Croquants aux amandes (biscuits provençaux – sans beurre)

Pour celles et ceux qui n’auraient pas encore compris, je suis née de Provence (comme Jésus…) et je suis particulièrement attachée à mon Pays, son histoire, ses traditions mais surtout sa cuisine ! (Gourmande !)

Les croquants provençaux c’est LE biscuit que je fais chaque année, principalement au moment des fêtes (les amandes faisant partie des 4 mendiants des 13 desserts, c’est donc tout à fait « de saison ») et tout le monde en raffole, moi la première !

Si vous ne connaissez pas, les croquants ont un peu la même consistance que les canistrelli, ils sont très croquants (ils portent bien leur nom), appelés aussi « casse-dents » (ça donne envie, n’est ce pas ? ^^), attention à la cuisson d’ailleurs, si vous les faites trop cuire, vous pourriez en perdre une ! (de dent)

Il existe beaucoup de variantes, selon la ville (principalement du sud de la France) où l’on se trouve, et dans une même ville on peut trouver également différentes recettes… Celle que je vous propose rencontre beaucoup de succès chez moi (quel combat pour en garder suffisamment pour la photo !) j’espère qu’elle vous plaira tout autant !

Ingrédients :

  • 500 g de farine
  • 350 g de sucre
  • 350 g d’amandes entières
  • 2 CS de fleur d’oranger
  • 5 œufs entiers

Préchauffez votre four à 180°.

Dans un saladier tamisez la farine, ajoutez-y le sucre, mélangez.

Cassez les œufs dans un bol, ajoutez la fleur d’oranger et battez-les en omelette.

Incorporez les œufs au mélange farine + sucre dans le saladier, mélangez du mieux que vous pouvez (normalement ça commence à coller…) en ajoutant au fur et à mesure les amandes.

Réalisez deux gros « boudins » longs comme votre plaque de cuisson (la pâte va s’étaler un peu à la cuisson, espacez-les donc suffisamment). La pâte est très collante, c’est normal…

Enfournez pour +/- 10 minutes. Le temps de cuisson varie d’un four à l’autre, il vous faut obtenir deux boudins fermes, facile à couper.

Sortez votre plaque et découpez vos « boudins » en tranches d’un centimètre de largeur, en prenant soin de les espacer les un des autres pour faciliter leur cuisson à cœur.

Ré-enfournez +/- 10 minutes, surveillez la cuisson, les croquants doivent être encore tendre à la sortie du four, c’est en refroidissant (sur une grille de préférence) qu’ils durciront. Prenez donc garde à ne pas trop les faire cuire… (cf mon commentaire en intro, rapport au « casse-dent »)

Vous pouvez les conservez dans une boite à biscuits (boite en fer par exemple) 5 à 7 jours.

Vous pouvez si vous le souhaitez mélanger un jaune d’œuf et un peu de lait pour badigeonnez vos boudins de pâte crue à l’aide d’un pinceau pour leur donner plus de couleur et un peu de brillant. Personnellement je préfère mes biscuits « bruts ».


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




30 thoughts on “Croquants aux amandes (biscuits provençaux – sans beurre)”

  • Merci à toutes !
    J’espère que vous aurez l’occasion de tester et que vous reviendrez me dire ce que vous en avez pensé ! ^^

    Cécile, je viens voir ça ! (qu’est ce que je me fais taguer en ce moment !!! Vous vous êtes donné le mot ? lol)

    Bises à toutes !

  • Bonjour,
    merci pour cette bonne recette toute simple. Les croquants ont remporté un franc succès au bureau. Cela fait plaisir de pouvoir faire découvrir cette spécialité provençale qui me rappelle mon enfance. En revanche pour la préparation j’aurais dû me méfier en lisant « mélangez du mieux que vous pouvez (normalement ça commence à coller…) » ! Du mieux qu’on peut c’est vraiment la bonne formulation ! Il faut une sacré poigne et une cuillère en bois solide pour touiller ce mélange du diable ! Toutefois, avec un peu d’abnégation le résultat est délicieux. Si on surveille bien la cuisson on obtient une pâte légèrement moelleuse avec le croquant des amandes entières, c’est vraiment chouette. Encore merci Julie, prochaine essai, les canistrelli !

  • Merci beaucoup Nicolas pour ce retour, je suis ravie que les croquants t’aient plu !
    Et oui, la pâte n’est vraiment pas évidente à travailler, elle est dense, elle colle… Mais le résultat nous fait vite oublier le « calvaire » de la préparation ! ;)

    La pâte des canistrelli est bien plus souple, je te rassures ! ^^

    A bientôt Nicolas !

  • Tout simplement excellent. La moitié est deja partie au goûter.
    juste j’ai voulu parfumer avec de l anis étoilé et de la fleur d’oranger et ça manquait quand même de parfum.
    Mais je garde la recette elle est top

  • Bonjour du Maroc!Je tenais a vous remercier pour cette recette, je cherchais la véritable recette depuis un moment, celle que me faisait ma tante, mais sur le net on trouve beaucoup des recettes avec du beurre alors que dans mes souvenirs il n’y en avait pas. La votre est La recette de mon enfance, merci beaucoup.

  • Merci Mumu, chacun a sa propre sensibilité aux arômes, l’important est que tout le monde s’y retrouve. Je suis ravie que cette recette vous ait plu au final ;)

    Bonsoir de Nîmes Amandine :)
    Merci infiniment pour votre commentaire, je suis touchée de vous avoir permis de retrouver les saveurs de votre enfance ♥

  • Bonjour, j aurai voulu avoir une info concernant les amandes avant de me lancer dans la réalisation de ces croquants. Vous les ajouter entières dans la pâte c est bien ça ? Merci d avance!

  • Bonsoir,
    J’ai eu un petit souci au niveau de la cuisson, au bout des 20 mns au total, la pâte n’était pas encore cuite… J’ai bien essayé de les laisser sécher mais je n’ai pas réussi à obtenir un résultat concluant… Est-ce que vous espacez les morceaux une fois que vous avez coupé votre pâton en tranches d’un cm pour qu’ils cuisent convenablement ? J’ai coupé en tranches mais laissé les morceaux tels quels, c’ad très proches les uns des autres, peut-être que mon problème de cuisson venait de là… J’ai fait plus cuire la 2ème fournée toujours en laissant les morceaux serrés, ils ont cuit (35 mns de cuisson au total) et bien que le goût était parfait, on se cassait les dents dessus, en effet !
    Je retente ce week-end quand même !!!
    Bon week-end,
    Vanessa

  • Bonjour Vanessa,

    Je vous présente mes excuses, il semble que j’ai oublié de noter ce « détails » dans ma recette : j’espace effectivement les morceaux une fois coupés, pour permettre une cuisson plus homogène.
    Je modifie de ce pas ma recette et vous présente de nouveau mes excuses pour cet oubli :(

    Bonne soirée,
    Julie.

  • Je viens de les faire pour le goûter et il y a un petit problème: quand on commence à en manger on ne peut pas s’arrêter! ^^

    La pâte était ultra collante j’ai eu peur de les avoir ratés mais non ouf! Et le dosage de sucre est juste parfait! Merci!

  • Super ! Merci Shanty !

    J’étais persuadée d’avoir précisée que la pâte était archi collante, et je vois que non… Je vais l’ajouter à la recette. Parce que oui, c’est TRÈS collant ! ^^

    Merci pour ton retour :-*

  • Bonjour , merci pour cette recette délicieuse !
    Je l’ai réalisée 2 fois et j’ai encore un petit souci de cuisson .
    La 1 ère fois , les 10 min avant de couper m’ont parus insuffisantes car j’ai vraiment eu du mal à couper une pâte non cuite et collante en arrivant au cœur du boudin .Aujourd’hui j’ai recommencé en comptant 13 min de cuisson c’était juste un peu mieux ..Je me demandais si vous aviez le même problème …Je me dis que cela vient peut être de mon four ,il estpourtant récent !
    Merci

  • Bonjour Geneviève,
    Les fours sont tous différents en terme de puissance, ils sont plus ou moins fort, qu’ils soient récents ou pas, au gaz ou électrique, chaleur tournante ou pas…
    Quand j’ai écrit cette recette j’étais encore une blogueuse « novice », j’étais assez catégorique dans mes temps de cuisson, contrairement aux recettes plus récentes dans lesquelles je donne des temps indicatifs (il faut que je prenne le temps de reprendre mes vieilles recettes une par une…) C’était une erreur, car, comme vous l’avez expérimenté, si je cuis mes croquants en 20 minutes, il vous faudra peut-être 25 ou 30 minutes pour avoir le même résultat, là ou une autre personne les aura en 15 minutes…

    A la fin de la première cuisson il vous faut avoir un boudin facile à couper, mais la pâte ne doit plus coller au couteau.
    Je suis désolée pour la confusion, je vais de ce pas nuancer mon temps de cuisson dans la recette :)

    Je vous souhaite une excellente fin d’année !
    Julie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *