Cake au miel

Une recette de gâteau super simple, savoureux et tellement moelleux…

Je pourrais m’arrêter là pour vous présenter ce cake au miel, il est juste parfait !

Voir aussi : toutes mes recettes avec du miel

Cake au miel | Jujube en cuisine
Cake au miel de Bourdaine de la Maison Fedon

Mais vous me connaissez, vous savez que je suis incapable de faire des introductions aussi courtes !

D’autant plus qu’il me faut vous parler du miel que j’ai utilisé pour ce cake, un merveilleux miel de la Maison Fedon !

Si vous me suivez depuis suffisamment longtemps, vous devez savoir que j’aime les produits authentiques.
Évidemment, comme tout le monde, parce que mon rythme de vie ne me permet pas de « faire mes courses » directement chez les producteurs (ce serait chouette !) je vais moi aussi me fournir en supermarchés.

Il y a cependant des exceptions.
Des produits pour lesquels je fais particulièrement attention sur leur provenance et leur composition, et que je n’achète donc pas en grandes surfaces.
Le miel en fait partie.
Rendez-vous en fin d’article pour savoir pourquoi, je souhaite que l’introduction reste positive, respire la gourmandise et la joie de vivre ! ;-)

Cake au miel | Jujube en cuisin
 
Cake au miel | Jujube en cuisin
 

Les miels de La Maison Fedon

Entre les abeilles et la famille Fedon c’est une histoire d’amour qui dure depuis bientôt 60 ans.

Apiculteurs dans le Limousin, avec leurs 1500 ruches et la diversité florale qu’offre leur belle région, les Fedon récoltent chaque année une grande variété de miels de mai à septembre.

Ils disposent actuellement d’une gamme de 12 miels, avec des goûts et des textures très différentes, dont un médaillé au Concours des Saveurs Régionales de Nouvelle Aquitaine et un autre primé récemment au Concours Général Agricole de Paris.
Ils viennent également d’apprendre leur admission au Collège Culinaire de France en tant que Producteur Artisan de Qualité, une fierté et une belle récompense pour leur travail.

Ils m’ont offert l’opportunité de gouter 6 de leurs miels, me faisant découvrir toute une palette de saveurs que je ne connaissais pas dans le miel, et me faisant apprécier des notes fortes que je pensais pourtant ne pas aimer !
Nous adorons le miel, nous le consommons surtout en hiver (dans un jus de citron chaud au miel, miam !), mais jusque là nous étions plutôt « timides » sur nos choix. Notre préférence allait aux miels plus doux, et n’avons jamais vraiment cherché plus loin…

Cake au miel | Jujube en cuisin
 

Svetlana, de la Maison Fedon, m’a proposé cependant de me faire découvrir le miel de sarrasin, le plus fort de leur gamme.
Clairement, c’était un pari pour elle à ce moment-là de choisir de me l’envoyer parmi sa sélection, mais je pense qu’elle savait qu’elle ne prenait pas beaucoup de risque, connaissant son produit… :)
Et je dois dire que c’est un pari réussi, car le miel de sarrasin m’a réconcilié avec les miels corsés.
Voilà la description que Svetlana m’en a faite : « Il a des notes de caramel, de cassonade et de café torréfié vraiment prononcées, et il est assez persistant en bouche. Il a une texture juste incroyable de pâte à tartiner »

Osez me dire que vous n’avez pas envie de le goûter vous aussi ?! (haha)

Voir aussi : toutes mes recettes de gâteaux

Je n’ai cependant pas utilisé celui-ci pour mon gâteau au miel — je vous explique pourquoi plus bas — nous l’avons réservé à nos tartines des petits-déjeuner gourmands du week end :)

Merci à la Maison Fedon pour ce cadeau gourmand, je suis d’autant plus ravie que j’ai pu faire une « séance dégustation » à ma fille ! J’ai réalisé qu’elle ne connaissait finalement qu’un seul type de miel (par ma faute), ce fut une belle découverte pour la gourmande qu’elle est ! (telle mère, telle fille ! ;-))

Cake au miel | Jujube en cuisin
 
Cake au miel | Jujube en cuisin
 

Quel miel choisir ?

Pour ce cake au miel j’ai testé plusieurs versions en changeant le miel à chaque fois.

Les miels étant plus ou moins crémeux, et donc plus ou moins épais, on n’obtient pas le même résultat après cuisson.
En terme de goût, cela dépend bien entendu de la force du miel.

Ici j’ai choisi de vous présenter ma recette avec le miel de bourdaine (arbuste typique du Limousin), mais cela aurait tout aussi bien pu être le miel de châtaigner, tous les deux ont la texture liquide (à cristallisation progressive) parfaite pour un résultat moelleux et aéré pour mon cake.

Les miels ayant une texture crémeuse ou « pommade », comme le miel de montagnes Limousines ou le miel de pissenlit ont donné un gâteau plus dense.
Ils étaient tout aussi délicieux, mais ce n’est pas ce que je recherchais pour cette recette.


Ce cake au miel n’a rien à avoir avec un pain d’épices.
Il s’agit bien d’un gâteau à la saveur du miel, avec des oeufs, du beurre, de la farine de blé, de la levure, etc… (pour rappel le pain d’épices ne contient pas tous ces ingrédients)

Cake au miel

2018-09-13
: 6 à 8
: 15 min
: 50 min

Par :

Ingrédients :

  • 3 œufs moyens (bio plein air)
  • 50 g de sucre en poudre
  • 80 g de miel liquide de votre choix (et de bonne qualité !)
  • 60 g de fromage blanc ou petit suisse (ou 1 yaourt brassé nature)
  • 200 g de farine de blé
  • 1 c. à café de bicarbonate alimentaire (ou poudre à lever)
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre ou jus de citron
  • 70 g de beurre mou
  • 1 c. à soupe d’huile neutre (tournesol ou pépins de raisin)

Préchauffez votre four à 150°C ou 180°C (voir « cuisson » plus bas).

Battez les œufs avec le sucre, jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Ajoutez le miel, mélangez.

Ajoutez le yaourt, mélangez.

Ajoutez la farine, le bicarbonate (ou poudre à lever) et le vinaigre de cidre (ou jus de citron), mélangez.

Ajoutez le beurre mou et l’huile, mélangez.

Cuisson douce ou plus rapide

Versez la pâte dans un moule à cake (beurré si pas de revêtement anti-adhésif) et :

  • enfournez 50 à 60 minutes à 150°C, pour un gâteau très moelleux, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur.
  • enfournez 30 à 40 minutes à 180°C, pour un gâteau moelleux à l’intérieur et une petite croute à l’extérieur.

Mon four n’est pas votre four
Comme je le dis à chaque recette de gâteau, les temps de cuisson peuvent varier selon le moule utilisé, la puissance de votre four, et même d’une recette à l’autre ! Surveillez la cuisson de votre gâteau, il doit être gonflé et doré. Piquez-la avec un pic en bois (cure dent) ou la lame d’un couteau : ils doivent ressortir propres.

Pourquoi j’ai utilisé du sucre dans ma recette en plus du miel ?
C’est une simple question de texture. N’utiliser que du miel donne un résultat différent, moins moelleux.
Mais encore une fois c’est une question de goût, je vous invite à tester par vous-même.

Pour j’ai utilisé du beurre et de l’huile ?
C’est un truc que j’ai emprunté au Grand Philippe Conticini, qui explique dans sa recette de madeleines utiliser 3 matière grasses : les jaunes d’œufs, le beurre et l’huile, chacun apportant souplesse et moelleux (allez voir sa vidéo il explique plus en détail ;-))

Pourquoi je mets du vinaigre de cidre dans mon gâteau ?
Je mets du vinaigre de cidre dans tous mes gâteaux (ou presque), il apporte un moelleux incomparable (incomparable je vous dis).
Associé au bicarbonate alimentaire, il se passe une réaction chimique (ça pshiiiiit et ça mousse ! (Oui j’explique comme un enfant de 4 ans…)) qui rend les gâteaux aériens, moelleux, légers… Mettez de côté vos a priori (du vinaigre dans un gâteau ? Baaaah !) et mettez du vinaigre de cidre (et du bicarbonate !) dans vos gâteaux ! :)
Et si vraiment vous ne me faites pas confiance sur le vinaigre, remplacez-le par du jus de citron, ça fonctionne aussi…

Cake au miel | Jujube en cuisin
 

Le problème du miel de supermarché

Nous avons de très bons miels récoltés en France par des apiculteurs passionnés, amoureux des abeilles, respectueux et conscients de leur indéniable rôle dans la survie de notre espèce (pas d’abeilles pas de pollinisation, pas de pollinisation pas de fleurs, pas de fleurs pas de fruits / légumes, pas de fruits / légumes pas d’Humains (on est d’accord que je schématise à mort, mais le résultat reste le même))
Le problème est que la seule production de miel sur le territoire Français ne suffit pas à répondre à la demande, il a donc fallu importer du miel « de n’importe où, n’importe comment » pourvu qu’on en ait plein !

Le bon miel versus le miel de supermarché

Vous ne le savez peut-être pas, mais tous les miels ne se valent pas.
La récolte, la « fabrication » et le conditionnement du miel ne se fait pas de la même manière selon sa provenance, il est de surcroit bien plus difficile de surveiller les pratiques lorsque l’on peut lire sur certains pots « Mélange de miels originaires et non originaires de la CE »… On peut difficilement faire moins clair que cette mention !

Le soucis c’est que ces miels industriels à la provenance floues envahissent les rayons des supermarchés, si bien qu’il est aujourd’hui compliqué de trouver du vrai miel Français (je vous parle du rayon miel standard, votre supermarché a peut-être un rayon spécial « production locale », et si c’est le cas c’est très bien)

L’arnaque du miel industriel

Les miels récoltés dans le cadre d’une production industrielle seront évidemment de moins bonne qualité (rendement rendement rendement, le temps c’est de l’argent mon vieux !), et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on sait qu’ils sont coupés avec de l’eau sucrée ! (profit profit profit)
Le miel industriel, dans la grande majorité des cas, est pasteurisé, ultrafiltré ou les deux à la fois (pour ralentir sa cristallisation naturelle, entre autres), ce qui diminue fortement les bienfaits du miel (détruit ses antioxydants, notamment).
Le consommateur achète un produit qui n’apporte rien d’autres que les sucres (même s’ils son naturels à la base).

Sans parler des traitements horribles faits aux abeilles dans ce genre de production…
(Pour aller plus loin, visionnez le film Des abeilles et des Hommes (la vidéo fait 1h30, un extrait est disponible ici), c’est déprimant au possible mais nécessaire pour comprendre et ne plus cautionner cela).

Donc vous pensez bien faire pour votre santé en sucrant avec du miel, pour au final ingurgiter du sucre, pour plus cher que si vous aviez directement acheté du sucre ! (vous me suivez toujours ?)

On n’est même pas dans le discours du « manger des bons produits », c’est malheureusement plus basique que ça : si vous souhaitez continuer d’acheter du miel de supermarché je vous conseille d’acheter directement le gros pot de sirop de glucose goût miel, vous ferez des économies pour le même résultat !

Bon, je sais pas si ça se ressent mais je suis en train de grave m’énerver en écrivant ces quelques lignes… Je n’avais de surcroit pas l’intention de faire un si gros paragraphe sur le sujet, juste vous faire un état des lieux de la réalité…

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous invite à suivre les liens suivants (je préviens juste ceux qui découvrent le truc : vous allez certainement vous énerver vous aussi)
Dire STOP au miel industriel
Miel industriel : le gros enfumage
Les miels de nos supermarchés (vidéo 5 minutes)
– Tapez aussi simplement « miel industriel » dans Google pour encore plus de résultats…

L’importance de choisir du (vrai) bon miel

(donc du miel non industriel, et produit sur nos terres Françaises tant qu’à faire.)

L’importance est au delà ce que vous pouvez imaginer : protéger les abeilles, les apiculteurs Français, la planète, notre santé et celle de nos enfants.
Et si tout ça ne vous touche pas, le simple fait que l’on nous prenne pour des crétins devrait vous révolter !

On connait tous quelqu’un qui connait quelqu’un qui produit du miel, c’est CERTAIN !
Rien que dans mon entourage je connais deux personnes qui connaissent des apiculteurs amateurs et professionnels, parlez-en autour de vous, vous pourriez être étonnés.

Et AU PIRE, internet devrait vous aider à trouver un bon apiculteur chez qui vous pourriez vous fournir.

Je vous vois venir, certains d’entre-vous vont me parler du prix…
Et cet argument n’est pas valable. Vous pensez que le vrai miel est trop cher ? Que dire du mélange eau + sucre que vous achetez plus cher que du simple sucre, parce qu’il porte une étiquette « miel » ? C’est pas trop cher ça ?


Parfois je me dis que je suis bien contente de ne pas être youtubeuse, j’aurais été incapable de vous en parler de vive voix sans passer pour une folle !
Ça m’énerve tellement si vous saviez…
Il n’y a évidemment pas que ça qui m’énerve, je suis révolté par toutes pratiques douteuses motivées par le profit.

Que l’on veuille gagner (beaucoup) d’argent n’est pas le problème, chacun ses objectifs dans la vie, peu importe.
Mais se faire de l’argent en étant malhonnête et/ou en jouant avec la santé des gens, ça me met dans une rage…!!! (Genre l’autre exemple qui me vient en tête : Monsanto, évidemment ! Une fois qu’ils auront tué toute la planète et qu’il ne restera plus qu’eux, ils en feront quoi de tout leur fric ?)

Bref, vous savez à présent ce que je pense de ce sujet (et pas qu’un peu, haha), vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas la prochaine fois que vous aurez un pot de miel de supermarché dans les mains…




Les articles contenant des liens vers le site Amazon font partie d’un programme d’affiliation. Lorsque vous effectuez un achat sur Amazon à partir d'un lien sur mon blog, je reçois une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Il n'y a évidemment aucune obligation (encore heureux), mais si vous le faites, considérez cela comme un soutien à mon travail sur Jujube en cuisine.
Merci ;-)

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

11 thoughts on “Cake au miel”

  • Merci ! J’achète du miel à chaque voyage, mon mari achète des bières, chacun sa façon de découvrir les produits locaux. Donc je vais continuer, en augmentant les quantités et ne jamais être en panne pour ne pas avoir à me rabattre sur des miels d’origine improbable. Je n’irai pas voir tous les liens, pas le temps malheureusement, trop de choses à lire et voir sur ma liste et j’ai peur de retomber sur cette vidéo de miel récolté par une machine qui raclait le miel en même temps que les abeilles, qu’elle découpait donc. Je n’avais jamais ressenti de sentiments pour un insecte avant mais cette cruauté inutile m’a brisé le cœur. Merci pour le rappel donc! Et la recette !!

    • Bonjour Charlotte,
      En effet, un des liens mène bien vers la vidéo que vous mentionnez… Je ne comprends comment nous avons pu en arriver là. D’une manière générale dans l’industrie de l’alimentation d’ailleurs. On s’émeut pour les abeilles, à juste titre j’en conviens, mais des atrocités arrivent aussi à un tas d’autres animaux dans un tas d’autres domaines.
      Je me pensais de nature optimiste, je me découvre en réalité plutôt naïve. Je sais que l’argent (et le « pouvoir ») fait perdre tout sens commun à certaines personnes, mais j’étais loin d’imaginer tout ce que j’ai découvert en préparant cet article.
      Je savais qu’il fallait privilégier les « petits » producteurs, dans le miel comme dans un maximum de choses, je savais que les miels industriels n’étaient pas d’une qualité extraordinaire également, mais j’étais très loin de me douter à quel point !

      Il n’y a pas de soucis si vous ne suivez pas les liens que je donne :) L’idée c’est de donner une vue d’ensemble de la situation et donner la possibilité à ceux qui veulent de creuse un peu plus sur le sujet.

      Merci de m’avoir lu, merci pour votre retour,
      Je vous souhaite une belle journée,
      Julie.

  • Bonjour, bonjour…
    Une tite question ? Le beurre mou, on l’ajoute avec le yaourt ou à la fin avec l’huile… ou en deux fois ?
    Dans l’attente de votre réponse… j’ai bien l’intention de tester cette recette… j’opterais pour du miel de bourdaine bien sur, mais des Landes, fais avec amour par mon neveu Ludo !!!
    Je vous embrasse
    Chantale

    • Bonjour Chantale, et merci d’avoir relevé la coquille ;)
      Coquille faite à force de tests et de changements, j’écris une première fois la recette sur mon blog, puis j’y reviens autant de fois que je teste la recette jusqu’à publication… Et parfois ça donne ça ! :)

      Le beurre mou, c’est plutôt avec l’huile, même si rien de catastrophique à le mettre en même temps que le yaourt… Mais le yaourt sortant normalement du frigo, j’ai remarqué que parfois ça faisait réagir le beurre. Donc mieux vaut en même temps que l’huile.

      Quelle chance d’avoir un neveu qui vous fournit du miel !
      J’espère que la recette vous plaira, n’hésitez pas à y apporter votre touche personnelle si l’inspiration est là, pour en faire votre recette :)

      Belle journée,
      Julie.

    • Bonjour Marie-Ange,

      J’ai retiré l’inscription à la newsletter il y a quelques jours car je n’en envoie plus par manque de temps (je pense que la dernière doit dater de janvier ou février…)
      Les derniers inscrits s’inquiétaient par mail — et je le comprends parfaitement — de ne pas recevoir les newsletters, il était plus simple (et logique) de ne plus proposer l’inscription puisque je ne suis pas en mesure d’honorer ma promesse d’une newsletter par mois.
      Je ne sais pas si cette décision est définitive, mais dans l’immédiat je ne sais pas quelle autre solution mettre en place…

      Peut-être avez-vous un compte Facebook ou Instagram ? En me suivant sur l’un de ces réseaux sociaux vous pourrez suivre mon blog :) (je suis de loin plus active sur Instagram que sur Facebook, mais je viens donner des nouvelles sur Facebook de temps en temps :))

      Je vous souhaite une belle journée,
      Julie.

      • Merci beaucoup d’avoir pris un peu de votre temps pour me répondre, je suis en effet sur Facebook et Instagram je vais donc vous suivre de cette manière Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *