Crumble de pommes (et fleurs de violettes cristallisées)

Il y a quelques jours j’ai suivi un atelier photo chez une talentueuse et très sympathique photographe Pauline Daniel.
J’ai suivi cet atelier accompagnée de mon amie Lili (Au vert avec Lili), l’occasion pour nous de nous rencontrer pour de vrai, c’était au départ plutôt étrange, puis finalement très naturel, Lili est à la vie comme sur le net : adorable ! :)

Cet atelier photo nous a permis d’apprendre beaucoup de choses, Pauline est pédagogue et accueillante, elle a su nous mettre à l’aise dès les premières minutes, je suis ressortis de cet atelier enchantée ! (Lili aussi ^^)
J’en profite pour la remercier une nouvelle fois (si elle passe par ici… ), merci Pauline ! J’espère te faire honneur lors de mes prochaines recettes ! :)

Pourquoi est-ce que je vous parle de cela ?
Et bien parce que pour cet atelier, Lili et moi avions à apporter une recette qui nous donne un peu de fil à retorde lorsqu’il s’agit de passer devant l’objectif.
Pour moi ce fut donc le crumble ! (pour bien faire il aurait fallu que j’apporte une daube, ou un bœuf-carrottes, mais j’y suis allé en train, je ne me suis pas vu emporter ma marmite sous le bras !)
Le crumble faut avouer que c’est pas top glam’ à la base… Sauf quand c’est Pauline qui le met en scène ! D’où cette photo.
C’est mon appareil qui l’a prise, mon doigts qui a déclenché la prise de vue, mais la mise en place et l’éclairage sont de Pauline.

Vous remarquerez qu’elle ressemble beaucoup à la photo des spaghettis aux saumon d’hier… Ce n’est évidemment pas un hasard, cette photo fut une sorte de « mise en pratique des acquis », j’espère que je ne m’en suis pas trop mal sortis.

Ce petit crumble est très très sympa (lui aussi ! Je vis dans le monde des bisounours, où les gens qui m’entourent ainsi que les plats sont trop sympas !), le petit goût de violette est délicat, pas trop présent, mais ce n’est pas plus mal, cela devient vite écœurant la violette…

J’ai essayé de faire un crumble plutôt léger et cerise sur le gâteau : le crumble est VEGAN ! Je ne pouvais décemment pas priver Lili de dessert (puisque nous avons mangé nos « modèles photos » après l’atelier), ce qui m’a permis d’utiliser de la margarine (100% végétale) pour la première fois et me rendre compte que mes à priori sur le produit n’étaient pas fondés. Je n’ai pas sentis la différence d’avec du beurre, et chose très appréciable : la margarine a la consistance parfaite pour l’incorporer dans une préparation telle que le crumble ! Contrairement au beurre qu’il faut ramollir, au risque de le rendre trop liquide

Place à la recette…

Crumble aux pommes et à la violette

Pour env. 4 personnes :

  • 3 belles pommes (ici Golden)
  • 150 g de farine
  • 80 g de sucre glace
  • 40 à 50 g de cassonade
  • une pincée de sel
  • 90 g de margarine
  • 7 à 8 belles fleurs de violettes cristallisées

Plongez vos fleur de violettes cristallisées dans un fond d’eau (à mi-hauteur) dans une casserole et faites les chauffer doucement jusqu’à ce que le sucre autour des fleurs soit dissous en remuant de temps en temps. Puis coupez le feu, laissez infuser.

Pelez, évidez puis coupez vos pommes en cubes.

Filtrez l’eau de violettes pour en retirez les fleurs, versez de nouveau cette eau dans une casserole puis plongez-y les cubes de pommes.
Faites chauffer doucement les pommes de manière à ce qu’elles soient fondantes, sans pour autant devenir de la compote, donc surveillez la cuisson, ne faites pas trop bouillir et coupez le feu à temps. Réservez.

Préchauffez votre four à 180°.

Dans un cul de poule (ou un saladier) mélangez le farine, les sucres et le sel.
Ajoutez la margarine petit à petit du bout des doigts jusqu’à obtenir un appareil « sablonneux ».

Disposez les cubes de pommes dans un plat allant au four (ou dans des ramequins individuels) et émiettez le crumble par dessus.

Enfournez 20 à 30 minutes (en surveillant) pour un grand plat et 10 à 15 minutes pour des ramequins.

Servez chaud, tel quel ou accompagné d’une boule de glace vanille ou d’une quenelle de crème épaisse.


Pour un dessert encore plus gourmand, vous pouvez faire revenir vos pommes dans du beurre additionné de sucre en poudre pour qu’elles caramélisent. C’est une étape que je ne fais jamais, ce dessert étant suffisamment sucré de base de mon strict point de vue. (et puis les fêtes qui arrivent, les pantalons qui rétrécissement mystérieusement, tout ça…)


Le sucre glace peut être remplacé en totalité par de la cassonade si vous le souhaitez. Ici j’ai voulu faire un crumble façon shortbread, mais vous n’êtes pas obligé de faire comme moi ! ;)


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




13 thoughts on “Crumble de pommes (et fleurs de violettes cristallisées)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *