dont j’utilise les produits quasi au quotidien, produits que je conseille autour de moi sans qu’on ait besoin de me demander quoique ce soit… La collaboration me met particulièrement en joie ! (surtout lorsque j’ai l’opportunité de vous en faire profiter ! (Spoiler alert : il y a du concours dans l’air… #suspens))

Dans ce cas précis, Microplane est entré dans ma cuisine depuis quelques années, sous la forme de leur célèbre zesteur, et je ne pourrais plus me passer de cet outil fabuleux.

Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan | zesteur Premium Classic Microplane | Jujube en cuisine
Zesteur Premium Classic Microplane

Si vous êtes déjà allé sur ma page « Matériel » vous connaissez ce zesteur (il apparait aussi sur des photos de quelques unes de mes recettes). Il m’a été offert par mon beau-père (grand amateur de cuisine), à une époque où je ne connaissais pas la marque, je ne savais donc pas trop à quoi m’attendre…

Et pour être parfaitement honnête avec vous, j’ai beau être toujours enchantée des cadeaux culinaires que me fait mon beau-père (il a toujours d’excellentes idées et m’offre toujours de la qualité), lorsqu’il m’a offert ce zesteur ma première pensée fut « je ne vois pas ce qu’il fera de mieux que le zesteur que j’ai déjà« .
Après tout, un zesteur reste un zesteur, non ?
Et bien ce fut juste le jour et la nuit !
Il « zeste » TOUT : les agrumes bien entendu, mais également le chocolat, toutes les noix / noisette / graines, gingembre, parmesan… RIEN ne lui résiste ! Et tout est d’une finesse absolue

Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Vous comprendrez donc aisément que lorsque Microplane est venu me proposer cette collaboration à l’occasion de leur 25 ans, je n’ai pas hésité une seconde : je suis déjà consommatrice, et consommatrice comblée de surcroit !

Pour une raison qui m’échappe je n’avais jamais eu la curiosité d’en savoir d’avantage sur l’histoire de la marque (je suis affreusement curieuse, je me renseigne sur à peu près tout ce qui m’entoure), et j’aime beaucoup l’histoire que j’ai découverte expliquant l’origine des râpes culinaires Microplane :

Microplane est une marque américaine de râpes culinaires mondialement connue.
Sauf qu’à l’origine, Microplane fabriquait des râpes à bois !
Et c’est justement grâce à une râpe à bois que la marque s’est imposée dans l’univers de la cuisine comme une référence : en 1994 dans un atelier de menuiserie, frustrée par le résultat obtenu par sa râpe de cuisine, la femme du menuisier fouille l’atelier de son époux et trouve un rabot de la marque Microplane. Elle décide de le tester sur ses oranges, et découvre enchantée les petites bouclettes légères et vaporeuses d’écorces qui en tombent.
Les râpes culinaires Microplane étaient nées.


Les râpes haut de gamme de l’entreprise américaine sont appréciées des connaisseurs du monde entier pour leur tranchant incomparable (je confirme, incomparable !). En tant que pionnière dans l’utilisation de la photochimie
pour la fabrication de ses lames à usage culinaire, Microplane a révolutionné l’univers des râpes et continue encore aujourd’hui à progresser dans cette voie, car ses lames « made in USA » restent
toujours les mieux affûtée et les plus durables. La marque fête en 2019 ses 25 ans.

La recette du jour est donc l’occasion de vous parler du fameux zesteur Premium Classic – dans son nouveau coloris Corail spécial 25 ans – mais également de la nouvelle râpe à julienne que je testais pour la première fois.

zesteur Premium Classic corail
Râpe à julienne Microplane

A (re)découvrir : toutes mes recettes à base de pommes de terre

Gnocchis de pomme de terre maison, avec de la courgette et du parmesan

J’ai donc choisi de vous proposer une recette de gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan !

J’adore les gnocchis, ils me rappellent tellement les repas chez ma grand-mère paternelle chez qui on en mangeait très souvent (avec sa fameuse sauce tomate qui mijotait des heures durant, je vous en parlais dans ma recette de « faux one pot pasta« ).

Les gnocchis maison c’est un petit peu long à faire, forcement plus long que d’aller les acheter évidemment, mais tellement TELLEMENT meilleur que ceux du magasin !
Et je vous le dis à chaque fois, mais cela n’a jamais été aussi vrai que maintenant : quand on les fait soi-même on sait ce qu’ils contiennent ! (avez-vous déjà étudié la composition des gnocchis du commerce ? Ça vaut le coup d’œil…)

Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan
Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan

Pour changer un petit peu — bien que je réalise en l’écrivant que je ne vous ai jamais proposé de recette de base de gnocchis… — j’ai choisi d’ajouter de la courgette aux pommes de terre, et du parmesan !

Pour faire des gnocchis (mais ça vaut également pour toutes les recettes contenant de la pomme de terre en purée) il ne faut pas mixer la chair de pomme de terre, sous peine d’exciter l’amidon et d’obtenir une bouillie élastique, voire caoutchouteuse.
Non, non, on écrase la pomme de terre, voire on la râpe lorsque l’on souhaite un résultat plus fin (voire on la passe au moulin à légumes… Mais c’est tout un bin’s pas possible de mon point de vue)

C’est pourquoi cette recette était parfaite pour tester la râpe à julienne de Microplane !

Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan | On ne mixe pas la pomme de terre, on l'écrase ou on la râpe | Jujube en cuisine
On ne mixe pas la pomme de terre, on l’écrase ou on la râpe

A (re)découvrir : toutes mes recettes à base de courgette

L’ajout de courgette s’explique en trois points (admettons que j’ai besoin de justifier sa présence)

  • elle donne un côté « healthy » (« santé ») à la recette (ajouter des légumes à des recettes qui n’en contiennent normalement pas aide à déculpabiliser au moment de se resservir… Parce que OUI, vous ALLEZ vous resservir ! ;-))
  • on est en pleine saison de la courgette, on aurait bien tort de s’en priver
  • cela me permettait de tester la râpe dans une situation différente. La courgette crue, même si on n’est pas sur une carotte, ça résiste un peu plus qu’une pomme de terre cuite et molle…

Cela ne m’a même pas étonné une seconde : je n’ai pas été déçue de la râpe à julienne. Elle est très efficace, elle tient bien en main, et le pied en caoutchouc assure un bon maintient de l’ustensile pendant son utilisation… Je ne lui ai trouvé aucun point négatif.

Concernant le zesteur, bien que son nom laisse penser que seuls les agrumes peuvent s’y frotter, les images de mon parmesan râpé parlent d’elles-mêmes : une colline de petites bouclettes légères de parmesan, qui fondent instantanément qu’elles soient incorporées dans un mélange tiède ou chaud ou encore parsemées délicatement sur des pâtes… (ou directement dans la bouche ! Dites-moi que je ne suis pas la seule à faire ça ?!!)

Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Pour cet article je suis complètement libre de vous donner mon avis sur ces deux râpes culinaires.
J’ai cherché à nuancer mes propos, parce que lorsque tout est parfait ça rend l’article un peu louche… Et puis c’est rare que tout soit parfait.
Mais je ne trouve aucune critique à faire sur l’une ou l’autre de ces râpes.

Pour le zesteur j’étais déjà convaincue de son efficacité (j’en ai 2 à la maison, et je m’en sers très régulièrement), et je n’ai jamais rien trouvé à redire dessus. Ni sur la râpe à julienne.

Je ne peux même pas râler sur le nettoyage, il se fait très facilement : les deux passent au lave vaisselle !

Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine
Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan

Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan

2019-06-18
: 4 à 6 pers.
: 90 min
: 30 min

Par :

Pour la quantité j’ai écrit « 4 à 6 personnes », cela dépend si les gnocchis constituent votre plat principal ou un accompagnement.
Pour le temps de cuisson j’ai estimé un temps global, on est de l’ordre d’une minute par fournée de gnocchis, donc ce temps sera variable selon la taille de vos gnocchis.

Ingrédients :

  • 600 g de pomme de terre (env. 4 moyennes)
  • 400 g de courgette (env. 2 moyennes)
  • 150 g de parmesan râpée
  • 1 oeuf
  • 250 à 300 g de farine de blé
  • Sel, poivre à votre convenance

Préparation des ingrédients

Faites cuire vos pommes de terre dans un grand volume d’eau salée (départ de cuisson à l’eau froide) pendant 15/20 minutes selon leur taille.
Plantez la lame d’un couteau au cœur de l’un d’elles, si elle passe sans forcer et que la pomme de terre glisse le long de la lame : vos pommes de terre sont cuites !
Laissez-les un peu refroidir avant de les peler (n’allez pas vous brûler !).

Lavez et peler vos courgettes (laissez la peau si elles sont bio), puis coupez-les en petits bâtonnets fins (avec la râpe à julienne Microplane c’est un jeu d’enfant !)

Placez la julienne de courgette dans une passoire, saupoudrez de sel, posez votre passoire sur une assiette creuse et laissez dégorger minimum 30 minutes (si vous pouvez patienter 1 heure c’est même mieux).
Enfin, pressez la courgette dans une étamine ou un torchon propre pour égoutter la courgette au maximum (pressez fort).

Pendant que la courgette dégorge passez vos pommes de terre à présent tièdes à la râpe également.

Enfin, râpez finement le parmesan avec le zesteur Microplane.

Réalisation des gnocchis

Mélangez dans un saladier la pomme de terre, la courgette et le parmesan. Ajoutez l’oeuf et la farine.
Je vous conseille d’ajouter la farine petit à petit, vous n’aurez peut-être pas besoin d’utiliser les 300 g, cela dépendra de l’eau restant dans votre julienne de courgette.
Salez et poivrez à votre convenance.

Mélangez jusqu’à obtenir une boule puis façonnez vos gnocchis : réalisez des boudins sur une plan de travail fariné, puis coupez des tronçons (cf photo plus haut).
Facultatif : roulez chaque tronçons sur les dents d’une fourchette si vous souhaitez avoir des gnocchis « comme au magasin ». C’est une étape que je ne fais habituellement pas parce que je ne suis pas très efficace… Et j’aime bien l’aspect « brut » de mes gnocchis carrés :-)

Plongez vos gnocchis dans un grand volume d’eau salée en ébullition, ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface.
Je vous conseille de les mettre à cuire par 10 / 12 (cela dépend de la taille de votre marmite et de la taille de vos gnocchis), s’ils sont trop nombreux vous aurez du mal à ne récupérer que ceux qui flottent…
Récupérez-les avec une écumoire.

A ce moment là vous pouvez les incorporer dans un gratin (avec de la sauce tomate par exemple) ou les faire revenir à la poêle 5 minutes dans de l’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient colorés (j’aime les miens bien saisis, un peu « croustillants » même ;))

Façonnage des gnocchis

Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Comme expliqué dans la recette vous pouvez faire rouler vos gnocchis sur les dents d’une fourchette…
Si vous avez le temps et que ça vous amuse, faites-vous plaisir !
C’est tout de même un coup de main (de doigt !) à prendre, et je n’ai jamais la patience de m’y atteler sérieusement… (je ne l’ai fait que sur une dizaine de gnocchis juste pour vous faire cette photo !)

Cependant absolument rien ne vous oblige à passer par cette étape, vous pouvez parfaitement garder vos gnocchis sous forme carré, voire faire des petites boulettes, leur goût sera le même de toute manière.

Pour leur taille, c’est également laissé à votre appréciation personnelle.
En ce qui me concerne c’est beaucoup selon le temps que j’ai devant moi et comment je compte les servir : parfois je fais des petits gnocchis, mais j’aime aussi faire de gros gnocchis, un peu comme des falafels, voyez ? Je les sers ainsi volontiers en guise d’apéritif, des gnocchis à grignoter tout le monde aime ça ! ;)
Gnocchis pomme de terre, courgette et parmesan | Jujube en cuisine

Article publié en collaboration avec Microplane, les propos tenus et avis donnés dans cet article sont les miens et n’engagent que moi (évidemment ;-))


Cet article peut contenir des liens affiliés, ce qui signifie que je peux recevoir une commission sur les ventes des produits ciblés par ces liens. Tous les articles de mon blog sont ecrit de manière parfaitement indépendante, je ne mets des liens que sur des produits que j'ai testés et approuvés (dans le cas contraire je le précise toujours).



D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

8 thoughts on “Gnocchis de pomme de terre, courgette et parmesan”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Instagram