Bûche de Noël façon Key lime pie

Je n’avais pas prévus de faire de bûche en avance cette année.
Bien entendu je suis chargée du dessert pour le repas de Noël, comme chaque année — à l’heure où je vous parle je ne me suis d’ailleurs pas encore décidé sur la recette — et je comptais vous en donner la recette après… (en évitant de la publier avec 11 mois de délai comme je l’ai fait avec la bûche roulée marbrée de 2014) Je ne suis décidément pas une blogueuse culinaire parfaite ! (Tout le monde sait que les blogueuses food « mangent Noël » dès fin Août normalement, haha !)

Bûche de Noël façon Key lime pie | Jujube en cuisine

Mais c’était sans compter sur Lucie, une (fidèle ;)) lectrice de mon blog, et abonnée de ma page Facebook, qui est venu me poser une question qui a su attiser ma gourmandise et « chatouiller » l’amoureuse de challenge que je suis…

Lucie a adoré la key lime pie, et souhaitait avoir mon avis sur la « transformation » de cette tarte au citron vert meringuée, en bûche de Noêl !

Après une petite discussion, je lui ai proposé de réaliser une recette hybride entre la bûche mousse caramel, framboise et speculoos et la key lime pie, et de voir ce que ça donne…

Bûche de Noël façon Key lime pie | Jujube en cuisine

Vous vous doutez bien que si vous voyez la recette aujourd’hui, c’est que le test s’est avéré concluant !

Le rendu est très très léger, donc parfait pour terminer un repas qui devrait normalement être copieux, voire un peu lourd… C’est très frais, peu sucré mais pourtant bien gourmand.

Ma fille (6 ans) a littéralement engloutie sa part, et n’avait pas encore avalé sa dernière bouchée qu’elle m’en réclamait une seconde part !
Le Chéri a aussi beaucoup aimé la bûche (et en a aussi repris une part ;-)), mais le Chéri aime tout… La réaction de ma fille est de ce fait bien plus parlante ;-)

J’espère que vous apprécierez autant que nous cette recette, merci Lucie pour cette belle idée que tu m’as donné !

Bûche de Noël façon Key lime pie | Jujube en cuisine

Réaliser une bûche arrondie sans moule à bûche

Mes lecteurs de longue date savent que d’habitude je propose des bûches de Noël rectangulaires (sauf quand il s’agit de biscuit roulé évidemment), n’ayant pas de moule à bûche, j’utilise un moule à cake.
Un jour que je cherchais à acheter un vrai moule à bûche sur le net, pour faire enfin des bûches arrondies, je suis tombé sur une astuce « bête comme chou » mais vraiment ingénieuse, pour transformer son moule à cake en moule à bûche !
C’est la technique que j’ai utilisée pour réaliser cette bûche. C’est bluffant vous ne trouvez pas ?

Il s’agit de découper une feuille « guitare » (les feuilles en « plastique » transparent qui servent à travailler le chocolat normalement, mais j’ai pour ma part utilisé une intercalaire de classeur en plastique, bien que ma bûche n’est pas en contact directe avec l’intercalaire, je l’ai néanmoins laver avant. Une couverture transparente à relier fait aussi bien l’affaire), de la découper de manière à la courber dans le moule, et de la scotcher sur les longueurs du moule pour qu’elle tienne bien ! (sur l’article de l’astuce il y a des photos, c’est bien plus facile à comprendre ;-)).

J’ai recouvert le tout de film alimentaire, et voilà un chouette moule à cake transformé en moule à bûche ! ;-)

Bûche de Noël façon Key lime pie

2015-12-20
: 10 à 12
: 40 min
: 20 min

Par :

Pour le biscuit :

  • 30 g de beurre mou
  • 60 g de farine
  • 25 g de sucre
  • 1 pincée de sel (idéalement fleur de sel, c’est meilleur)

Pour la crème :

  • 2 blanc d’œufs
  • 1 CS de sucre en poudre
  • 400 g de lait concentré (ici entier et non sucré)
  • Le jus de 4 Key lime ~150 g (ou des citrons verts)
  • le zeste de 4 key lime (ou des citrons verts)
  • 4 feuilles de gélatine ou 4 g d’agar-agar

Pour la meringue :

  • 2 blancs d’œufs (ceux en rab de la crème)
  • 2 belle CS de sucre (plus ou moins selon vos goûts)
  • Quelques goûtes de jus de citron

Le biscuit :

Préchauffez votre four à 180°C

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier ou la cuve de votre robot jusqu’à l’obtention d’une boule. Étalez la pâte au rouleau à pâtisserie en un rectangle de la taille de votre moule (le rectangle peut être plus grand, vous couperez l’excédent après cuisson), sur une épaisseur d’un demi centimètre.
Si la pâte colle trop pour être manipulé facilement, placez-la au frais minimum une demi-heure pour la figer.

Enfournez pour 15 à 20 minutes (à surveiller, les temps de cuisson sont variables d’un four à l’autre). A la sortie du four, avant que le biscuit refroidisse, coupez les bords de manière à correspondre à la taille de votre moule (que vous aurez préalablement mesurer donc), puis laissez refroidir complètement.

La crème :

Prélevez les zestes de vos citrons verts, puis pressez-les. Réservez.

Faites tremper les feuilles de gélatines dans de l’eau froide (si vous en utilisez bien entendu. Pour l’agar-agar c’est plus loin).

Battez les blancs d’œufs en neige. Lorsqu’ils commencent à mousser, ajoutez la cuillère à soupe de sucre pour les « serrer » et continuez de battre jusqu’à ce que les blancs soient bien fermes.

Dans un second cul de poule (ou saladier) versez le lait concentré (prélevez l’équivalent de 10 cl pour plus tard) et battez-le au batteur pour le faire un peu monter comme vous le feriez avec de la crème fraiche pour une crème fouettée. Le lait concentré entier monte moins, mais monte quand même.

Ajoutez-y le jus de citron vert (pensez à garder 2 cuillères à café pour la meringue !) et les zestes (gardez-en une cuillère à café pour la déco !), continuez de battre. Le lait semble cailler au contact du jus de citron, c’est une réaction normale.

Prélevez l’équivalent d’un tiers de vos blancs d’œufs en neige et ajoutez-les au lait concentré fouetté, battez vigoureusement pendant quelques secondes (il faut que ce soit vif et rapide), puis ajoutez le reste des blancs en neige et mélangez délicatement sans les casser (remontez le fond sur le dessus, faites tourner les deux mélanges sur eux même jusqu’à ce que ce le blanc soit incorporés). Réservez.

Faites chauffer les 10 cl de lait concentré avec l’agar-agar jusqu’à ébullition, que vous maintenez 1 minute
OU
Faites chauffer les 10 cl de lait concentré pour faire fondre les feuilles de gélatine, préalablement bien égouttées, sans faire bouillir.

Incorporez ce lait chaud au mélange précédant (lait + citron + blancs en neige) en battant à puissance max pendant quelques secondes.

Versez l’appareil au citron dans votre moule, déposez le biscuit rectangulaire par dessus, pressez un petit peu pour qu’il adhère bien à la mousse, et placez au frais au moins 4 heures.

La meringue :

Versez les blancs d’œufs dans un cul de poule, avec les 2 cuillères à café de jus de citron gardées au préalable et battez au fouet électrique. Lorsque les blancs commencent à mousser ajoutez le sucre et fouettez plus fort jusqu’à obtenir un mélange nacré.

Recouvrez la bûche généreusement de meringue, et dorez-la au chalumeau de cuisine. Saupoudrez de zestes de citrons verts, décorez avec une tranche de citron par exemple, et replacez au frais jusqu’au service.
Temps de conservation : 3 jours.

Remplacez le lait concentré non-sucré par de la crème fleurette pour un résultat plus crémeux. Pensez dans ce cas à ajouter 2 cuillères à soupe de sucre (au moins), le lait concentré bien que « non-sucré » l’est tout de même un peu, alors que la crème fleurette quasi pas.

Dans la mesure du possible, réalisez la meringue et dressez votre bûche au dernier moment possible (dans l’heure avant dégustation) car il s’agit de meringue crue, or la meringue crue tombe peu à peu au bout d’un moment et rend de l’eau…
Idéalement il vous faudrait faire de la meringue italienne (au sucre cuit), dont vous trouverez la recette sur celle des macarons. Ici j’ai fait une meringue française par économie de temps. Vous faites comme vous voulez/pouvez.

Bûche de Noël façon Key lime pie | Jujube en cuisine


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




10 thoughts on “Bûche de Noël façon Key lime pie”

  • Coucou Jujube en Cuisine,

    Au risque de te décevoir, je ne peux pas commenter sur ta buche en tant que telle, puisque je ne l’ai pas essayée et je me retiendrai donc de dire ce que je pense de la réalisation, et de l’execution du concept, comme tu le suggeres :) (Au passage, c’est dommage de priver tes lecteurs, ou les freiner dans leurs commentaires, mais je respecte ton choix !)

    Cela dit, je voulais simplement te remercier d’avoir partagé ton astuce pour transformer un moule cake en moule buche. Simple et ingénieux mais il fallait y penser !

    Bonnes fetes !

    Miam Miam & Yum

  • Bonjour Hanenne :)

    Je n’interdit personne d’écrire ce qu’il veut sous mes articles, la preuve avec les deux premiers commentaires de cette recette ;-) (et ceux présent sous les autres recettes du blog)
    Si ces commentaires font évidemment plaisir, sur le fond ils n’apportent pas grand chose à mes lecteurs qui souhaitent tenter une recette et cherchent confirmation de leur bon choix dans les commentaires en voyant le nombre de personne écrire leur satisfaction, (ou de mécontentement cela dit ^^).

    J’ai eu deux commentaires de lecteurs, il y a quelques mois, se désolant de voir 30 commentaires mais pas un seul disant si oui ou non c’était bon ou facile à faire… C’est d’ailleurs l’un de ces commentaires de lecteur qui m’a poussé à écrire ce petit texte, étant entièrement d’accord avec lui.
    Par la suite j’ai reçu quelques mails de la part de blogueuses me « félicitant » de mon petit mot, elles-mêmes n’osant pas le dire, mais n’en pensant pas moins. Cela m’a conforté dans mon idée, j’assume entièrement mon choix.
    Après, chacun fait ce qu’il veut, et bien heureusement ! Mais j’estime que les commentaires sont fait pour poser des questions, ou donner son avis sur la recette, comme je le dis dans ce fameux texte, j’aime que l’on me dise que c’est joli ou que « ça a l’air bon », c’est flatteur, mais je préfère de loin que l’on me dise que l’on a aimé la recette (ou pas ;-)), c’est bien plus utile et constructif (mais au risque de me répéter, c’est un choix très personnel :))

    Je t’en prie pour le moule, je suis heureuse si ça te sert, j’ai trouvé que c’était une excellente astuce, qui m’a économisée l’achat d’un moule à bûche ! ;-)

    Bonne journée, et bonnes fêtes !
    Julie.

  • Coucou Julie !

    Oh la la ! J’espere que tu n’as pas considéré mon commentaire comme déclencheur de polémique, hein ?! :) C’était vraiment pas mon but, promis !
    Encore une fois, je respecte ton choix – tu as bien heureusement et bien évidemment le droit de penser comme bon te semble et je comprends vraiment ton point de vue – je suis bloggeuse aussi. Mais, tu dois aussi bien savoir que l’on ne réalise qu’une petite partie de toutes les recettes qu’on voit passer sous nos yeux – et bien souvent elles servent d’inspiration pour des recettes que l’on fait par la suite plutot que de duplication exacte.
    Bref, promis je ne voulais pas polluer ton blog et si j’avais pu cette conversation serait privée – tu peux d’ailleurs si tu le souhaites supprimer mes messages :)
    Bonne fin de journée aussi et encore bonne fin d’année !
    Hanenne

  • Oh non ne t’en fais pas, j’ai d’ailleurs mis des smiley un peu partout, de peur que tu penses que je pensais que tu polémiquais (oulala que c’est compliqué ! ^^)

    En fait ce que je voulais dire c’est que bien souvent les commentaires « ça a l’air bon » viennent des blogueurs justement, or les personnes qui réalisent mes recettes, la grande majorité en tout cas, ne sont pas blogueurs, et c’est pour eux que je propose des recettes en premier lieu (les blogueurs savent se débrouiller sans mes recettes ;-)). Et mes lecteurs-non blogueurs se fichent de savoir que « c’est beau », ils veulent savoir si c’est bon ! :-D
    Voilà, voilà… Tout ça pour ça :-P

    Bises Hanenne, bonne fin de journée ;-)
    Julie.

  • Bonjour
    D abord merci pour ton inspiration qui m a donné l idée d essayer cette recette!
    J ai réalisé cette bûche sur un biscuit roulé, et l ai habillée du surplus de crème au lieu de l meringuer. Quel délice! Tout le monde a apprécié et je confirme y compris les enfants entre 1 an et demi et 6 ans.
    J ai juste remplacé une moitié du lait concentré par de la crème de coco. Le tout était leger, sucré juste ce qu il faut et apporte une touche de soleil et d exotisme très délicat (on est à des galaxies de la bûche trad!) Un dessert doux que je referai volontiers.
    Belle année à toi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *