Carciofi alla giudia ou artichauts comme à Rome

Aujourd’hui je vous invite à faire un petit voyage à Rome. Un voyage culinaire, bien entendu !
Je ne cuisine pas beaucoup les artichauts. Pour être honnête je n’ai fait qu’une seule tentative avant celle-ci.
Ce sont mes grands-mères ou encore ma maman qui cuisinaient les artichauts, nous les mangions d’une seule et unique façon : en vinaigrette. Je me souviens que j’aimais beaucoup ça principalement parce qu’il fallait effeuiller l’artichaut et faire « trempette » dans la sauce, c’était très amusant pour l’enfant que j’étais (je me souviens encore aujourd’hui de la sensation que j’éprouvais à l’annonce du menu lorsque les artichauts étaient prévus, un grand « Ouaaais ! » dans ma tête résonne encore ! ).
Une fois « grande » (dans notre « chez nous » du Chéri et moi) j’ai acheté des artichauts mais je n’ai pas réussi à retrouver ce que je mangeais étant petite (aujourd’hui je pense que c’était un problème de sous-cuisson… Mais à l’époque c’est à peine si je savais cuire un œuf au plat !)
Je n’ai plus jamais acheté d’artichauts (c’est radical chez moi, remarquez).

Jusqu’à une certaine conversation avec Nelly (Pincée de fantaisie) qui me racontait brièvement son séjour à Rome, et notamment sa « rencontre » avec les artichauts frits. La première idée qui m’est venu en tête est « mais quelle drôle d’idée ?! », sorti de sa trempette dans la vinaigrette ou dans une salade, je dois bien vous avouer que cela ne m’était jamais venu à l’esprit que l’artichaut pouvait se cuisiner autrement (parfois il ne faut pas chercher à comprendre).
Nelly me disait donc que ces artichauts frits étaient à tomber et qu’il me fallait essayer !
Me voilà donc lancé dans la réalisation des « meilleurs artichauts de la vie de Nelly ! » ;)


Carciofi alla giudia, littéralement « artichauts à la Juive »

C’est une cuisine généreuse avec des assiettes bien copieuses. On est pas dans le light, c’est la Méditerranée !
Nelly – Pincée de fantaisie

La cuisine romaine tient ses influences dans la cuisine Juive et rurale.
Elle est à l’image de la cuisine familiale : simple et généreuse.

On y retrouve évidemment des spécialités à base de pâtes, mais elle est également variée en légumes, dont les beignets de fleur de courgette ou encore les fameux carciofo alla giudea, ou « artichauts à la Juive » (ou encore « artichauts à la romaine »), qui sont des artichauts frits avec de l’ail, du persil et de la menthe.
Surprenant et délicieux, ils se dégustent en apéritif, en accompagnement, ou incorporés dans une salade.

Pour la recette, je me suis basée sur deux vidéos.
La première pour la préparation des artichauts (découpe des feuilles notamment), la seconde pour la garniture qui nous sert de « farce » en quelque sorte.
Je n’ai trouvé que des minis artichauts, j’ai donc adapté les doses en conséquences.
Les deux sont en italien mais les images sont claires.

Si vous cliquez sur les liens des vidéos, vous constatez qu’il existe deux manières de cuire ces artichauts : dans la première vidéo la personne « aplatis » les artichauts après première cuisson de manière à ce que les feuilles restantes soient perpendiculaires à la tige et le cœur contre le fond de votre poêle (le résultat ressemblant à une fleur… Qui aurait fanée, certes… ), dans la seconde vidéo, la personne cuit les artichauts « débout », préalablement farci d’un mélange de persil, menthe et ail.
C’est cette dernière que j’ai décidé de suivre, j’ai trouvé que c’était bien plus joli… Mais je testerai la version « fleur », qui m’a l’air plus « croustillante ».

Carciofi alla giudia - Artichauts à la Juive - Artichauts à la Romaine
Carciofi alla giudia (ou artichauts comme à Rome)

Pour ~ 2 personnes :

  • 8 petits artichauts
  • 1 gousse d’ail
  • 1 poignée de persil plat
  • 1 poignée de feuille de menthe
  • du sel
  • de l’huile d’olive
  • du jus d’1 citron

Commencez par presser le citron et versez le jus dans un saladier d’eau.

Préparez les artichauts comme dans la première vidéo, puis plongez vos artichauts dans l’eau citronnée pour éviter qu’ils s’oxydent (noircissent).

Hachez l’ail, puis le persil et enfin la menthe, mélangez le tout et faites 8 petits tas de ce mélange, ils iront au cœur des artichauts.

Dans une poêle à hauts bords (une sauteuse donc) versez de l’eau et de l’huile d’olive. J’ai mis 1/3 d’eau pour 2/3 d’huile, pour faire en sorte que les artichauts soient plongés à mi-hauteur dans le liquide (les artichauts « debout »). Faites chauffer.

Sortez vos artichauts de l’eau, égouttez-les puis tapez-les contre votre plan de travail (à 4:50 min de la première vidéo) pour séparer les feuilles les unes de autres (j’ai cru comprendre que c’était pour ça, si quelqu’un parle l’italien couramment je suis preneuse d’une meilleure traduction ;)), puis formez un petit puits au cœur de vos artichauts pour les « farcir » avec le mélange persil, menthe et ail (à 2:59 min de la seconde vidéo).

Salez et poivrez vos artichauts, puis placez-les dans l’huile + eau de votre sauteuse à présent chaude.
Mes artichauts étant plus petits que ceux utilisés dans les deux vidéos (les deux personnes préconisent 40 minutes de cuisson) je n’ai pas suivis le temps de cuisson indiqué. J’ai vérifié régulièrement la cuisson de mes artichauts en les piquant avec un couteau. Ils ont mis une bonne demi-heure à cuire.

Vers la fin l’eau s’étant évaporée petit à petit, il ne reste quasi que l’huile, ce qui frit les artichauts et les rends croustillants à l’extérieur. Je les ai d’ailleurs couché en fin de cuisson et « roulé » dans l’huile pour les frire uniformément.

Une fois que vos artichauts sont cuit, placez-les sur une couche de papier absorbant puis servez comme il vous plaira.


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




10 thoughts on “Carciofi alla giudia ou artichauts comme à Rome”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *