Brioche à la fleur d’oranger (et perles de sucre)

Quand j’étais petite, ma maman venait me chercher à l’école à pieds, et sur le chemin du retour vers la maison, nous nous arrêtions quelques fois à la boulangerie pour acheter mon goûter. Quel était ce goûter ? Toujours le même : une brioche au sucre (brioche avec perles de sucre) et une barre de chocolat que j’insérais dans la brioche.

Ça me fait penser que je ne suis pas sûre que ces fameuses barres de chocolat existent encore… ?

Bref…
Pour moi, une brioche digne de ce nom a forcement des perles de sucre sur le dessus. Ça craque sous la dent, j’adore ça !
Si en plus la brioche a un tout léger petit goût de fleur d’oranger… Je suis au paradis ! (il m’en faut peu, n’est-ce pas ? Je vous avoue que c’est plutôt sympa au quotidien de n’avoir besoin que de choses aussi simples pour faire mon bonheur ^^)

Je vous présente donc une merveille, à la portée de tous : la brioche à la fleur d’oranger avec perles de sucre, of course ! :)

Brioche à la fleur d'oranger et perles de sucre
Brioche à la fleur d’oranger et perles de sucre (avec de la confiture fraise-rhubarbe)

Ingrédients :

  • 250 g de farine
  • 1 belle pincée de sel
  • 100 g de sucre
  • 1 œuf entier + 1 jaune d’œuf (pour la dorure)
  • 100 g de lait (végétal ou pas)
  • 100 g de beurre
  • 3 g de levure boulangère sèche
  • 1 cc de sucre et 1 cc de farine
  • 1 bouchon d’eau de fleur d’oranger (voire 2 pour plus de goût)
  • Des perles de sucre

Faites chauffer un peu d’eau (la moitié d’un verre à moutarde). Attention elle ne doit pas être chaude, juste tiède (idéalement 35°C.)
Versez-la dans un bol, ajoutez une cuillère à café de sucre, une cuillère à café de farine, puis versez votre levure dans l’eau en remuant pour la diluer (je ne parviens jamais à la diluer en totalité, il reste toujours des grumeaux mais ça ne pose pas de soucis)

Couvrez et laissez travailler minimum 1/4 d’heure.
Au bout de ce temps votre préparation doit avoir moussé et augmenté de volume (si ce n’est pas le cas c’est que votre levure n’est plus bonne, recommencez l’étape 1 avec un autre sachet).

Pendant ce temps mélangez la farine et le sel.

Versez le l’eau+levure sur la farine et l’eau de fleur d’oranger, mélangez bien, ajoutez le lait puis l’œuf, mélangez de nouveau.

Ajoutez le sucre et mélangez bien de nouveau pendant quelques minutes.

Ajoutez le beurre, mélangez bien, et commencez à pétrir.
Sortez la pâte de votre saladier et travaillez-la sur un plan de travail propre et fariné.
Il se peut que vous ayez besoin d’ajouter de la farine si votre pâte colle beaucoup. Ajoutez-la au fur et à mesure jusqu’à ce que votre pâte soit souple.

Formez une boule, placez-la dans votre saladier, recouvrez d’un linge propre et humide et laissez monter jusqu’à ce que votre boule ait triplé de volume (temps variable selon la température ambiante de la pièce [1])

Une fois qu’elle a triplé, pétrissez-la de nouveau pour chasser l’air : pliez-la en deux en appuyant fort et faites un quart de tour à chaque fois, jusqu’à ce que la pâte « se déchire ».

Façonnez-la comme il vous plait, ici j’ai fait 4 petites boules que j’ai placé dans un moule à brioche rectangulaire.
Faites de nouveau lever votre pâte — pour moi, c’est retour dans le four à 35°C. sans le torchon, mais accompagné d’un récipient (ramequin) rempli d’eau chaude.

Une fois qu’elle a bien levée de nouveau, sortez-la du four et laissez-la patienter à l’air libre le temps de faire préchauffer votre four à 160°C.

Vous pouvez badigeonner délicatement votre brioche de lait, ce qui lui donnera de la couleur, ou d’un jaune d’œuf battu avec un peu d’eau pour lui donner plus de couleur et de la brillance en plus.
« Saupoudrez » votre brioche de perles de sucre.

Enfournez pour 40 à 50 minutes (en surveillant la cuisson – le temps dépend du four et de l’épaisseur de votre brioche).
Quand votre brioche commence à prendre de jolies couleurs (aux alentours de 30 minutes) recouvrez-la d’une feuille de papier aluminium pour lui éviter de trop brunir et de faire fondre les perles de sucre.

Une fois cuite, laissez-la reposer quelques minutes avant de la démouler. Posez-la sur une grille à pâtisserie et couvrez-la d’un linge propre.

Dégustez encore tiède, ché tellement bon quand ché chaud ! ;)

Si vous avez un robot pâtissier…

J’ai la chance depuis peu d’avoir un robot pâtissier (ça change la vie), je fais depuis toutes mes pâtes avec lui, et c’est bien plus simple ainsi !
Je mets donc tous mes ingrédients dans la cuve et je mélange au crochet. Si je trouve que la pâte est trop liquide j’ajoute de la farine pendant le pétrissage sans trop compter, je fais à l’œil.
Une fois que ma pâte me plait, je la laisse dans la cuve, et je la mets dans mon four à 35°C.
A partir de là, je repends à l’étape 8 de ma recette ci-dessus.

[1] Le gros soucis que j’avais avec les pâtes levées c’était la patience… Je ne suis pas réputée pour en avoir beaucoup.
Je passais mon temps à surveiller mes pâtes (quand on passe son temps à regarder une pâte lever, elle ne lève pas, c’est bien connu !) et à bout de patience je finissais par les enfourner alors que de toute évidence elles n’avaient pas assez levé !
J’ai donc élaboré une technique infaillible pour que mes pâtes lèvent en un rien de temps (toutes proportions gardées, ça reste quand même trop long pour moi, mais bien moins long qu’avant) je les mets au four ! J’allume mon four à la plus petite température possible, j’enfourne mon saladier dans lequel se trouve ma pâte, recouvert d’un torchon humide, et important je place mon thermomètre culinaire dans le four et je fais en sorte de maintenir une température de 35° (+/- 10%). C’est surtout au début que c’est chaud (c’est le cas de le dire, haha !) quand il faut gérer le thermostat du four (je ne suis pas habitué à gérer des températures si petites avec mon four), j’ouvre la porte du four si trop chaud, je ventile, je referme, puis la température finis par se caler, four éteint, porte fermée, la température reste stable et la pâte se lève comme par magie !


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




41 thoughts on “Brioche à la fleur d’oranger (et perles de sucre)”

  • J’aime beaucoup l’odeur de la fleur d’oranger, et regoûter à cette arôme via une bonne brioche comme la tienne, ou autres gourmandises nous embarque facilement à nouveau dans notre enfance et leurs souvenirs. Merci à toi pour ce post, et toutes ces gourmandises que je découvre sur ton blog. A bientôt ;-)

  • C’est aussi pour ce genre de petit bonheur que je prends plaisir à être derrières les fourneaux : retrouver les saveurs de l’enfance et les heureux souvenirs associés. Quelle était belle, notre insouciance !
    Christelle

  • Cette fois ci je vais me lancer. Pas pu la faire aujourd’hui car je n’avais pas de lait et je n’ai pas osé tenter avec du lait végétal. Demain j’aurai tout ce qu’il faut ! Je te dirai le résultat. J’adore la fleur d’oranger ça doit être top. Merci pour cette recette.

  • Merci beaucoup pour vos visites et vos commentaires, je suis ravie que cette brioche vous plaise !

    Sandrine (Fraise Basilic) > Ca me rassure de ne pas être la seule ! ;)
    D’ailleurs, je ne sais pas si tu te souviens de mon commentaire sur tes petites brioches au sucre (probablement pas, tu as beaucoup de commentaires sur ton blog ^^), je te disais que je les testerai. Il faut savoir que quand je le dis, je le fais. Et bien si je ne t’ai pas donné de nouvelles, c’est qu’à l’époque je les ai complètement raté ! N’utilisant pas encore l’astuce du four, je n’avais pas eu la patience d’attendre plus longtemps avant de les enfourner…
    Mais là, je pense que je suis prête pour les retenter ;)

    Laurence > Je suis désolée de ne pas avoir vu ton message plus tôt, car tu pouvais faire la brioche avec du lait végétal, c’est ce que j’avais fait pour mon chinois. Du coup je vais le rajouter dans la recette pour qu’il n’y ait plus de doute ;)

    Bises à vous toutes ;)

  • Les barres de chocolat, je ne sais pas, mais les brioches avec du sucre perlé, ça existait encore voici deux ou trois mois, parce que c’est ce qui a constitué mon goûter il y a deux mois environ…
    Ce jour-là, je passe chez mon boulanger, j’entends crier « famine » derrière moi ! Je me retourne : personne ! Et là, je me rends compte que c’était mon estomac qui criait famine. Je l’avais entendu crier derrière moi parce que je l’avais dans les talons !

  • Ca y est je l’ai faite ! Pour le lait je le saurai pour la prochaine fois car en effet j’ai rarement du lait de vache à la maison. Je l’ai bien réussie et l’astuce du four est top, une fois le mien arrivé vers les 37 degré il s’est maintenu à cette température super longtemps. A refaire donc mais la prochaine fois je mettrai plus de fleur d’oranger, le parfum était subtile mais comme j’adore ça je forcerai un peu la prochaine fois.Merci pour ta recette.

  • Le fleur d’oranger je l’aime mais à petite dose, quand elle est subtile justement, sinon ça m’écœure un peu…
    Je vais donc ajouter ta remarque, pour les amoureux de cet arôme ! ;)
    Je suis contente que ta brioche t’ait plu :)

    Bises !

  • Bonjour,
    Je m’apprete à faire la recette, et j’ai juste une question sur le type de farine utilisé: je sais qu’il existe des farines spéciales brioches? Ou je peux utiliser une normale de type 65?
    Merci.

  • Bonjour Aurélien,
    Milles excuses pour le retard de ma réponse.
    J’utilise de la farine basique pour pâtisserie (T55 ou T45 je ne sais plus… La farine de supermarché, quoi)
    Les farine spéciales pour brioche sont, me semble t-il, enrichies en gluten, pour accentuer la pousse de la pâte. Elles sont efficaces mais pas indispensables :)

    Bon week end :)

  • Bonjour,

    Juste une question: il faut mettre dans la pâte 1 œuf entier + 1 jaune? ou le jaune seul est pour la dorure?
    Car j’ai tout mis dans ma pâte et il a fallu que je rajoute beaucoup de farine…donc j’ai un doute.
    Sinon brioche réussie quand même et c’est vrai que l’astuce du four est géniale !!

    Merci d’avance pour votre réponse.

  • Bonjour Sand,

    Effectivement le jaune supplémentaire est seulement pour la dorure, je vois que ce n’est effectivement pas très clair dans la recette, je m’en excuse.
    Je viens de faire une mise à jour, merci de me l’avoir fait remarquer, cela permettra certainement d’éviter que quelqu’un d’autre se trompe.
    Je suis tout de même ravie que le brioche soit une réussite, merci beaucoup de l’avoir tester et d’avoir pris le temps de revenir me le dire :)

    Bonne journée, à bientôt,
    Julie.

  • Ben voilà j’ai essayé :D (presque un an plus tard -_- )
    Enfin c’est en cours de levage et je confirme, la boulange et moi ça fait 12 -_-
    Ma pâte avant pétrissage était hyper hyper collante (pourquoi ?!?) -_- j’ai du ajouter facile 100g de farine au total pour avoir un truc prétrissable, ça lève dans le four, on va voir ce que ça donne…

  • Click, Cook and Taste > (je suis désolée je crois que je ne connais pas ton prénom… :/) qu’est-ce que ça a donné cette brioche ?

    La pâte hyper collante vient certainement de ton beurre qui était trop mou, non ?


    Merci pour votre visite christaline, à bientôt peut-être ! ;)

  • C’est Aurélie mon prénom ;)

    Et la brioche a bien monté et elle est très bonne, même si du coup j’ai une brioche ENORME ! Et pour le beurre je sais pas, je l’ai sorti très en avance du frigo et il ne faisait pas très chaud…
    Je retenterai sûrement car c’était très bon ;)

  • Bonjour Jujube !
    J’ai découvert depuis peu ton blog et je le trouve génial … Tu as l’air de beaucoup aimer ce que tu fais, tes recettes ont toutes l’air délicieuses, et tu n’hésites pas à tester de nouvelles choses et les partager.
    J’adore et j’ai hâte de pouvoir TOUT essayer !

    J’ai une question par rapport à cette recette : On peut remplacer le beurre par la crème de coco comme tu l’as fais dans ton autre recette de brioche ?

    Merci encore et j’espère que tu répondras ! ^^

  • Bonjour Miamousse,

    Merci beaucoup pour ton si gentil commentaire, je suis touchée :)

    Je pense que c’est parfaitement possible de remplacer le beurre par la crème de coco dans cette recette !
    Par contre, je radote, mais la crème de coco que j’ai utilisée est solide, comme du beurre (je préfère préciser, quitte à être lourde, car pour le coup, je suis ne donne pas cher de la brioche avec de la crème liquide :-P )

    Bonne journée, à bientôt,
    Julie.

  • Bonjour,

    J’ai essayé de faire votre brioche, et malheureusement ma pâte était mi-consistante, mi-liquide, impossible de la travailler ! Pourtant j’ai respecté les proportions et toutes les recettes que j’essaye de votre blog marche à chaque fois…bizarre :(
    Sinon, j’aime beaucoup votre blog (et vos recettes) et tout est très bon ! :)

  • Bonjour Sonia,
    Cela m’arrive aussi lorsque mon beurre est trop mou (la pâte est très collante j’imagine ? Pas « liquide liquide » ?)
    Travaillez au mieux, pour homogénéifier le tout, puis laissez monter tel quel dans votre saladier, la pâte va monter.
    Lorsque vous voudrez la travailler de nouveau avant de l’enfourner, elle aura plus de corps (mais restera bien souple quand même) ajoutez une cuillère à soupe de farine au besoin, mais pas plus, la brioche serait trop sèche après cuisson si trop de farine.
    J’espère que tout va bien se passer et que vous me donnerez des nouvelles !
    Sachez que les meilleures brioches que j’ai faites étaient impossible à travailler car trop souples, j’ai donc envie de dire que c’est bon signe ;)

  • Bonjour,
    petite question un peu stupide mais tu utilises de la levure fraiche (petit cube) ?
    ou de la levure en « poudre » – sèche ?
    merci et j’ai hâte de tenter cette recette <3

  • oh chouette ça veut dire que je vais pouvoir tester la brioche aujourd’hui parce que j’ai toujours de la levure sèche par contre pour la fraiche je devais attendre le week-end prochain.
    merci d’égayer mon dimanche ;-)
    et merci pour cette réponse super rapide et merci aussi pour ce site au top !
    une très bonne journée,
    Helena

  • Enfin une recette de brioche qui ressemble à une brioche et pas à un pain brioché! Je pense que le beurre y est pour quelque chose, mais merci, je suis ravie du résultat, c’est délicieux!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *