Cinnamon rolls (Brioche roulée à la cannelle)

Il y a très longtemps que j’avais envie de réaliser des cinnamon rolls, bien avant de tenter mon premier chinois d’ailleurs ! (les deux sont sur le même principe : une brioche roulée)
Mais voilà, sans trop d’explications cela ne s’était jamais fait.

un gouter a new yorkDepuis que j’ai lancé ma rubrique 1 livre – 1 recette, j’ai redécouvert certains livres que j’avais, à ma grande honte, un peu oubliés. C’est le cas d’Un goûter à New-York qui était passé au second rang dans ma bibliothèque. En le feuilletant je redécouvre avec beaucoup de gourmandise la recette des cinnamon rolls, l’occasion était parfaite !

Un goûter à New-York comptent 35 pâtisseries new-yorkaises : brownie, muffin, cheese-cake, carrot cake, cookies, pecan pie… Proposées par Marc Grossman un américain vivant à Paris.

Il est également l’auteur du livre New York : les recettes cultes (il me semble d’ailleurs qu’Un goûter à New York est une sélection de recettes tirées de livre là), que j’ai longuement consulté à maintes reprises (j’essaie de ne pas acheter tous les livres qui me plaisent, mon budget me force à être raisonnable… C’est compliqué) est une véritable immersion à New-York, où il nous explique sa démarche : retrouver les saveurs de sa vie outre Atlantique et les partager avec nous.

Je vous conseille vivement l’achat de ce dernier livre si vous aimez la culture New Yorkaises (food truck, diners, & co…)



Cette recette fut très appréciée à la maison. C’est moelleux, crémeux, gourmand… Un goûter facile à réaliser qui fera des heureux, faites-moi confiance ! ;)

Cinnamon rolls (Brioche roulée à la cannelle)
Cinnamon rolls (Brioche roulée à la cannelle)

Pour la pâte :

  • 400 g de farine de blé
  • 1 cc de levure de boulanger sèche (5g)
  • 5 cl d’eau tiède
  • 10 cl de lait tiède (ici lait de soja)
  • 80 g de beurre doux mou
  • 2 pincée de sel
  • 30 g de sucre en poudre
  • 1/2 gousse de vanille (ou grains de vanille)
  • 2 CS de lait pour badigeonner

Pour la graniture :

  • 100 g de beurre doux mou
  • 60 g de sucre en poudre
  • 1 CS de cannelle en poudre
  • 1/2 cc de noix de muscade râpée

Pour le glaçage :

  • 100 g de fromage à tartiner (type Philadelphia, St Moret ou marque distributeur)
  • 3 cl d’eau chaude

La pâte :
Faites tiédir légèrement votre lait et votre eau. Attention il ne doit pas être chaud, juste tiède — pour celles et ceux qui possèdent un thermomètre culinaire, idéalement la température du lait doit être entre 35° et 42°.
Versez-le dans un bol, ajoutez une cuillère à café de sucre, une cuillère à café de farine, puis versez votre levure dans le lait en remuant pour la diluer (je ne parviens jamais à la diluer en totalité, il reste toujours des grumeaux mais ça ne pose pas de soucis)

Couvrez et laissez travailler minimum 1/4 d’heure.
Au bout de ce temps votre préparation doit avoir moussé et augmenté de volume (si ce n’est pas le cas c’est que votre levure n’est plus bonne, recommencez l’étape 1 avec un autre sachet).

Versez votre farine dans un saladier, ajoutez-y le sucre, le sel, la vanille, mélangez bien.

Ajoutez le mélange lait+sucre+levure, mélangez bien.

Ajoutez les dès beurre, mélangez bien, et commencez à pétrir.
Sortez la pâte de votre saladier et travaillez-la sur un plan de travail propre et fariné jusqu’à ce que votre pâte soit souple.

Formez une boule, placez-la dans votre saladier, recouvrez d’un linge propre et humide et laissez monter dans un endroit chaud jusqu’à ce que votre boule ait doublé de volume (j’utilise mon four…)

Le façonnage :
Étalez la pâte sur un plan de travail fariné pour lui donner une forme de rectangle.

Étalez dessus le beurre mou (au pinceau), et saupoudrez du mélange sucre + cannelle + muscade.

Roulez la pâte sur la longueur, découpez dix petits rouleaux et placez-les en quinconce dans un moule beurré.

Recouvrez de film alimentaire et laissez de nouveau lever (dans votre four par exemple) jusqu’à ce que les rouleaux aient pris toutes la place dans le moule.

La cuisson :
Préchauffez votre four à 200°C.

Badigeonnez les rouleaux avec le lait, et enfournez pour environ 15 minutes : surveillez la cuisson, le temps peut varier d’un four à l’autre suivant la puissance de ceux-ci. Votre brioche doit-être dorée.

La glaçage :
Mélangez les ingrédients pour le glaçage et versez-le sur les rouleaux encore chauds (je les ai au préalable légèrement séparé les uns des autres avec un couteau à bout rond, pour que le glaçage aille bien partout).

Servez chaud ou tiède.
Si vous ne finissez pas vos cinnamon rolls, placez-les au frais, mais pensez à les sortir suffisamment à l’avance (voir les réchauffer de nouveau) avant de les les servir une seconde fois, pour que le tout redevienne tendre.


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




37 thoughts on “Cinnamon rolls (Brioche roulée à la cannelle)”

  • C’est pas bête ton idée d’une recette – un livre…je devrais songer à faire la même chose, j’ai des tonnes de livres dont je ne fais jamais les recettes !
    Les Cinnamon rolls j’adore ça, et les tiens ont l’air vraiment délicieux.

  • J’adore ces deux livres et toutes les recettes qu’il y a dedans.
    Je suis comme toi, j’ai déjà fait des chinois mais je ne me suis encore jamais lancée dans l’aventure cinnamon rolls, ta belle brioche me donne envie de le faire en tout cas :)

  • Bonsoir Maria,
    La pâte peut être prépare la veille oui.
    Faites votre pâte à brioche, formez une boule, placez-la dans un saladier (par exemple) et filmez avec du film alimentaire, vous pouvez la laisser reposer une nuit au frais. La pâte va gonfler, elle fera une première pousse au frais (moins flagrante qu’une pousse au chaud en revanche), il vous faudra la dégazer en la pétrissant le lendemain et reprendre le déroulement de la recette à l’étape 7 :)

    Bonne soirée et bonnes fêtes ! :)

    Julie.

  • Je cherche justement à faire cette recette de cinnamon rolls, j’ai même acheté exprès pour de la farine spéciale pour brioche.

    D’un tes explications ont le large avantage d’être claires, et deuxièmement, y a pas besoin de farine spéciale brioche :D !

    Je sens que je vais rapidement tenter l’expérience :P !

  • Bonsoir Lulu ;)

    La farine spéciale brioche doit contenir de la farine « normale » et de la farine T00 je pense, qui est très chargée en gluten et monte plus que les autres (cf ma recette de bagels, j’utilise de la farine T00)
    Mais je peux me tromper, c’est peut-être aussi parce qu’elle contient de la levure ? (ils disent quoi les ingrédients sur le paquet ? Je suis curieuse :))
    Quoiqu’il en soit, c’est pas perdu, c’est toujours du bonus pour la pousse de la pâte ;)

    Merci beaucoup pour mes explications, j’essaie d’être claire, le plus possible, ce qui donne parfois des recettes longues, on me l’a déjà reproché… Mais on ne peut pas tout avoir « des explications claires dans un court texte », je ne sais pas faire ! ^^

    J’espère que tes cinnamon rolls te plairont :)

    Merci de tester mes recettes :)
    Bonne soirée,
    Julie.

  • Du coup je pense tester avec cette farine là. Je verrais ce que ça donnera, je te tiendrais au jus ;).
    Je vais peut-être pas la faire tout de suite. Parce que mine de rien ça demande du temps :P !

  • Je l’ai faite deux fois (une fois avec un oeuf et une fois sans), et les deux brioches ont été délicieuses!
    Pour ceux qui s’interrogent sur la différence, je dirais que la pâte a été plus facile à travailler, moins collante et a mieux gardé sa forme d’escargot dans la version sans oeuf.
    Et une fois cuit, aucune différence selon moi !
    Je m’apprête à en faire une troisième ce soir ^^

  • Merci beaucoup Gazou !
    Cela fait longtemps que je n’ai plus fait de brioche avec un oeuf (sauf pour la recette de la brioche avec camembert rôti, elle est tellement parfaite que je n’ose pas changer les ingrédients ! ^^) merci donc d’avoir fait le test. Finalement c’est bien ce que je disais, on se passe facilement des oeufs dans les brioches (les puristes risquent de me jeter des pierres, mais tant pis ;-))

    Une belle journée,
    Julie.

  • Les cinnamon rolls, un vrai délice! Une pâtisserie que j’ai découverte aux Etats-Unis, pour réaliser que cela ressemblait énormément au « Rosekueche »(gâteau en forme de rose) d’Alsace, ou chinois à la cannelle garni avec une préparation semblable à celle que tu proposes! J’ai apprécié l’adjonction supplémentaire de noix de muscade.
    Je viens de tester ta recette, j’avais oublié de badigeonner de lait au départ et je l’ai donc rajouté assez généreusement vers la fin de la cuisson, résultat : la brioche est moelleuse à souhait! J’ai également ajouté du son de blé, histoire de me donner bonne conscience en mangeant en même temps des fibres. Il n’y a pas d’incidence sur le goût. En tout cas, merci pour ta recette! Je vais remettre ça très prochainement!

  • Bonjour Julie !
    J’ai réaliser hier la recette en suivant à la lettre tes indication mais j’ai du mettre de la farine semi complète car il ne m’en resté plus de la normale … catastrophe! C étais vraiment pas bon… on a du tout jeter. Je referai ta recette en mettant de la farine normale la prochaine fois.
    Bisous

  • Bonsoir Flo,
    Ha c’est dommage ! :(
    Je n’utilise jamais de farine semi complète, j’ai juste testé une fois la farine de riz complet et dans le cas de celle-ci je n’ai pas du tout aimé non plus le résultat, mais j’aurais pensé qu’avec la farine de blé semi-complète il y avait peu de différence…
    J’espère que le prochaine tentative sera meilleure !

    Bonsoir Debbie,
    Je suis navrée, ton commentaire m’a filé entre les doigts… :(
    Merci beaucoup pour ton retour ! Et c’est chouette de savoir que l’on peut ajouter du son de blé (pour la bonne conscience ;-))

    Bonne soirée à vous deux, merci pour vos visites :-*
    Julie.

  • Bonjour,
    Super moelleuses ces brioches. Je les ai fait cuire individuellement dans des moules à cupcake et ca presente bien aussi. Super bon. J ai même testé la recette avec une garniture à la confiture de myrtilles à la place de la garniture à la canelle, et ça donne bien aussi. Un peu moins sucré du coup.
    Merci pour cette recette.
    Anne K

  • Bonjour,
    Merci pour la recette ! c’est la première fois que j’essaye ce genre de recette et c’est une réussite !
    Plus facile qui n’y paraît, un peu long, mais le résultat est super ! C’est la première recette que je trouve bien expliqué et qui semblait pas trop compliqué.
    Je suis hyper fier de mes cinnamon rolls alors merci !

  • Pourla levure, vous n’utilisez que de la seche? J’ai toujours trouvé plus facile d’utiliser de la levure fraiche de boulanger. On en trouve presque dans toute les grandes surfaces

  • Bonjour Stéphane,
    Ma toute première brioche réussie a été faite avec de la levure fraiche de boulanger, je pensais donc, après une multitude de pâtes ratées avec la levure sèche, que la levure fraiche était mieux. Puis n’ayant pas le choix un jour, j’ai du utiliser de la levure sèche (je n’avais que ça), en prenant soin de faire la première étape (eau tiède + sucre + farine) et ça a marché à la perfection. Depuis je n’utilise plus que de la levure sèche par commodité, j’en ai toujours dans mon placard, c’est pratique…

    Bref, voilà l’historique de mon histoire avec la levure sèche ! :-D Je l’utilise elle et pas la fraiche juste parce que c’est pratique :-)

  • Merci, pour votre réponse!

    Pour cette recette, je me suis vu obligé d’utiliser de la levure sèche et je n’ai pas reussi a « l’activer » (pourtant elle sortait du magasin) mais etant un soupçon énervé de ne pas trouver de la levure fraiche chez le boulanger et la flemme de faire des kilometre jusqu’à la grande surface, je me suis rabattu sur la seche et ai peut etre manqué de patience. C’etait mangeable et la pâte a gonflé quand même mais le resultat etait assez lourd dans l’ensemble mais le gout y était.
    A retester une autre fois donc.

    En tout cas merci pour le partage de toutes ses recettes car c’est un bonheur quand on aime pâtisser! ;)

  • La recette est super bien expliquée et la pate a monté parfaitement avec vos conseils ! Brioche délicieuse. Par contre je n’ai pas compris le glaçage. Ca a vraiment gâché le goût de la brioche car il n’est pas sucré. On sentait beaucoup trop le goût du saint moret et c’était trop étrange sur une brioche. Je la referai en changeant le glaçage avec plutôt type glaçage du chinois .

  • Bonjour Stéphane,
    Cette levure de boulanger décidément fait des misères à tout le monde !
    Je te conseille de procéder comme tu fais d’habitude la prochaine fois, ce qui fonctionne pour moi ne fonctionne pas forcement pour tout le monde. J’ai un ami qui se contente de verser en pluie sa levure sèche dans la farine et il obtient de très belles brioches. Moi, je fais ça, j’obtiens une galette compacte ! On n’est pas égaux devant la levure boulangère… :-P
    J’espère que ton prochain essai sera satisfaisant !

    Bonjour Coralie,
    Les américains ont des goûts assez particuliers en matière de nourriture. On aime ou on aime pas, moi j’adore :-) Mais je comprends bien que cette utilisation du fromage frais dans les pâtisseries (comme dans les cheesecakes par exemple, ou les glaçages de cupcakes parfois) ne convienne pas à tout le monde…
    Vous pouvez parfaitement remplacer ce glaçage par celui du chinois effectivement, vous aurez un résultat plus « naturel » pour nos palais européens :-)

    Je vous souhaite à tous les deux une belle journée et surtout une belle année 2016 !
    Julie.

  • Bonjour,

    Cette recette est vraiment magnifique!. C’était la première fois que je faisais quelque chose de la famille des brioches est le résultat est vraiment époustouflant. J’ai mis de la farine semi complète est aucun souci pour la faire lever, je l’ai juste laissé lever 2h au lieu d’une pour bien arriver à faire doubler la pâte. Pour la garniture je n’ai pas mis ni autant de sucre ni autant de beurre pour alléger un petit peu, juste assez de beurre pour couvrir la pâte dans son intégralité avec une couche fine, et cela n’as compromis en rien le résultat qui est juste sublime. Pour le glaçage je n’aime pas trop le cream cheese donc j’ai fait le plus simple: une cuillère à soupe de lait et assez de sucre glace pour que ce ne soit pas trop liquide. Je l’ai mis sur les rolls chauds donc en fait ils ont absorbé le glaçage qui n’as pas durcit sur le dessus (mais à vrai dire, cela ne m’as pas derangé plus que ça). Je pense que pour avoir un glaçage qui durcit vraiment dans ce cas là il faut le mettre quand les rolls sont déjà refroidis. Merci infiniment pour cette super recette qui va direct à ma liste d’incontournables. Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *