Cheesecake citron, citron vert et son coulis aux deux citrons et verveine

Il y a quelques jours je vous présentais mon cheesecake au fromage blanc et lait concentré.
A l’époque je vous expliquais que je n’avais pas osé le réaliser qu’à base de fromage blanc, de peur qu’il ne soit pas assez fondant.
Me voilà donc parti dans une seconde expérimentation de cheesecake sans Philadelphia (ou fromage du même type).

J’étais partis pour le faire au citron, qui est la saveur « de base » du cheesecake. Puis mon regard a croisé celui du petit citron vert dans mon frigo (le regard du citron vert est terrible, surtout lorsque celui-ci est abandonné dans le bac à légumes depuis trop longtemps) et j’ai fait la totale : zeste, jus et coulis aux deux citrons !
Pour mon coulis, j’ai voulu lui ajouter un « petit quelque chose » de différent, la verveine s’est imposée d’elle même, comme une évidence, j’adore l’association citron/verveine.

Au final on obtient un cheesecake fort en goût, mais pas trop acide, la douceur de la verveine et du fromage blanc venant équilibrer le tout.

Pour ce qui est du fondant, le cheesecake au fromage blanc est fondant ! En fait, je vais vous faire une confidence… Le cheesecake au fromage blanc est peut-être moins fondant qu’un cheesecake au fromage frais + crème fraiche MAIS la différence se fait sur le « gras ». Je ne sais pas si je suis très claire ? Il est moins fondant, car moins gras, du coup il est peut-être meilleur finalement… (et ça me fait mal de dire ça ! lol)

Cheesecake citron, citron vert et son coulis aux deux citrons et verveine
Cheesecake citron, citron vert et son coulis aux deux citrons et verveine

Pour la croûte :

  • 200 gr de farine
  • 100 gr de sucre en poudre
  • 150 gr de beurre
  • 1 jaune d’œuf
  • 1 pincée de sel

Pour la crème :

  • 500gr de fromage blanc (ici 20% MG)
  • 2 œufs
  • 100 gr de sucre
  • le zeste et le jus d’1/2 citron jaune
  • le zeste et le jus d’1/2 citron vert
  • La pointe de couteau de grains de vanille

Pour le coulis/gelée :

  • le jus d’1/2 citron jaune
  • le jus d’1/2 citron vert
  • de l’eau (pour faire 90 gr de liquide)
  • 90 gr de sucre en poudre
  • 1 feuille de gélatine
  • 1 dizaine de feuilles de verveine sèche
  • Colorants (facultatif – ici 1 goutte de bleu + 3 gouttes de jaune)

Commencez par faire le biscuit :

Pour la pâte sablée j’ai utilisé mon super nouveau robot (quel bonheur !) mais vous pouvez tout à fait la faire à la main !
Sans le robot : dans un cul de poule, mélangez la farine et le sucre, ajoutez le beurre à température ambiante coupé en cubes et l’œuf. Mélangez du bout des doigts sans trop travailler la pâte jusqu’à ce qu’elle soit souple et homogène.
Avec le robot : versez tous les ingrédients les un à la suite des autres pendant que votre robot les mélange à l’aide du « mélangeur » (facile !)

Formez une boule aplatie (ce sera plus simple pour l’étaler par la suite) et placez au frais minimum 30 minutes.

Au bout de ces 30 minutes, abaissez votre pâte sur un plan de travail fariné.

Chemisez le moule :

Pour ce cheesecake j’ai utilisé un moule à charnière (je change à chaque fois, je teste tout !), j’ai donc chemisé mon moule de cette manière : j’ai commencé par couper un carré de papier sulfurisé (plus grand que mon moule évidemment) que j’ai posé sur le fond de mon moule puis j’ai placé le bord à charnière pour « coincer » le papier dans le moule.
Ensuite j’ai coupé des bandes de papier sulfurisé que j’ai « collé » contre les bords intérieurs de mon moule avec un peu de beurre fondu. Voilà mon moule à charnière prêt !
Si vous utilisez un moule à manqué en silicone, cette étape n’est pas nécessaire.

Placez la pâte en la faisant remontée sur les rebords du moule, puis remettez au frais jusqu’à ce que la pâte soit bien ferme (le beurre doit se solidifier)

Préchauffez votre four à 160°C.

Passons à la crème :

Dans un cul de poule versez le fromage blanc avec le sucre. Mélangez au batteur jusqu’à obtenir un mélange aérien et mousseux. Ajoutez les œufs, puis la vanille et enfin les zestes et jus de citron. Fouettez bien.

Lorsque la pâte au frais est bien ferme, versez votre appareil au formage blanc par dessus et enfournez pour 40 minutes.
A l’issue de ces 40 minutes éteignez votre four et laissez le cheesecake à l’intérieur, four fermé, pour encore 5 bonnes minutes.
A la sortie du four votre cheesecake doit encore « blobloter » (comprendre : « on dirait qu’il n’est pas cuit »), c’est normal. Laissez-le refroidir à température ambiante.

Occupons-nous du coulis citron verveine :

Plongez la feuille de gélatine dans un récipient d’eau froide.
Récupérez le jus du demi citron jaune et le jus du demi citron vert. Ajoutez de l’eau jusqu’à obtenir 90 gr de liquide.
Versez dans une casserole, ajoutez les feuilles de verveines et faites chauffer. Une fois que votre mélange boue, éteignez le feu, couvrez et laissez infuser une bonne vingtaine de minutes, puis filtrez.

Ajoutez les 90 gr de sucre, faites de nouveau chauffer jusqu’à obtenir un sirop. Éteignez le feu et ajoutez la feuille de gélatine. Remuez bien jusqu’à sa complète dissolution, ajoutez les gouttes de colorant si vous le souhaitez, puis versez ce sirop sur le cheesecake. Patientez quelques minutes le temps que le sirop refroidisse puis placez le cheesecake au frais minimum 4 heures (le mieux étant qu’il repose une nuit complète au frais).

Le lendemain démoulez le cheesecake avec précaution. Décorez-le si vous le souhaitez de tranches de citron jaune et/ou vert, ou d’écorces de citron, confites ou pas, c’est comme vous voulez :)


Cet article peut contenir des liens affiliés, ce qui signifie que je peux recevoir une commission sur les ventes des produits ciblés par ces liens. Tous les articles de mon blog sont ecrit de manière parfaitement indépendante, je ne mets des liens que sur des produits que j'ai testés et approuvés (dans le cas contraire je le précise toujours).



D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

35 thoughts on “Cheesecake citron, citron vert et son coulis aux deux citrons et verveine”

  • Coucou ma belle,

    Je suis bien contente que le cheesecake au fromage blanc te plaise autant, (voir plus que celui au fromage frais)… Ta version est carrément démente ! Verveine et deux citrons, il fallait y penser, Jujube l’a fait !
    Ca a du bon de jeter un oeil à son frigo et d’avoir un peu d’imagination… Et je te comprends, c’est terrifiant un regard de citron vert, tu n’avais pas le choix, hihi !

    J’adore les desserts « verts », ça me met instantanément en appétit, alors je ne te dis même pas comme ton cheesecake me fait de l’oeil, ta photo est juste… trop belle !

    Courageuse d’allumer ton four par ce températures ma Ju, j’ai laissé tomber pour l’instant, je tourne aux glaces en tous genres…

    A bientôt ma belle,
    des bises

    Cath

  • Merci beaucoup les filles, je vous le conseille, il n’a pas fait long feu à la maison, ma fille surtout l’a dévoré !!! :)

    Merci Cath <3 (je n'avais jamais remarqué, ton diminutif est l’anagramme de chat ! (et le mot chat "en phonétique" en anglais) est-ce qu'il t'arrive de ronronner ? haha !)
    Pour mon four, j'adore la chaleur, je n'ai jamais trop chaud ! Alors un peu plus ou un peu moins... Mais cela ne m’empêche pas de déguster avec beaucoup de plaisir des glaces également ;)

    Bises et bonne journée à toutes !

  • Pour ma part, je préfère la recette de cheesecake au fromage blanc à celle « traditionnelle » au cream cheese, beaucoup trop lourde et compacte à mon goût. Donc je ne peut qu’approuver cette recette acidulée. (Mais dis moi, comment tu as fait pour avoir une gelée aussi verte??)

  • Merci Milounette ! Grace à toi je viens de me rendre compte que j’ai oublié les colorants dans la liste des ingrédients !
    Donc j’ai ce vert grâce au colorant… :)

    Merci a vous toutes pour votre enthousiasme face a cette recette, je n’en reviens pas ! ^^ Merci merci ! :)

  • Ton cheesecake me retourne les dents rien que d’y penser !
    Mais à ma plus grande stupeur il me donne également envie !!!!

    Mais tu me connais, moi et le citron on ne s’entend vraiment pas…c’est pas faute d’avoir réessayé récemment, tu en es toi-même juge…

    Mais comme j’ai une tendance masochiste, j’ai quand même envie de le tenter…
    Alors sois honnête avec moi…le citron se sent-il beaucoup ? Sans oublier que c’est moi, ta copine papaye qui déteste le citron, qui te pose la question… :)

    Sinon il va falloir que je le remplace par un autre ingrédient…qu’est ce qui se marie bien avec la verveine ?

    Bisous ma jujube <3

  • Verveine citron…. ça doit aller super bien ensemble ce petit mélange.
    Moi, j’ose pas trop les cheese-cakes avec mon four à gaz, ils sont toujours trop cuits car la chaleur n’est pas bien répartie !
    Du coup, c’est plutôt cheese-cake mais sans cuisson !

  • Merci à tous pour vos commentaires ! :)

    Ma Papaye, je ne sais quoi te répondre… Oui il a bien un goût de citron, mais non ça ne retourne pas les dents ! ^^ (rien à voir avec le dernier truc citronné que nous avons mangé… RIEN A VOIR ! lol)
    Si tu veux tu peux te contenter de faire un coulis/gelée verveine ?
    Le citron dans le cheesecake est plutôt doux, car « dilué » avec le fromage blanc, et le petit coulis verveine « tout court » ira parfaitement bien avec :)

    Eric, techniquement un cheesecake est un gâteau de fromage, donc je fais avec le fromage que je veux d’abord ! :P

    Et il ne fait jamais trop chaud pour faire un cheesecake ! ;)

    Je vous embrasse tous et toutes et encore merci pour vos visites <3

  • Ton cheesecake aux deux citrons et verveine est tout simplement magnifique ! L’idée du cheesecake 100% fromage blanc me plait beaucoup, ça change un peu et c’est bien meilleur pour la ligne ! J’ai déjà réalisé un gâteau au fromage blanc, et j’avais adoré la texture…
    Quant aux cheesecakes, j’ai récemment testé un cheesecake dément (biscuits chocolat, vanille et coulis caramel beurre salé…), dans lequel j’ai utilisé moitié cream cheese, moitié ricotta. Même si ce n’est pas plus diet, la ricotta apporte une espèce de légèreté (les américains diraient « fluffy » !) que j’ai trouvé top comparé aux cheesecakes classiques, qui. Parfois, peuvent s’avérer un peu lourds…

    Bises gourmandes, Andréa

  • Merci beaucoup Andréa !
    Ton cheesecake est le combo entre deux de mes recettes : le cheesecake à la ricotta et caramel berre fleur de sel, sur biscuits spéculoos, et le cheesecake caramel fleur de sel sur biscuits oréo (et la crème au cream cheese et crème fraiche, tant qu’à faire… lol)
    J’en conclue donc qu’il me faut tester ta version pour que la boucle soir bouclée !
    C’est pas encore cette année que je réussirai à perdre un peu de poids… Merci Andréa ! lol

    Bises !

  • J’espère que ce cheesecake te plaira Louise ! J’adore l’association verveine-citron, le pep’s de l’un, la douceur de l’autre… Je ne me lasse pas !
    J’espère que tu reviendras me dire ce que tu en as pensé ?! :)
    A bientôt !

  • bonjour,
    cette recette a l’air génial, pensez-vous que je puisse la réaliser 2 jours en avance? ou ça fait trop? je ne pourrai absolument pas la réaliser la veille, et le jour meme encore moins… merci de votre réponse!

    • Bonjour,
      Oui je pense que vous pouvez faire ce cheesecake deux jours avant (lorsque je le fais, il repose une nuit au frais, et il en reste toujours un peu le sur-lendemain, et tout va bien :-))
      Prenez soin cependant de bien l’envelopper dans du film alimentaire, deux jours au frais j’ai peur qu’il prenne le « goût du frigo », mais à part ça je n’y vois pas d’inconvénients !
      Belle journée,
      Julie.

  • Hello, merci pour cette délicieuse attention ! :) ça fait un moment que je comptais à nouveau me délecter de papillants délices qui me rappelle le Sud de l’Angleterre où j’ai passé de magnifiques séjours (et je me permets d’insister, contrairement aux idées reçues on y mange merveilleusement bien !) :) jour neigeux, citron vert qui me supplie de le choisir et ma verveine agrume tout juste rentrée du jard, tout est là pour faire danser les fourneaux <3 me réjouis de le déguster, comme ça va être long jusque là !! Merciii

Répondre à Le renard et les raisins Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Instagram