Mes remèdes de grand-mères pour les petits maux d’hiver

Aujourd’hui j’aimerais partager avec vous mes petites « potions » naturelles que j’utilise lorsque nous sommes un peu malades ou pas vraiment « dans notre assiette »….

J’ai intitulé cet article « mes remèdes de grands-mères pour les petits maux d’hiver » mais ça fonctionne toute l’année, bien entendu ! (ça m’arrange d’autant plus qu’au moment où je publie cet article nous sommes aux portes du printemps… Procrastination quand tu nous tiens ! )

Mes remèdes de grand-mères pour les petits maux d'hiver | Jujube en cuisine


Information importante : Je me sens obligé de préciser qu’aucune de ces astuces ci-dessous ne sauraient remplacer le diagnostique et prescription d’un médecin, évidemment.
Il s’agit ici de petits maux sans gravité tel qu’un soucis de digestion, fatigue passagère, maux de gorge ou petit rhume que l’on peut rencontrer lors des changements de saison, à l’entrée de l’hiver ou après un repas copieux…

De plus, je ne suis ni médecin, ni herboriste ou spécialiste d’aucune sorte en ce domaine.
Les informations que je partage avec vous sont le fruit de mon expérience personnelle, je vous recommande de toujours faire vos propres recherches avant de tester quoique ce soit (ce conseil est valable dans n’importe quel domaine). Nous sommes tous différents, avec nos sensibilités, voire allergies, qui nous sont propres.
Ne suivez aucun conseils lu sur internet aveuglement (ça vaut pour mes conseils également).
Prenez soin de vous.


Aigo boulido (« eau bouillie » en Provençal)

L’aigo boulido est une « remède » typiquement Provençal que l’on consomme le lendemain d’un repas copieux, « traditionnellement » le lendemain de Noël. Je mets le mot traditionnellement entre guillemets car en réalité il existe une multitude d’histoires sur l’origine de ce bouillon, comme toute tradition chaque coin à sa version. Tantôt l’aigo boulido faisait partie du repas de Noël ou du lendemain, tantôt c’était le repas du pauvre…

A la base l’aigo boulido est une infusion de feuilles de sauge — plongez une « pincée » de feuilles de sauge séchées dans 250 ml d’eau portée à ébullition, laissez infuser à couvert pendant 10 minutes, filtrez et buvez — dans laquelle on trempe des croutons de pain rassi frotté à l’ail et l’huile d’olive. Une sorte de bouillon, quoi.

Aigo boulido, infusion de sauge et ail | Jujube en cuisine
Aigo boulido, infusion de sauge et ail

Chez moi on consomme peu la sauge en infusion, à part en cas de fièvre ce qui est rare, car elle aide à faire baisser la température corporelle. (Elle a bien d’autres vertus, mais surtout des contres indications pour les femmes enceintes ou allaitantes, ou encore les personnes atteintes d’épilepsie, renseignez-vous plus en détail si vous êtes dans un de ces cas avant d’en consommer)

Aujourd’hui — chez moi — l’aigo boulido est surtout d’un bouillon servant à se « requinquer » en cas de fatigue et/ou rhume.
D’ailleurs, que l’on ait ou non un traitement médicamenteux, l’aigo boulido nous accompagne toujours lorsque l’on est malade (ça ne fait pas de mal ! :))


Le thym et l’ail sont des « antibiotiques naturels », antiseptiques et anti-virus


Infusions de thym, ail, gingembre, citron…

Avec le temps « mon aigo boulido » a évolué en fonction de ce dont j’avais besoin sur le moment, à savoir : reprendre un peu d’énergie, soulager un mal de gorge, aider ma digestion après un gros repas, etc…
Dès que l’on sent notre tête « prise » par un début de rhume, je sors mon arme secrète : mon « eau bouillie » !

Le plus souvent j’y fais infuser quelques branches de thym, que j’ai toujours en stock dans ma cuisine, accompagné ou non d’une gousse d’ail : le thym et l’ail sont tout deux des antibiotiques naturels, antiseptiques et anti-virus.

Certains vont peut-être trouvé cela déconcertant de boire une infusion d’ail, mais souvent cela vient du fait que l’on considère les infusions obligatoirement comme une boisson sucrée.
Ne le voyez pas comme cela, considérez l’aigo boulido comme un bouillon de légumes simplement. Vous pouvez même ajouter un petit peu de sel si cela vous aide :)

Le thym, un antibiotique naturel | Jujube en cuisine
Le thym, un antibiotique naturel

L’infusion de thym

Comme je le dis plus haut, le thym c’est mon herbe chouchou. « Antibiotique naturel », antiseptiques et anti-virus, il m’accompagne lorsque je commence à me sentir malade… Mais aussi par simple plaisir, j’adore l’infusion de thym !

Je l’achète frais (je n’ai cependant pas trouver de « preuves » indiquant qu’il est mieux frais que séché), lorsque j’en trouve je fais du stock, que je garde dans une boite hermétique au congélateur. J’ai ainsi du thym frais pour mes tisanes, mais aussi pour ma cuisine, toute l’année !

Faites bouillir 200/250ml d’eau, puis coupez le feu et plongez-y 2 branches de thym. Couvrez et laissez infuser 10 minutes.
Vous pouvez ajouter une cuillère à café de miel si vous souhaitez, d’autant plus si vous avez mal à la gorge, ou encore le jus d’un demi citron.

L’infusion d’ail

Autre « antibiotique naturel » que nous offre la nature ! (et plein d’autres vertus : antifongique, antispasmodique, désinfectant intestinale, etc…)
Je ne consomme pas l’ail en infusion seul, une question de goût principalement.
Je l’incorpore dans l’infusion de thym généralement (je place une gousse nue dans l’eau que je porte à ébullition), dans laquelle dans ce cas je ne mets pas de miel, mais plutôt une pincée de sel.

Cette infusion m’accompagne lorsque je suis vraiment malade, une sorte de « rituel » que j’ai adopté avec le temps, car je ne la consomme jamais dans d’autres circonstances.


L'ail est un antibiotique naturel, antiseptique, anti-virus, anti-parasites... | Jujube en cuisine
L’ail est un antibiotique naturel, antiseptique, anti-virus, anti-parasites…
La sauge est antiseptique, digestive, soulage les maux de gorge, aide à faire baisser la fièvre, stimulante en cas de déprime ou forte fatigue... | Jujube en cuisine
La sauge est antiseptique, digestive, soulage les maux de gorge, aide à faire baisser la fièvre, stimulante en cas de déprime ou forte fatigue…

Et comme toute Provençale qui se respecte, l’ail accompagne aussi beaucoup ma cuisine.
J’en incorpore volonté dans mes vinaigrettes (alors que j’ai des souvenirs très clairs étant enfant de « souffrance » devant mon assiette quand ma grand-mère faisait cette même vinaigrette… En plus elle choisissait toujours de la frisée que je détestais ! Frisée + ail : le cauchemars de mon enfance ! haha) ou j’accompagne aussi beaucoup mes soupes de tranches de pain grillées que je gratte à l’ail, c’est tellement bon ! Et on profite ainsi de tous les bienfaits de l’ail ! (haleine comprise ;-))

Le « citron chaud » (ou froid)

C’est une boisson qui m’a très longtemps accompagné pour démarrer la journée, surtout en hiver, ou, encore une fois, lorsque une petite toux se déclare, ou un mal de gorge.
Sucré au miel, dans laquelle j’ajoute parfois une tranche de gingembre frais.

Cela fait longtemps que je n’en ai plus consommé, c’est par « phase » en fait. Un peu comme si mon corps ne m’en réclamait plus… Pour le moment !

L’infusion de gingembre

Le gingembre c’est mon allié digestion grâce à mon amie Lili (Au vert avec Lili) qui me l’a fait découvrir.
Je me souviens encore de ce moment, nous étions au téléphone, et je ne sais pour quelle raison nous nous sommes mis à parler de cela… Sur le moment je n’étais pas bien convaincue, mais la curiosité était trop forte, j’ai testé et tout de suite adopté !
Après un gros repas, ou un aliment qui « passe pas » : une tasse de gingembre infusé !

J’ai toujours une racine de gingembre dans mon frigo, je l’utilise volontiers en cuisine, donc il n’est jamais perdu.
Je coupe l’équivalent d’1cm de gingembre, je le mets à nu, le coupe en petit morceaux puis je le plonge dans 200/250ml d’eau bouillante, et laisse infuser à couvert pendant 10 minutes. J’égoutte et je me régale !

Le gingembre serait également un allié de taille contre les nausées et vomissements (de la grossesse notamment), je ne saurais vous le confirmer ne l’ayant pas testé en ce sens.

Au gingembre j’ajoute aussi volontiers des clous de girofle — disons 3 pour une tasse de 200/250ml — aux vertus également reconnus pour une meilleure digestion, mais également pour lutter contre un petit rhume.
Le goût est… Comment dire… En fait c’est une question d’habitude tout simplement ;-)

Le thé des Montagnes (grec)

La dernière découverte en date : le thé des montagnes !
Qui n’est en fait pas du thé, mais une plante, le « Tsai Vounou », que l’on ne trouve dans les montagnes de Grèce (donc pas de théine dans cette boisson, vous pourrez dormir tranquille ;-))

Le thé des Montagnes (grec) | Jujube en cuisine
Le thé des Montagnes (grec)

Le Thé des Montagnes est consommé en Grèce depuis l’Antiquité pour ses vertus : riche en anti-oxydants et en huiles essentielles, soulage rhumes, sinusites et autres infections respiratoires, et booster le système immunitaire et digestif.

Le Chéri qui a des problèmes d’ordre respiratoires en fait d’ailleurs actuellement une « cure » ! S’il y a évolution je ne manquerais pas de vous en tenir informé :-)

Les Grecs en boivent été comme hiver, comme boisson chaude ou froide, et appellent cette boisson « une sauge », rapport aux feuilles de cette plante qui ressemblent beaucoup aux feuilles de sauge.

Je vous invite à lire cet article sur le thé des montagnes pour en savoir plus, sur le site de l’Epicerie Grecque Pantopoleio grâce à qui j’ai découverte cette plante !

Pour l’infusion, c’est comme pour les précédentes plantes : 200/250ml d’eau portée à ébullition, plongez une ou deux branches entières dans l’eau, couvrez et laissez infuser jusqu’à obtenir une couleur ambrée.
Vous pouvez aussi préparer les thé des montagnes en décoction : plongez le thé dans l’eau froide que vous portez à ébullition, laissez frémir quelques minutes, puis servez.

Le thé des Montagnes (grec) | Jujube en cuisine
Le thé des Montagnes (grec)

Miel à la propolis

Miel que j’ai découvert suite à ma collaboration avec La Maison Fedon, que Le Chéri a adoré !
Je ne dirais pas que ma fille et moi ne l’avons pas aimé, mais je dois avouer qu’en ce qui me concerne, j’ai été happé par le fort goût de la propolis qui m’a — en toute logique — rappelé les pastilles pour la gorge.
Pour le coup je suis en mesure de vous dire que les pastilles pour la gorge à la propolis ont un vrai goût de propolis. Mais avoir associé cette saveur aux pastilles pour la gorge, inverse la logique des choses et donne au miel « un gout de médicament » alors qu’il est bien évident que c’est le médicament qui a le goût de la propolis (vous voyez le problème dans mon cerveau ?)

Miel à la propolis | Jujube en cuisine
Miel à la propolis de La Maison Fedon

Cependant ce fut une bonne chose que ma fille et moi n’en raffolions pas, puisque, compte tenu des vertus de la propolis concernant les affections de la sphère ORL et pulmonaire (bien d’autres vertus à découvrir ici), il valait mieux que ce soit Le Chéri qui en profite ! (rapport à ce que je disais plus haut)

C’est donc son « remède de grands-mères » que je partage avec vous ici, et non le mien, puisque c’est lui a fait une cure de propolis cet hiver.
Je ne vous dirais pas que c’est magique (il a toujours ces soucis de santé, mais en même temps c’est plutôt sérieux son truc) mais avec le recul on peut considérer qu’il a passé un bon hiver, comparé aux années précédentes. Hasard ou réel effet de la propolis, on ne peut rien confirmer.
Cela ne lui a pas fait de mal en tout cas, et il s’est régalé : dans son thé pour diffuser les huiles essentielles, en tartine ou encore directement à la cuillère !

D’ailleurs si ça vous intéresse, j’ai un code promo sur toute la boutique de la Maison Fedon ! ;)


Voilà ma modeste contribution à vos petits maux.
Je n’ai bien entendu pas abordé toutes les vertus des plantes que j’utilise — et je suis consciente que ce ne sont pas les seules plantes pouvant nous donner un petit coup de boost — ce n’était pas l’objectif de cet article.
Le but était simplement de partager avec vous mes habitudes naturelles en cas de petits microbes.

J’ai volontairement omis de mentionner les huiles essentielles, déjà parce que je n’en consomme pour ainsi dire pas du tout, mais également parce que, pour le coup, je suis très loin d’être calé sur le sujet. Les huiles essentielles sont à utiliser avec précautions, je suis incapable de vous donner un quelconque avis / conseil d’utilisation sur le sujet.

Et vous, avez-vous des petits remèdes naturels à partager avec nous ?




Les articles contenant des liens vers le site Amazon font partie d’un programme d’affiliation. Lorsque vous effectuez un achat sur Amazon à partir d'un lien sur mon blog, je reçois une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Il n'y a évidemment aucune obligation (encore heureux), mais si vous le faites, considérez cela comme un soutien à mon travail sur Jujube en cuisine.
Merci ;-)

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

3 thoughts on “Mes remèdes de grand-mères pour les petits maux d’hiver”

  • Super cet article Julie, merci, et plein de bonnes astuces que je ne connaissais pas !
    Rapport à l’ail, rien à voir avec la Grèce mais je me souviens que mon père quand j’étais petite nous préparait sa « Frottée à l’ail », pain grillé frotté d’ une gousse d’ail et sur lequel il versait quelques gouttes d’huile d’olive, et on se régalait…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


119
Encore une longue période de silence... J'ai pas vraiment d'explication. Je sais que je n'ai pas à me justifier, après tout, rien ne m'oblige à publier régulièrement... Sauf peut-être l'algo très injuste d'insta qui nous fait partir aux oubliettes en cas d'absence prolongée 🙄 Ou encore le fait qu'à chaque publication après une pause pleeeein de gens se désabonnent... Comme si je leur rappelais qu'ils sont abonnés et qu'ils n'y voient plus d'intérêt ? 🤷‍♀️ (Je ne vous en veux pas 😘) .
Mais j'ai l'impression de ne rien avoir à partager de suffisamment intéressant pour le publier, voyez ? 🤔 Et c'est pas vraiment mon style de me forcer à faire les choses ou de faire semblant... .
Pour rassurer ceux qui s'inquieteraient : TOUT VA BIEN 😊 je suis juste occupée ailleurs.
Je l'avais déjà dit ici, nous avons acheté une maison il y a quelques mois, dans laquelle nous faisons beaucoup de travaux. Mon esprit est très occupé par l'élaboration de ma future cuisine. Projet très excitant qui demande pas mal de recherches, car entre ce que 'je veux' et ce que 'je peux' il y a un monde ! 😳 (à ce propos si un cuisiniste souhaite me sponsoriser... 😏🤣) .
Ça vous plairait que je partage avec vous mes aventures travaux ou vous n'en avez rien à faire ? Vous avez le droit d'en avoir rien à faire, après tout vous me suivez pour mes recettes à priori, pas pour mes travaux... 😉
Et non je ne ferai pas un 2nd compte, j'ai déjà du mal à animer celui-ci, alors 2 ! 😫
Et puis j'aime pas cette 'dictature' du compte IG parfait mono-thème, avec un feed aux couleurs et photos homogènes, etc... 😵 Je sais pas faire et j'ai pas envie de faire.
BREF ! (J'etais pas venu pousser un coup de gueule à la base 😆) en ce moment je suis en mode "travaux cuisine" et pas vraiment "cuisine tout court"... Et pour être plus précise je suis en mode "recherche de l'évier timbre d'office parfait + carrelage imitation carreaux ciment de mes rêves"... Très excitant pour moi, certainement beaucoup moins pour vous 😂

Voilà, merci à tous ceux qui auront pris le temps de me lire 😊😘 Ah ! Et sur la photo se sont des panna cotta fraise rhubarbe dispo sur le blog depuis 2013 ! 👌
>> bit.ly/recettesfraises
19
Si vous connaissez un peu mon blog, vous savez que j'adoooore les charlottes, particulièrement les charlottes aux fraises (Je crois avoir 3 versions sur mon blog)
Les charlottes sont faciles et plutôt rapide à faire, et tout le monde les aime ! (Y a t-il parmi vous des personnes qui n'aiment pas les charlottes ?! 🤔)
Ça demande un peu d'anticipation, car il faut prendre en compte le temps de repos, mais c'est la seule "difficulté" de la recette...
Ici une #charlotte #fraises (et #framboises) au chocolat noir (ici c'est du #chocolat noir au citron vert de la marque @bonneterre_officiel pour qui j'ai fait cette recette en 2016 (que le temps passe vite...) mais n'importe quel bon #chocolatnoir peut aller pour cette recette 😋)
25
Une autre recette à base de fraises 🍓 (Je vous ai dit qu'il fallait en profiter avant la fin de la saison, j'ai pas l'intention de vous le faire oublier 😆) Ici une recette de l'an dernier, une charlotte fraises et chocolat blanc 🤤 parce qu'en matière de dessert je ne connais pas le mot "raisonnable", mais c'est aussi pour ça que vous me suivez 💁‍♀️ (je le vois dans mes stats de visites, mais ça reste entre nous... 😉)
Toutes mes recettes à base de fraises sont à retrouver ici : bit.ly/recettesfraises (ou tapez "recettes fraises jujube cuisine" sur Google...)
34
Profitez des fraises avant que la saison se termine !
J'ai quelques recettes avec des fraises ici : >> bit.ly/recettesfraises << si vous avez besoin d'un peu d'inspiration... .
.
Mais je vais vous faire une confidence, bien que j'apprécie les cuisiner, je préfère mes fraises le plus simplement possible : coupées, un tout petit peu de sucre pour créer un sirop, éventuellement quelques feuilles de menthe et 3 gouttes de jus de citron, ou encore quelques zestes de combava... mais c'est déjà presque trop élaboré 😆 juste coupées, quand elles sont bien mûres et sucrées c'est le pied ! 😍

Vous les aimez comment vos fraises ?
4
Ce soir @skiptheuse_official a mis le feu au @festivaldelunel !
La soirée était particulière pour nous : c'était le premier concert auquel assistait notre fille. Un événement dont elle se souviendra toute sa vie (tout le monde se souvient de son premier concert !)
#SkipTheUse vous faites partie à jamais des souvenirs d'enfance de notre fille ! (ça met un coup quand on y pense 😆) Elle est sorti du concert des étoiles plein les yeux, répétant "C'était trop bien" en boucle ❤
16
Je viens de mettre à jour ma recette de tarte à la rhubarbe et noix de coco sur le blog ! (lien direct dans mes story épinglées "recettes" sur mon profil)

La tarte faite hier n'existe plus... Mes deux grands gourmands s'en sont occupés ! (Je les ai un peu aidé quand même... 😜)
20
J'ai bien hâte d'être à l'heure du goûter ! 🤤😍😁 #Tarte #Rhubarbe
91
Cette année j’ai demandé à ma fille ce qu’elle voulait comme gâteau pour son anniversaire avec ses copines. Elle m’a répondu un franc « cheesecake à la fraise ! »
C'est bien la fille de sa mère cette petite 😁

La recette est à découvrir sur mon blog ! (lien direct vers la recette dans mes story épinglées "recettes" sur mon profil ☝️)
12
#Archive2014
Savez-vous quelle est la recette la plus partagée sur mon blog ? La recette de la pêchonnade ! (Citronnade à la pêche)
J'ai eu la curiosité de chercher cette info ce matin, et je vous avoue que je suis assez surprise... Car ce n'est pas la recette la plus consultée du blog ! 🤷‍♀️ (Qui est, depuis sa publication, le gratin Dauphinois)

Est ce que vous aviez connaissance de cette boisson ? L'avez-vous testé ?
Ami(e)s blogueur(se)s avez-vous remarqué un 'paradoxe' similaire sur vos blogs ?
38
Aujourd’hui je vous propose un petit moment nostalgie sur le blog avec cette recette de gâteau renversé à l’ananas : c'est le tout premier gâteau que j’ai fait étant enfant ! (A l'exception que celui-ci est sans lactose)

J’avais 9 ou 10 ans et je ne sais pour quelle raison j’avais emprunté un livre de recettes à la bibliothèque...
De ce livre j’avais fait mes premiers pains perdus et ce fameux gâteau.
Gâteau qui m’avait d’ailleurs valu de me faire un peu enguirlander pour avoir pourrit le four… 🙊
En effet, j’avais versé du caramel au fond du moule, comme préconisé dans la recette, et comme il m’en restait, j’en avais également versé sur la pâte à gâteau, avant d’enfourner.
Je ne sais pas vraiment à quoi je m’attendais à ce moment là, mais ce fut une GROSSE ERREUR, le caramel s’est complètement déversé dans le four à la cuisson (évidemment 🤦🏻‍♀️), et a brulé…

Ce fut également la première fois que je nettoyais un four ! 😆
.
.
Pour cette recette j'ai testé le fameux accessoire tamis/balance de @kitchenaidfr (dont je vous ai parlé en story lors du Sirha), vous venez voir ce que j'en pense ?! 😉
#KitchenaidFrance
8
🎶Dans 2 jours c'est le printemps ! 🎶 Dans 2 jours c'est le printemps ! 🎶 (Je suis en mode décompte depuis le début du mois, chantant et dansant chaque matin... Réjouissez-vous de ne pas vivre avec moi ! 😆) .
.
Donc, dans 2 jours on dit "au revoir" à l'hiver et j'ai tout logiquement pensé : "Tiens ! Ne serait-ce pas le bon moment pour publier ton article sur tes remèdes naturels pour lutter contre les petits maux d'hiver ?! 🤔"
.
.
Bah tiens ! Toujours en temps et en heure cette Julie ! La crème de la crème de la blogueuse food organisée qui travaille ces sujets en avance pour être pile poil dans le bon timing des saisons, tout ça... 🙄 .
.
(En vrai c'est aussi pour ma désorganisation que vous m'aimez bien, non ? Si j'etais parfaite je ne serai pas moi... 😊) .
.
.
Bon, techniquement on est toujours en hiver, et techniquement il va faire un peu froid encore quelques semaines... C'est pas que je vous souhaite d'avoir un rhume, hein... Mais ça peut encore arriver. Donc TECHNIQUEMENT je suis encore dans les temps en publiant cet article aujourd'hui ! (Ni vu ni connu j't'embrouille, impossible de contredire une logique pareille ! 😆) .
.
.
Donc sur le blog retrouvez mes remèdes naturels pour lutter contre les petits maux d'hiver... Et du printemps ! 😁
16
Je pose ça là, au cas où ça vous serve aujourd'hui... 😜
.
.
. (Recette sur le blog évidemment, cherchez "Moelleux au chocolat vapeur" 👌)