Régal x Jujube en cuisine

Aujourd’hui je vous propose un article qui va sembler partir dans tous les sens, peut-être même sembler n’avoir ni queue ni tête. Un mélange entre « j’ai une annonce à vous faire » et article de type « développement personnel » (vite fait)…
La plupart d’entre-vous me connaissent suffisamment pour ne pas en être étonnés (et peut-être même que vous aimez bien ça en vrai ! ;-)).


Aujourd’hui j’ai envie de vous parler de ces rêves que chacun de nous avons, qui peuvent devenir des objectifs, même si parfois on se dit qu’ils sont trop difficiles, voire impossibles à atteindre. Mais on continue de rêver et de se dire que ça arrivera peut-être un jour…

Lorsque la cuisine est devenue une passion j’ai acheté des tonnes de magazines sur le sujet. Il n’y avait pas autant de choix qu’aujourd’hui (dans mes souvenirs le « rayon cuisine » des presses prenait moins de place), mais certains sont devenus mes petits chouchous, tant dans la qualité des articles/recettes, que surtout (vous me connaissez) pour la qualité des photos.

Le magazine Régal fait partie de mes magazines chouchous historiques, celui que je feuilletais par pure gourmandise mais surtout par envie — que dis-je : BESOIN ! — d’apprendre, de m’inspirer en photographie culinaire. L’une de mes premières références en la matière, l’objectif à atteindre, quoi !

Régal x Jujube en cuisine

Depuis que je cuisine, et donc, depuis que j’ai un blog, j’ai un rêve, le genre de rêve dont on est persuadé qu’il ne se réalisera pas, mais qui fait du bien d’y croire quand même : voir un jour l’une de mes recettes dans un numéro du magazine Régal.

J’étais (je le suis toujours) tellement fan de leurs photos (je parle beaucoup des photos parce que je suis obsédée par la photo culinaire, mais il va sans dire que j’aime aussi beaucoup beaucoup leurs recettes !) que je me disais que si un jour l’une des miennes se retrouvait dedans, je verrais ça comme une consécration, voyez ?!

J’ai fait une fixation là-dessus — alors qu’aujourd’hui je lis aussi d’autres magazines de grande qualité qui sont venus s’ajouter à ma liste de « magazines préférés » — mais Régal est le premier qui m’ait donné envie de faire des jolies photos.
Encore aujourd’hui, lorsque l’une de mes recettes est en cuisson ou que je recherche de l’inspiration culinaire, je prends quelques minutes sur mon téléphone ou ma tablette pour prendre « un bain » d’inspiration, pour m’imprégner d’une ambiance…
Je ne sais pas trop comment mieux l’expliquer… Avec un exemple c’est encore le plus simple !
Prenez l’exemple des légumineuses, et plus particulièrement des lentilles. J’adore les lentilles, je les cuisine très souvent, mais déjà je les cuisine un peu toujours de la même manière (merci Dahl de lentille corail !) et surtout c’est super difficile (je trouve) de prendre en photo un plat de lentilles ! (objectivement ce n’est pas l’ingrédient le plus photogénique du monde…)
Mon premier réflexe sera donc d’aller chercher des recettes de lentilles sur leur site, de piocher des idées, les mélanger et en faire ma version !
Idem pour les recettes de pâtes, nous sommes de grands consommateurs de pâte à la maison, mais je les fais finalement toujours un peu de la même manière… Et puis c’est toujours pareil, je manque un peu d’imagination pour photographier des pâtes. C’est un problème que l’on retrouve d’une manière générale pour les plats salés chez moi, je suis bien plus inspirée lorsqu’il s’agit de vous immortaliser un dessert ou une pâtisserie. C’est tout de même plus élégant, non ?

Régal x Jujube en cuisine

Bref, où en étais-je ?
Ah oui, donc le magazine Régal représentait pour moi la référence et surtout une sorte de but à atteindre en tant que blogueuse food. Le genre d’objectif qui te fait dire « le jour où ça arrive, je pourrai mourir tranquille » (je suis une fille très modérée dans mes propos comme vous pouvez le constater)

Et ce jour est arrivé !

Et le plus fou c’est que ce n’est pas 1 recette mais 5, et qu’il y a mon nom et ma photo à côté d’elles ! (La preuve ultime que c’est bien de moi, haha !)

Je vous avoue que j’ai beau vous l’écrire je ne le réalise pas encore tout à fait, c’est juste dingue.
Je crois que je n’ai encore jamais réalisé un rêve que je pensais inaccessible (du genre manger tout ce que je veux sans prendre un gramme ! C’est clairement inaccessible, mais c’est un de mes rêves… Avouez que c’est le vôtre aussi !), je ne sais donc pas trop comment je suis censé réagir…

Régal x Jujube en cuisine

Au premier contact avec le magazine, je ne peux pas le nier, j’ai déambulé dans les couloirs de mon boulot en dansant (puis j’ai expliqué la raison de cette soudaine excitation à mes collègues, ça va qu’ils me connaissent et ne s’étonnent plus outre mesure de ce genre de manifestation physique de ma part… (cf lorsque Larousse m’a contacté en 2015)), puis j’ai appelé Lili, la seule à ma connaissance qui pouvait comprendre et partager ma joie à sa juste valeur (Ma Lili ♥), puis je me suis mise au travail dans ma cuisine ! ;-)

Dans le numéro de Mai-juin du magazine Régal vous pourrez donc retrouver un dossier contenant 5 recettes ayant pour thème « Bye bye le sucre ! ».
Vous comprendrez du coup ma récente volonté de réduire ma consommation de sucre, travailler sur ce sujet a déclenché une petite remise en question sur mes habitudes alimentaires…

J’espère que ce petit dossier de gâteaux moins sucrés vous plaira.

Comme je vous le disais dans mes récentes publications, réduire sa consommation de sucre est une question d’habitude, de rééducation du palais, redéfinir une « norme » que l’on a au fil des années certainement augmentée sans vraiment s’en rendre compte.
Exactement comme lorsque l’on décide de ne plus sucrer son café, ce qui est mon cas. Au départ on se dit qu’on ne pourra plus boire un café de sa vie, puis finalement on le trouve meilleur, on redécouvre ses saveurs (et aujourd’hui je ne pourrais plus boire un café sucré !).

Régal x Jujube en cuisine


Pour finir j’avais envie de partager avec vous mon sentiment sur ces « rêves inaccessibles »…

Je ne vous ferai pas le discours bateau du « croyez en vos rêves », évidemment qu’il vous faut y croire, c’est tout l’intérêt d’avoir des rêves ! (quelle tristesse sinon)

Lorsque j’ai commencé mon blog, je n’en ai parlé à quasi personne, je n’avais d’ailleurs pas envie que ma famille et mes ami(e)s visitent mon blog, c’était bien trop « intime » !
Ce qui est paradoxal, puisque le « reste du monde » pouvait me lire, mais je ne connaissais pas personnellement le reste du monde, je me fichais que le reste du monde « juge » la qualité de mes contenus.
8 ans plus tard mon blog est aujourd’hui connu de toute ma famille, mais personne ne le visite pour autant ! haha ! (mais ça me convient bien)

Ce blog est né presque par hasard, sans projet ni plan sur ce qu’il pourrait m’apporter ou devenir (j’aurais mieux pensé son nom si ça avait été le cas ! ;-)), c’était juste pour que mes « copines de régimes » puissent retrouver plus facilement mes recettes. Aucune ambition de nombre de visite ou d’abonnés sur les réseaux sociaux, c’était purement et simplement un « classeur virtuel » (et public).
Je ne faisais aucune « pub » pour mon blog, j’ai mis des années avant de faire des cartes de visite, que je n’ai au final jamais distribué ou très peu…
Je réponds très rarement positivement aux diverses invitations que je reçois, déjà parce qu’elles sont pour la quasi totalité à Paris (et que même si je ne suis qu’à 3 heures de TGV de la capitale ça demande quand même un peu d’organisation et de temps que je n’ai pas toujours), mais aussi parce que j’ai du mal à « me montrer », je ne sais pas parler de mon blog, ni de ce que je fais, je ne sais pas me « vendre » en quelque sorte. Et quand je vois la facilité avec laquelle les autres blogueurs font toutes ces choses, je me demande si je suis à ma place… (je suis bien, cachée derrière mon écran en fait :-))

Pourquoi je vous dis ça ?

Nous sommes dans un monde d’images, il faut se montrer, tout montrer, tout raconter.
Les comptes qui « marchent » le mieux sur Instagram (je parle de ce réseau social parce que c’est celui que je connais le mieux, mais j’imagine que c’est pareil sur les autres) sont ceux des personnes qui dévoilent leur intimité (tout ou partie), celles qui postent 12 selfies et 40 stories par jour, qui publient les moindres faits et gestes de leur quotidien… Je n’ai rien contre ça, mais j’en suis aux antipodes.

On pourrait donc penser que je mets des bâtons dans mes propres roues en ne jouant pas ce jeu… ?
Et pourtant…

Je n’ai jamais cessé d’espérer que mon blog « fonctionne » suffisamment pour me permettre de vivre des expériences comme celle-ci (ou comme l’atelier Nespresso au Sirha, ou l’ouverture de la boutique éphémère Carte D’or, ou encore l’incroyable food trip en Irlande qui a fait naître mon amour incommensurable pour ce pays ! — En fait je réponds pas souvent « oui » mais quand je le fais ça déchire grave ! haha — Ou encore l’élaboration de livres de recettes avec mon amie Lili ! Ce ne serait jamais arrivé sans mon blog !)

Je ne vis pas de mon blog (j’ai une activité salariée à plein temps, comme beaucoup de blogueuses), mais je suis pleinement satisfaite de ce que « Jujube en cuisine » m’a permis de vivre depuis son ouverture en 2010, et me donnera l’occasion de vivre dans les années à venir je l’espère.

Je n’ai peut-être pas la meilleure progression de blog de l’histoire, mais qu’importe ? Cette progression s’est faite selon mes principes, mes envies, mon rythme, et surtout surtout : avec passion !

Ne doutez jamais que tout peut arriver, qu’importe le temps que ça prendra

Je ne suis pas dotée d’une grande spiritualité, mais je suis intimement persuadée que le positif attire le positif.
Je suis le genre de personne à voir le verre à moitié plein, je tire le positif de chaque expérience, même lorsqu’elles en paraissent dénuées complètement, et je suis d’une manière générale persuadée que de grandes choses peuvent / vont (m’)arriver.
Je n’en ai aucune certitude mais j’y crois, et cela me parait primordiale.

Peut-être que je raconte aussi beaucoup de bêtises et que tout cela n’est fait que de hasard… !
Mais je trouve quand même bien plus sympa de penser que j’ai en quelque sorte provoqué tout ça, c’est pourquoi je vous invite grandement à en faire de même ! (ça ne coute rien d’essayer en tout cas ;-))

Peu importe votre domaine d’activité, la nature de vos rêves ou les objectifs de votre vie : ne doutez jamais que tout peut arriver, qu’importe le temps que ça prendra ! (oui bon ça revient à dire « croyez en vos rêves » en fait… Tant pis, je l’ai dit !)




Les articles contenant des liens vers le site Amazon font partie d’un programme d’affiliation. Lorsque vous effectuez un achat sur Amazon à partir d'un lien sur mon blog, je reçois une petite commission sans frais supplémentaires pour vous. Il n'y a évidemment aucune obligation (encore heureux), mais si vous le faites, considérez cela comme un soutien à mon travail sur Jujube en cuisine.
Merci ;-)

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




Je me réserve le droit de ne pas valider les commentaires qui ne respectent pas les règles élémentaires de politesse et de respect. La langue française est suffisamment riche pour que vous puissiez exprimer votre désaccord sans tomber dans les insultes. Merci.

6 thoughts on “Régal x Jujube en cuisine”

  • Hello !
    Je suis ton blog depuis un moment déjà,.. un an ou deux? J’utilise en tout cas ta recette de pâte à pizza plusieurs fois par mois, et je l’adore.
    Je fais partie d’une petite catégorie de personnes qui lit des recettes pour le plaisir, sans pour autant les réaliser, donc je connais une bonne partie des tiennes, haha. Mais ce soir en rentrant du travail je me suis lancée dans une brioche (celle aux perles de sucre et fleur d’oranger; il me tarde de la goûter!)
    En tout cas cet article est très inspirant, je suis « contente » pour toi, sans réellement te connaître, parce que tu as pu faire ce que tu voulais avec ce blog et partager ta cuisine avec des gens avides de recettes (comme moi). Un de mes rêves est d’ouvrir une librairie-café (pâtisserie?), peut-être que ça ne se fera jamais, mais je ne renoncerait pas tant que j’en aurais envie.
    Un grand merci à toi pour cette univers dans lequel j’aime me plonger, et bonne continuation! :)
    Coline

    • Merci beaucoup Coline !
      Quelle chouette idée cette librairie-café(-pâtisserie) !
      Quand je faisais mes études à Avignon j’adorais aller dans un café nommé « La bibliothèque » (ça faisait alibi en plus « je vais à la bibliothèque ! » haha), je ne sais pas s’il existe toujours, mais l’ambiance était super chaleureuse, les livres était en accès libre, sur le principe d’une bibliothèque partagée, on pouvait emprunter ou échanger des livres, la déco était à mi chemin entre pub irlandais et vieille bibliothèque (type Poudlard ^^), je n’ai que de bons souvenirs dans ce café… J’adorerais retrouver ça dans ma ville actuelle !

      On ne sait pas de quoi la vie est faite, ça fait parfois peur de se lancer sans savoir où l’on va, si ça va fonctionner… Mais comme le dit le célèbre adage : mieux vaut avoir des remords que des regrets.
      Je te souhaite de réaliser ce rêve :)
      Belle journée, merci encore pour ton message,
      Julie.

  • Félicitation pour la publication dans le magazine! j’adore ce magazine et les recettes m’ont donné très envie avant même de savoir qu’elles venaient de jujube en cuisine (moi aussi je suis fan de Régal)…

  • Coucou ! Je te suis depuis (très) longtemps, mais je crois que c’est la première fois que je commente un de tes articles ! ^^ Je voulais te dire que je suis exactement comme toi : du mal à me montrer, à me promouvoir, un blog a la progression lente, qui n’est pas des plus populaires… mais j’ai toujours fait les choses avec passion, et, comme toi encore, quand j’ai créé mon blog, je n’avais aucune idée derrière la tête, c’était juste un « livre de recettes partagé », je ne pensais pas qu’un jour j’aimerais pouvoir en vivre (ce qui est toujours loiiiiiiin d’être le cas mais bon, l’espoir fait vivre ^^), et je ne pensais pas non plus qu’il m’apporterait autant ! De belles rencontres, de beaux échanges virtuels, de chouettes expériences… Et, qui sait, je ne sais pas si ça a vraiment joué, mais j’ai envie de croire que sans mon blog, qui est ma vitrine finalement, je n’aurais peut-être jamais pu réaliser l’un de mes plus grands rêves : écrire un livre (et le rêve se poursuit !). Donc c’est que du bonheur ! :)

  • Je ne connaissais pas ce magazine, je suis allée voir leur site. Les recettes sont originales et plutôt accessibles. Merci pour le partage. Bravo pour votre travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *