Food Trip dans la Boyne Valley – Irlande #2

Deuxième en journée en Irlande. A peine les yeux ouverts je saute dans mon jean (je ne me lève jamais aussi facilement habituellement…) et décide d’aller faire un tour dans la rue avant de rejoindre les autres au petit déjeuner.

Pour rappel, nous sommes à l’hôtel The Headfort Arms, à Kells, une petite ville du comté de Meath. Petite ville donc peu de monde dans les rues à 8h du matin… Mais quelques personnes tout de même, qui me sourient et me saluent lorsque je les croise. Haaaa des gens gentils et polis, de bon matin, ça met de bonne humeur ! :-)
La dernière fois qu’une personne que je ne connais pas m’a dit « bonjour » dans la rue c’était en Nouvelle-Calédonie, je pensais que ça n’existait pas ailleurs que « dans les îles » (remarquez, l’Irlande c’est une île après tout… ;-))

En arrivant dans la salle du petit déjeuner je rejoints Liam et Martin, et leur explique, comme une imbécile heureuse, que j’ai apprécié ma petite balade et les Irlandais que j’ai croisé. Tous deux me répondent qu’en Irlande ils ont pour habitude de toujours êtres accueillant envers les étrangers, on ne peut être sure qu’il ne s’agisse pas d’un membre de la famille d’un ami, ou d’une personne venant s’installer. Il faut dans les deux cas être poli. N’est-ce pas charmant comme habitude ?

Pour le petit déjeuner on me conseille le petit déjeuner Irlandais qui se trouve être « un repas complet pour bien démarrer la journée ». Et je confirme, il est composé d’œufs, de bacon, de saucisses, de boudin noir et de pain.
J’ai honte de le dire, mais j’ai passé mon tour. Autant j’aime tester de nouvelles choses, surtout si elles sont locales, autant je suis capable de manger un reste de pizza de la veille dès le réveil, autant le boudin noir et la saucisse en même temps que le café, au saut du lit… C’est plus compliqué (pour moi en tout cas)

Maperath Farm

Après le petit déjeuner nous embarquons dans notre minibus pour Maperath Farm, pour retrouver Olivia et son mari Eoin.
Je vous parlais d’Olivia dans mon précédent article (Première journées dans la Boyne Valley), elle est directeur des ventes et du marketing du The Headfort Arms Hotel, ainsi que responsable du développement de menu dans l’hôtel, et pour cause, quand elle rentre chez elle, elle enfile ses bottes en caoutchouc pour travailler comme éleveur de dindes et d’oies avec son mari, Eoin, à Maperath Farm.

Olivia
Olivia nous dit « Règle N°1 : on ne parle pas de Noël devant les dindes ! » – Photo : Patrick Moore

Eoin et Olivia élèvent leurs animaux en liberté, nourris avec des aliments naturels et locaux, et vendent directement aux consommateurs sans intermédiaires.
Ils sont connus pour la qualité de leur volailles qui sont très prisées sur les tables de Noël en Irlande. Ils élèvent plus de 500 dindes, qui se vendent toutes sans difficulté.

Lorsque nous sommes arrivés nous avons été accueillis par les dindes (en vrai elles étaient surtout très intéressées par les grains que nous avions en main !)

Les dindes de Maperath Farm | Jujube en cuisine
Eoin et Quentin… Qui essaie de nourrir une dinde

Les oies quant à elles étaient très disciplinées, habituées à se rendre dans le champs d’à-côté, elles ne nous ont pas vraiment prêté attention, elles sont resté groupées se dirigeant vers le fameux champs. Trop mignonnes ! (« les citadins à la campagne »… haha !)

Eoin nous a ensuite proposé de faire un jeu. Deux équipes : Irlande VS France.
Trois personnes dans chaque équipe, dont deux avec les yeux bandés.
Le but du jeu ? Les deux personnes aux yeux bandés doivent parvenir à faire faire un parcours aux oies, guidées par la voix de la troisième personne.
Sandra et moi avions les yeux bandés, Quentin était la voix. Sauf que Quentin a décidé à la place de nous prendre par la main et de nous faire courir après les oies !
Je vous laisse imaginer la difficulté de courir à l’aveugle dans un champs aux multiples bosses et obstacles…
J’ai cru mourir de rire !

Au final je ne sais même qui a gagné, je me suis retrouvé au bout d’un chemin au milieu des oies, avec Quentin qui avait laissé Sandra au milieu du champs pour « faire diversion »… Sandra et moi n’avons pas bien compris sa stratégie ! (c’est dommage que je ne puisse pas faire une vidéo des images que j’ai dans la tête…)

Le jeu "des oies" - Photo : Patrick Moore
Le jeu « des oies » – Photo : Patrick Moore

Nous avons été par la suite invité à faire un tour de la ferme, puis à planter un noisetier sur leur terrain. Peut-être un jour pourrais-je y retourner pour admirer le bel arbre qu’il sera devenu :-)

Photo : Patrick Moore
Photo : Patrick Moore

(cette photo est une mascarade, en vrai c’est Eoin qui a tout fait… Que voulez-vous que Stéphanie fasse avec une masse pour planter un arbre ?! Haha !)

Photo : Patrick Moore
Photo : Patrick Moore

Les blogueurs en action | Jujube en cuisine
Les blogueurs en action

Irlande-9142-2

Irlande-9150

Irlande-9160-2

Sheridan’s Cheesemongers

Sheridan’s Cheesemongers
Sheridan’s Cheesemongers

Nous nous sommes ensuite rendu à Sheridan’s Cheesemongers, marché fermier, pour rencontrer Kevin Sheridan, et apprécier une dégustation de fromages irlandais.

Fromage Irlandais

Ce marché couvert s’est installé dans les locaux de l’ancienne gare Virginia Road, qui a été complètement rénovée de manière à conserver l’ancienne station de chemin de fer. C’est un bâtiment en pierre qui abrite aujourd’hui le plus grand magasin de détail Sheridan offrant une sélection de fromages de qualité, confitures, fruits, légumes, huiles, vins… Provenant de producteurs locaux.

Les oeufs de la ferme d'à côté

Un choix de sirops et limonades et autres jus, naturels et locaux est proposé
Un choix de sirops et limonades et autres jus, naturels et locaux est proposé

L’ambiance qui y règne est très sympa, on peut y boire un café, se restaurer en salé ou sucré, mais surtout se rencontrer.

Nous sommes invité à rejoindre une table de dégustation, pour en apprendre un peu plus sur le fromage Irlandais.

Fromage irlandais servis sur un crackers avec un  chutneys de prunes
Fromage irlandais servis sur un crackers avec un chutneys de prunes

Dégustation de fromages Irlandais à Sheridan's Cheesemongers avec Kevin Sheridan -- Photo : Patrick Moore
Dégustation de fromages Irlandais à Sheridan’s Cheesemongers avec Kevin Sheridan — Photo : Patrick Moore

La technique d’élaboration des fromages irlandais est inspiré de notre savoir-faire français. Les fromages irlandais sont d’ailleurs très similaires gustativement aux nôtres. Nos fromages sont associés à un terroir, un lieu, et en porte bien souvent le nom (avec la fameuse AOC), c’est pour cette raison que vous ne trouverez pas de « Roquefort » en Irlande par exemple. Mais il y a une autre raison, chaque fromage est associé à un producteur et non une région. Chaque fromage artisanal irlandais est unique de part ses caractéristiques qui lui viennent des choix de son producteur et de son histoire, et il s’agit bien souvent de tout petit producteur, avec une distribution locale.

Sheridan's cheesemongers

Kevin Sheridan, et son frère Seamus, ont commencé à vendre des fromages fermiers irlandais au marché de Galway en 1995. Devant le succès rencontré, ils ont ouvert une première boutique à Galway, puis d’autres ont suivis, dont celle de Dublin que nous visiteront le lundi.
Aujourd’hui les fromages irlandais ont été rejoints par une vaste gamme d’autres aliments artisanaux y compris des huiles, charcuterie, condiments et pâtes, découvert lors de voyages en Europe.

Nous avons gouté à des fromages vraiment gouteux, parfois fumés, d’autres bleus, d’autres encore aux recettes un peu plus spécifiques comme le fromage au Whisky ou aux cranberries, qui n’ont rien a envier à leur cousins européens !

Dégustation de fromages Irlandais à Sheridan's Cheesemongers -- Photo : Patrick Moore
Dégustation de fromages Irlandais à Sheridan’s Cheesemongers — Photo : Patrick Moore

Nous en avons profité pour faire quelques emplettes, j’ai pour ma part acheté du jus de pommes artisanal 100% local et naturel, du sirop de pomme (pour sucrer, pas pour boire. Comme du sirop d’agave, mais de pomme), du sirop de sureau (qui se boit, lui) et quelques huiles délicieusement parfumées, qui se trouvent être les produits de l’huilerie que nous visiteront le lendemain….

Julie est heureuse d'acheter des produits locaux ! ;-)  -- Photo : Patrick Moore
Julie est heureuse d’acheter des produits locaux ! ;-) — Photo : Patrick Moore

Sheridan's Cheesemongers envahit par les touristes français !  -- Photo : Patrick Moore
Sheridan’s Cheesemongers envahit par les touristes français ! — Photo : Patrick Moore

Glamping à Rock Farm Slane

Après ce passage au marché fermier, nous arrivons à Rock Farm Slane, où nous avons été accueillis par Carina Conyngham, Comtesse de Mount Charles (oui oui).
« Rock Farm Slane Glamping » est un camping de luxe (« glamping » est la contraction de glamour + camping) basée sur un terrain de 90 acres, sur le domaine du Château de Slane, sur la rive nord de la rivière Boyne.

Leur philosophie est basée sur l’écotourisme : offrir la meilleure expérience de camping de luxe, tout en protégeant et en améliorant l’écologie locale. Sur la ferme elle-même, ils récoltent leur propre eau de pluie et traitent les eaux usées grâce à des systèmes naturels (des sortes de mares d’eaux, qui sont filtrées par une végétation appropriée).
Si vous lisez l’anglais (ou utilisez google translate pour une compréhension globale de la chose) je vous invite à lire leur « charte ecotourisme » où tout y est clairement expliqué.

Rock Farm Slane

Tout est calme et apaisant à Rock Farm Slane, tout est beau, que ce soit la nature ou la décoration des parties communes… et tout est pensé pour passer un excellent moment entre amis ou en famille…

Rock Farm Slane

Il y a un four à bois (type four à pain/pizza), pour que vous puissiez faire une soirée pizzas, ou barbecue. Il suffit de prévenir Carina, qui vous apportera un panier garni d’ingrédients (plus que bio et locaux que ça, c’est pas possible) divers et variés pour que vous puissiez tout préparer vous-même comme vous l’entendez…

Rock Farm Slane

Au milieu de la nature se trouve un bain chaud, chauffé au feu de bois, dans lequel vous pourrez vous relaxer à n’importe quel heure du jour ou de la nuit…

Rock Farm Slane

Mais aussi et surtout : les yourtes !
Celle que vous voyez en photo c’est celle dans laquelle j’ai dormi.

Rock Farm Slane - yurt

La décoration est digne d’une chambre de princesse. Il y la place d’y faire dormir une famille de trois personnes.
Il y a tout le confort nécessaire, avec un poêle à bois pour les nuits fraiches (avec des briques de tourbe, dont je vous parlais dans l’article précédent)

Glamping à Rock Farm Slane

Glamping à Rock Farm Slane

Glamping à Rock Farm Slane

Rock Farm Slane

Boyne Valley blue cheese

Nous sommes par la suite allé faire une balade à vélo électrique. Comme je le disais dans mon premier article, les vélo électrique c’est magique ! On pédale deux/trois fois, et le vélo avance tout seul quelques minutes… Une révélation je vous dis !

Nous sommes allé visiter un producteur de fromage de chèvre, Boyne Valley blue cheese, à Mullagha Farm.
La ferme familiale Finegan s’étend sur 280 acres de terres dans la vallée de la Boyne. Elle comprend des céréales, des bovins et des chèvres.
Michael et Jenny, sa femme, croient fermement que les herbes luxuriantes de la vallée de la Boyne influencent vraiment le fromage et donnent une saveur unique, et je vous confirme que ce fromage est vraiment unique. Il est, je vais me répéter, mais pourtant c’est bien le cas, très gouteux, assez fort, voir un peu piquant. Les vrais amateurs de bleus devraient être conquis.
Michael Finnegan a d’ailleurs remporté le prix du meilleur bleu de chèvre d’Irlande !

Boyne Valley blue cheese

Boyne Valley blue cheese

Boyne Valley blue cheese

Boyne Valley blue cheese


Cette journée n’est pas terminée mais elle a été tellement riche en visites, informations et photos, que j’ai décidé de la couper en deux. Vous aurez donc la suite (une cidrerie, une distillerie de whisky et un excellent restaurant) au prochain article ! :-)


Merci infiniment à Olivia, Eoin, Kevin, Carina, Michael, Caoimhe, Mick, Liam, Shane, Martin, Stéphanie, Quentin, Emilie et Sandra pour cette nouvelle belle journée en Irlande.


Carnet d’adresses

Maperath Farm
Ferme d’elevage de dindes et oies, en plein air.
Kells, Co. Meath
maperathfarm.ie

Sheridan’s Cheesemongers
Virginia Road Station,
Pottlereagh, Kells, Co Meath
sheridanscheesemongers.com

Rock Farm Slane Glamping
Glamping (camping glamour) dans des yourtes. Ecotourisme.
Slane, Co. Meath
rockfarmslane.ie

Mullagha Farm, Boyne Valley Farmhouse Cheese
Producteur de fromage bleu de chèvre.
Slane, Co. Meath
mullaghafarm.ie


Food Trip en Irlande – Journée 1
Food Trip en Irlande – Journée 2, 1ère partie
Food Trip en Irlande – Journée 2, 2nd partie
Food Trip en Irlande – Journée 3
Food Trip en Irlande – Journée 4


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




6 thoughts on “Food Trip dans la Boyne Valley – Irlande #2”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *