Amarante au lait (comme un riz au lait, sans riz)

Pour cette recette il faut dire « Merci Lili ! » :)

J’ai acheté de l’amarante, ayant reconnu le mot sur un paquet parmi la multitude d’autres paquets présents sur l’étagère de ma petite épicerie « roots » bio (dont je vous parlais sur la recette du véritable pain d’épices). Je me suis souvenu l’avoir lu dans pas mal de recettes de Lili. Je n’ai donc pas hésité, j’ai pris le paquet, sans trop savoir de quoi il s’agissait.
Revenu chez moi, je file sur le blog de Lili pour voir quelle petite merveille je vais pouvoir tester. Mon enthousiasme est vite retombé, je me suis trompé… Lili utilise de la farine d’amarante, moi j’ai acheté de l’amarante « tout court ».

Je lance donc un appel à l’aide désespéré à Lili, ne sachant pas quoi faire de ces petites billes à ma disposition.
Lili a la solution ! ^^ Elle m’a envoyé la recette d’un de ses livres : de l’amarante au lait !
Ce n’est plus un secret pour personne, je suis « madame riz au lait », cette recette était donc faite pour moi !

Qu’est ce que l’amarante ?

Pas facile de trouver quelque chose de bien précis sur l’amarante tant le mot désigne une multitude de chose (c’est une plante ? Une fleur ? Une graine ? Une couleur ? Une ville ? Tout ça à la fois en fait !).

L’amarante à la base c’est une plante cultivée au Mexique, elle fait partie des plantes les plus anciennes cultivées par l’homme.
Les Aztèques et les Incas la considéraient comme une plante sacrée.

En Europe l’amarante est utilisée comme plante d’ornement, ou considérée comme mauvaise herbe en milieu sauvage. (… On a encore tout compris à la vie…)

Pourtant la multitude de variété existante est comestible, de la feuille aux milliers de graines donné par chaque pied.
En effet, chaque plante produit environ 12.000 graines par an.

Lorsque l’on se penche sur ses valeurs nutritionnelles, on comprend mieux les Aztèques et les Incas : les feuilles contiennent des vitamines A, C et des sels minéraux.
Elle est même plus riche en protéine que le soja, pourtant considéré comme champion en la matière.
Les diététiciens affirment que la protéine de l’amarante est de qualité supérieure à celle du lait de vache.
Ils conseillent d’utiliser les graines moulues d’amarante, mélangées à celle du blé pour faire du pain à qui elles donnent un délicieux goût de noisette.

Pour finir, l’amarante est l’une des rare fleur à avoir donné son nom à une couleur. (Allez voir sur Google Image, la couleur des fleurs est effectivement magnifique)

Pour en savoir plus sur l’amarante, rendez vous sur le blog Agir Santé.

Revenons-en à la recette

Je ne trouve pas que les graines d’amarante ainsi cuisiné ont un goût particulier, j’ai surtout sentis le goût de mon lait.
A la base la recette préconise d’utiliser du lait de riz, j’ai préféré utiliser du lait de riz-châtaignes-avoine, d’une part parce que je n’avais pas de lait de riz (c’est une bonne raison) et d’autre part parce que ce mélange me plait particulièrement ! Très doux au palais, il se marie à merveille avec des desserts « lactés ».

Pour ce qui est de la consistance de l’amarante… Je dois vous avouer qu’au premier abord j’ai eu l’impression de grains de semoule qui n’auraient pas assez cuit. C’est déroutant parce que c’est nouveau, mais ce petit dessert a finalement beaucoup plus à toute la famille ! (une fois l’étonnement de la première bouchée passé :))

Pour 4 ramequins :

  • 100 g d’amarante
  • 30 cl de lait de riz (ou autre lait végétal, ici lait de riz/châtaignes/avoine)
  • 2 cs de miel (ici 1 cs de sirop d’agave)
  • 2 cs de sucre complet (ici non)
  • Vanille en poudre (la pointe d’un couteau)

Faites chauffer le lait dans une casserole.

Lorsqu’il frémit, versez l’amarante. Laissez cuire 20 minutes en remuant régulièrement.

Ajoutez le miel et le sucre (pour moi juste du sirop d’agave) et laissez cuire encore 5 minutes.

Répartissez la préparation dans des ramequins, et servez encore tiède, tel quel, ou comme pour un riz au lait, avec des fruits frais de saison.


Attention à ne pas trop sucré votre préparation. Je trouve que les doses initiales de la recette sont particulièrement élevée. J’ai diminué les doses et j’ai pourtant trouvé ce dessert trop sucré. Je vous conseille, comme d’habitude, de goûter et réajuster au besoin, selon vos goûts.


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




18 thoughts on “Amarante au lait (comme un riz au lait, sans riz)”

  • Mmmmm, miam !!!!! Moi j’y plonge volontiers ma cuillère, c’est juste trop beau et ça m’a l’air trop bon ! Tu es décidément miss « riz au lait », c’est juste parfait !!
    Merci pour l’intro qui m’a bien fait rire au début et qui m’a ensuite appris plein de choses. Comme toujours chez toi !!!
    Des bisous ma Juju !!

    xx

  • Ma Lili, tes commentaires sont les rayons de soleil de ma journée ! (à force de te sortir des phrases comme celle ci tu vas vraiment finir par croire que je suis amoureuse de toi ! haha !)

    Bisous bisous <3 <3 (en plus j'te fais des petits cœurs... ;))

  • je découvre la graine d’amarante aprés de la pub à la télé..je ne sais pas encore la cuisiner..faut-il la faire tremper avant de l’utiliser car les graines rentrent entre les dents c’est désagréable..par contre l’aime bien son petit gout de noisette..

  • Bonjour,
    La recette sur laquelle je me suis basée pour cette recette ne faisait pas pré-tremper les graines avant cuisson. Je ne suis pas une experte en la matière, c’est pour le moment la seule recette réalisée avec l’amarante je suis désolée de ne pas pouvoir en dire plus sur le sujet…
    Mais ça me donne envie de les ressortir du placard ! :)

  • Bonjour !

    Bravo pour cet article très instructif, je découvre moi aussi l’amarante, après en avoir retrouvé un paquet dans mon placard…

    J’ai essayé cette recette avec des graines d’amarante arrivées à la date de péremption (sept 2013). Le résultat a été plutôt décevant, est-ce que cela peut venir de l’âge des mes graines ? Perdraient-elles leurs propriétés avec le temps ?

  • Bonjour Roro,

    Tout d’abord, merci beaucoup ! :)

    Je ne sais pas du tout quel est le soucis… Qu’est ce qui était décevant ? Le goût ?
    Personnellement je n’ai pas trouvé que les graines avait beaucoup de goût, c’est surtout ce que j’y ai ajouté qui a donné une saveur à mon dessert.

    L’âge des graines peuvent jouer, même si en théorie les graines et légumineuse se conservent bien, à conditions de les protéger de l’air et de la lumière.

  • Bonjour
    J’ai testé la recette et je me demandais si d’autres personnes ont l’impression de manger de la terre…?
    Mis à part ça, c’est bon ;-)
    J’ai également testé de la farine d’amarante dans des crêpes et pareil, un drôle de goût, un peu comme de la terre.
    Merci de vos réponses!
    Gaëlle

  • Bonjour Gaëlle,

    De la terre ? lol c’est étonnant comme comparaison !
    Tu parles en goût (en admettant qu’on ait déjà mangé de la terre) ou en consistance ?

  • Oui, c’est bizarre. Je trouve que déjà les graines comme la farine sentent une odeur particulière. Et ça ne passe pas à la cuisson. Ca me fait vaguement penser à de la terre, de la poussière mais impossible d’être plus précise. Je précise que les graines et la farine que j’ai achetés ne sont pas de la même marque. Du coup, j’hésite à en racheter…

  • Oui je comprends, dans ces cas là je dis « ça sent l’authentique » (haha) en opposition à tous les produits raffinés et industriels que l’on nous propose et qui ne sentent rien.
    Je comprends aussi que tu hésites à en reprendre, car c’est très particulier. Il a des aliments que je ne prends plus pour cette raison, et que j’ai du mal a écouler. L’exemple qui me vient en tête est le fonio, je ne sais pas si tu connais, c’est une céréales africaine, qui ressemble un peu à de la semoule, mais n’en a pas le goût… Je n’aime pas du tout ! Ce sont des saveurs auxquelles notre palais doit s’habituer je pense, ou pas, rien ne nous oblige à les consommer :-)
    Mais une fois acheté c’est bien si on trouve quoi en faire, ou en faire dons à des gourmands curieux ;-)

  • Ne sachant pas jeter, je vais finir les paquets mais pas les renouveler.
    As tu des recettes autres avec amarante en grain et farine?
    Prochain défi perso, que faire avec de la farine de riz…
    Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *