Mi-cuits chocolat et miel

Depuis une semaine, au boulot, nous dégustons du chocolat !
Un collègue a ouvert le bal lundi en apportant un gâteau damier chocolat-vanille (dont il a pris la recette sur mon blog, je suis flattée !), puis se fut mon tour, avec mon moelleux-fondant au chocolat, et enfin, un autre collègue nous a apporté des verrines de mi-cuit au chocolat absolument délicieux, et fait par sa femme (il triche, mais on ne lui en veut pas !)

Et ces mi-cuits, en plus plus d’être délicieux, sont splendides !
Regardez cet effet givré sur la verrine ! Ce n’est pas la verrine qui est comme ça, c’est du sucre !

Vous allez penser que j’ai perdu la tête à m’extasier devant « si peu », mais jamais de la vie je n’aurais pensé que le sucre resterait ainsi après son passage au four. Dans mon esprit le sucre aurait fondu sous la chaleur, et bien non !
Dans ce cas précis finalement c’est plutôt logique, les mi-cuit passent très peu de temps en cuisson, le sucre n’a donc pas le temps de fondre.

Bref… J’ai trouvé ça tellement beau…

Cette recette, initialement intitulée « Mi-cuits Lune de Miel », vous est donc proposée par la famille Pobelle, tirée du livre A table avec les amoureux, merci ! :)


Remarquez qu’à un ingrédient près c’est quasi la recette du moelleux choco que j’ai publié en début de semaine, et pourtant le temps de cuisson en fait un gâteau différent. Magiiiie !

Mi-cuits chocolat et miel
Mi-cuits chocolat et miel

Pour 6 verrines (ou 4 gâteaux) :

  • 110 g de chocolat pâtissier
  • 90 g de beurre
  • 80 g de sucre
  • 1 cs de miel
  • 40 g de farine
  • 3 œufs

Préchauffez votre four à 190°C.

Fouettez rapidement les œufs, le sucre et le miel (préalablement chauffer légèrement pour faciliter l’incorporation).

Une fois le mélange mousseux, ajoutez la farine, fouettez de nouveau. Réservez.

Faites fondre le chocolat au bain marie[1].
Ajoutez le beurre en morceaux dans le chocolat, remuez sans cesse.
Lorsque le beurre est quasi complètement fondu, coupez le feu et sortez le cul de la casserole de l’eau. Remuez toujours.

Versez le chocolat + beurre dans le premier appareil, mélangez bien.

Beurrez vos ramequins ou verrines (avec du beurre fondu et un pinceau par exemple), saupoudrez-les de sucre (pour l’effet givré), puis remplissez vos moules aux 3/4.
Enfournez 5 min.

A la sortie du four, laissez-les refroidir 5 min avant de démouler si vous le souhaitez, ou dégustez-le à la cuillère, tiède, encore coulant…

[1] Bain marie : le chocolat dans un récipient, ce récipient baignant dans une casserole d’eau chaude — Ne pas faire fondre le chocolat dans une casserole directement sur le feu au risque de le bruler, idem pour la fonte du chocolat au micro onde, à moins de le faire par à coups en remuant bien entre chaque, mais ça reste risqué…


Vous pouvez réaliser ces mi-cuits le matin pour le soir (voire la veille pour le lendemain), il vous suffira dans ce cas de les passer quelques secondes à puissance moyenne au micro-ondes pour leur redonner leur effet « coulant ».
Pour plus de gourmandise (il n’y en a jamais assez) je vous suggère de les servir accompagnée d’une crème anglaise


Elodie (les doigts de fées à l’origine de ces verrines) vous suggère d’utiliser du miel de lavande qui se marie bien avec le chocolat.


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




11 thoughts on “Mi-cuits chocolat et miel”

  • Je suis très flattée de ce que tu as pu dire de mes verrines ! Je ne pensais pas que ça pouvait rendre aussi bien en photo !
    Concernant la partie fonte de chocolat et beurre, je dois avouer que je ne fais pas autant : je mets chocolat et beurre en morceaux dans un bol et hop au micro-ondes ! Je mélange le tout pour que les derniers petits morceaux non fondus fondent sous l’action du mélange et de la chaleur restante et le tour est joué, je n’ai pas à surveiller et je fais autre chose en même temps . Jusqu’à maintenant ça a toujours fonctionné !

    Pour ce qui est du miel, j’en ai essayé plusieurs jusqu’à maintenant, mon préféré et sans conteste le miel de lavande ! Ca fait une saveur douce et sucrée que j’aime beaucoup. La seule chose c’est que c’est un miel dur dans mon cas donc il faut bien fouetter le mélange pour aboutir à l’appareil mousseux dont tu parles plus haut.

    Encore merci pour ton article et à bientôt !

  • Pour la fonte du chocolat au micro ondes, les rares fois où je l’ai tenté ça n’a pas hyper bien fonctionné, je pense que cela vient de mon micros onde qui n’est pas très précis, ni en puissance, ni en temps (j’ai un vieux micro ondes avec seulement deux « boutons », plus simple tu peux pas faire ^^).
    Évidemment c’est bien plus simple au micro ondes… Mais le chocolat est tellement délicat…
    Je vais tout de même ajouter une mention à ce sujet tu as raison :)

    J’ajoute également ta précision sur le miel, nous ne sommes pas « très miel » à la maison, j’utilise du miel de fleurs basique en général, visiblement je rate quelque chose ! ;)

    Merci Elodie, pour la recette, les astuces et la découverte du « givre » sur les verrines !!! :D

  • Merci à toutes pour vos visites et vos messages <3

    Rosenoisettes, en utilisant du miel de fleurs, on ne sent pas le goût du miel au niveau de papilles, mais on le temps au niveau de la texture, c'est plus... doux ! :)

    Merci ma Morgane, en vous apprenant des choses j'en apprends aussi pas mal par la même occasion, c'est chouette un blog pour ça ! :P

    Je vous souhaite à toutes une belle journée <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *