Velouté léger de cresson (simple, rapide et délicieux)

Je pense pouvoir dire avec certitude que la soupe de cresson est ma soupe préférée.
Le plus fort (de mon point du vue) c’est que je me souviens très distinctement de ma toute première cuillère, je devais avoir une petite dizaine d’années, et le coup de foudre fut immédiat !
Depuis, dès que mon primeur en propose je lui achète son stock ! (faut avouer qu’il n’en a jamais à foison non plus)

Cette année le cresson a quelques semaines d’avance. Normalement on commence à en trouver « en primeur » (à savoir « toute première récolte en tout début de saison ») en février. Cette avance n’est pas pour me déplaire…

La soupe de cresson c’est hyper hyper simple à faire !
Le plus long c’est de trier les feuilles, une fois fait, la soupe se fait tout seule (comme une grande).

Découvrez toutes les recettes de soupes et veloutés

Velouté léger de cresson (simple, rapide et délicieux)
Velouté léger de cresson (simple, rapide et délicieux)

Pour 4 à 6 personnes :

  • 2 bottes de cresson
  • 2 à 3 pommes de terre de taille moyenne
  • 1 bouillon cube
  • 1 gousses d’ail
  • de l’eau (min. 1 litre)

Lavez et pelez les pommes de terre, coupez-les en fines tranches (comme vous le feriez pour un gratin par exemple). Plus vos morceaux seront fins, plus vite votre soupe sera prête.

Placez-les dans une marmite ou une grande casserole, couvrez-les d’1 litre d’eau + 1 bouillon de légumes + 1 gousse d’ail et faites bouillir jusqu’à ce qu’elles soient tendres (piquez les tranches pour les vérifier).

Pendant ce temps, triez les bottes de cresson : retirez un max de feuilles jaunes et de tiges…
Je commence par couper les bottes en deux, de manière à ne garder que le haut des tiges, plus fines et plus tendres que vous pouvez garder pour la soupe (la moitié du temps d’économisé !). Il ne vous reste donc plus qu’à retirer les feuilles mortes ou très abimées.

Passez vos feuilles sous l’eau puis mettez-les de côté.

Lorsque les pommes de terre sont cuites, ajoutez le cresson dans la casserole, et laissez cuire une dizaine de minutes.

Mixez et dégustez avec un peu de crème fraiche si vous le souhaitez pour encore plus de douceur.


Avant de mixer je retire toujours un maximum de bouillon de cuisson. Je mixe jusqu’à obtenir une purée, puis je rajoute mon bouillon jusqu’à obtenir la fluidité que je désir. Cela permet de ne pas se retrouver avec une soupe trop liquide si on a eu la main lourde avec l’eau de cuisson.

Je ne jette jamais le bouillon qu’il me reste, je le bois tel quel, ou l’utilise pour la cuisson de pâte, riz, semoule… Ou pour une autre soupe !
(il se congèle aussi très bien, évidemment)


Cet article peut contenir des liens affiliés, ce qui signifie que je peux recevoir une commission sur les ventes des produits ciblés par ces liens. Tous les articles de mon blog sont ecrit de manière parfaitement indépendante, je ne mets des liens que sur des produits que j'ai testés et approuvés (dans le cas contraire je le précise toujours).



D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

23 thoughts on “Velouté léger de cresson (simple, rapide et délicieux)”

  • Coucou ma belle !
    Petite confession du jour : tu sais que je n’ai jamais goûté de soupe de cresson et que j’en rêve ? Ta recette tombe à pic et tu peux être certaine que je goûterai, je te ferais un retour ! Ensuite, je fais pareil que toi. Je mixe toujours en purée et rajoute le bouillon après, ça limite les dégâts !! Vivement que j’aille faire un tour chez mon primeur !! Bisous bisous et merci pour tes belles recettes ! <3

  • Je crois bien ne jamais avoir goûter quoi que ce soit avec du cresson……….. rhoo lala il va falloir que je remédie à ça (et comme je suis en mode soupe soupe et re soupe ta recette tombe à pic^^)
    Bonne fin de Journée

  • Coucou
    moi aussi je raffole de cette soupe. Depuis quelques années j’ai pris l’habitude de remplacer les pommes de terres par de la courgette, ça va plutôt bien aussi!
    Bisous

  • Lili, il faut que tu goutes ! Promets moi que tu ne laisseras pas passer la prochaine botte que tu croiseras ! ^^

    C’est dingue cet engouement pour cette soupe tout de même, je sais que c’est délicieux (ben voui, c’est pas ma préférée pour rien !) mais voir autant de personnes qui l’aiment (à lire les commentaires ici et sur facebook notamment) je suis plutôt impressionnée !

    J’espère que vous m’en direz des nouvelles (Lili et Sandrine) !

    Patricia, effectivement ça doit être délicieux avec de la courgette, je testerai la prochaine fois ! Merci ! :)

    Bises à toutes !

  • j’espère la soupe de cresson avec des courgettes une gousse d’ail en chemise une petite carotte coupée en tout petit j’ai mixer le tout et à la fin j’ai rajouté du carré frais c’était l’hiver bisous à tous

  • bonjour, en tant que fan de cresson comme vous, j’aimerais savoir comment vous conservez le « stock » de cresson que vous achetez à « votre primeur ». pour ma part, sauf congeler le velouté une fois fait, je n’ai pas trouvé de manière.
    merci pour votre réponse

    • Bonjour,
      C’est en effet ce que je fais. Je fais une grande quantité de soupe que je congèle en portions par la suite (j’ai gardé les moules que j’utilisais pour ma fille quand elle était bébé, c’est très pratique ! :-))

      • Ah merci, je vais donc continuer à congeler…je voulais juste ajouter que, puisque la soupe est mixée, il n’y a aucun inconvénient à utiliser l’ensemble des bottes, tiges incluses…cela dispense d’un « dépiautage » fastidieux, augmente d’autant la quantité obtenue, évite un gâchis de « matière » et accroit donc le plaisir de cuisiner le cresson. En fait, le seul impératif, c’est d’ôter l’élastique ;-), et les feuilles « jaunies »…bien que si l’on fait tremper debout dans – un bocal- une carafe, ou autre, les bottes achetées ; elles patientent plusieurs jours sans s’abimer, en attendant leur heure…

  • Je n’avais jamais goûté de soupe de cresson… à 56 balais ! Et puis j’en ai trouvé dans une supérette et je me suis dit « pourquoi pas ? »
    Opération recherche de recette ensuite… Après deux ou trois essais, c’est ici que j’ai atterri et c’est la recette que j’ai choisie, à cause de la déclaration d’amour que l’auteur y a mis en introduction ;-)

    Bien m’en a pris ! C’était absolument dé-li-cieux… Et mon gamin de 10 ans, qui aime bien la soupe, mais qui est du genre à traîner à table, à raconter sa vie et à finir après tout le monde, a fini son assiette en quelques minutes… « C’est la meilleure soupe de ma vie »…

    Coup de foudre partagé donc… Merci pour cette douce recette…

    • Bonjour e.philippe,
      Vous avez raison, j’ai revu ma copie (tout n’est pas parfait sur mon blog, d’autant plus lorsque l’on plonge aussi loin dans le temps ;-))
      Merci, belle journée,
      Julie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *