Boulghour façon risotto

Le week end dernier mon beau-père, qui est un fin gourmet et excellent cuisinier, nous a préparé un risotto un peu particulier… C’était tellement bon que j’ai voulu le reproduire à la maison, sauf que fatalement je n’avais pas ce qu’il fallait ! (c’est toujours comme ça !)

Mais j’avais du boulghour ! Je me suis dis que ça pourrait être intéressant de tester…

Donc, le fameux risotto du beau-père fera l’objet d’un autre billet, aujourd’hui place au risotto de boulghour !
Très gourmand (généralement ça veut dire « gras », et employer ce mot ici n’est pas anodin), hyper fondant, délicieux…

Je suis déçu de ma photo car je ne trouve pas qu’elle laisse tant que ça transparaitre le côté fondant justement… Pourtant je peux vous assurer que ça l’est ! Même plus qu’un risotto classique au riz, qui, en refroidissement, fini par devenir un bloc de riz pas hyper appétissant, ce qui n’est pas le cas ici.

Et s’il vous en reste pour le repas suivant ? Pas de soucis : ajoutez un tout petit peu d’eau et faites réchauffer sur feu doux pour retrouver tout le fondant du plat !

Ce plat est déclinable à l’infini, je vous livre ici une version plutôt basique (mais goûteuse !).
Libre à vous de rajouter des champignons, des petits légumes, des fruits de mer, des lardons… Faites comme bon vous semble !
Le tout est de préparer la garniture (légumes, viande, champignons, etc…) à part et de l’ajouter en fin de cuisson, avant de servir.

Une fois ce risotto dans mon assiette j’ai eu envie d’y ajouter une pincée de gomasio tout récemment reçu de la part de Markal qui m’a proposé de m’envoyer quelques produits de leur cru pour que je les teste.

Connaissez-vous la marque Markal ?

Markal est une pionnière de l’alimentation biologique en France, jugez plutôt : elle fut fondée en 1936 !
Installée à Saint-Marcel-lès-Valence, dans la Drôme, la marque s’engage à proposer de bons produits bio et accessibles.
Markal est une entreprise familiale de 50 personnes qui démarra son activité de fabrication par le boulgour (quelle coïncidence avec la recette du jour ! Je vous jure que je n’ai pas fait exprès !).

Logo Markal
Ainsi est né la base de son savoir-faire et le point de départ d’une très large gamme de produits alimentaires…
Aujourd’hui, Markal, spécialisée dans les produits bio de base, a développé différentes marques, chacune étant spécialisée dans une catégorie de produits propre : apéro bio, produits italiens et méditerranéens, huiles bios, etc…

La marque Markal je la connais surtout au travers de leurs farines (les farines spéciales ;)) et j’ai toujours été enchantée par la qualité de leurs produits. De ce fait quand Marlène (de chez Markal) m’a contacté, j’ai accepté avec plaisir !

J’aime quand une marque que je ne connais pas m’invite à tester ses produits pour la découverte de nouveautés, mais j’apprécie d’autant plus lorsque c’est une marque que je connais et que j’aime de surcroit, ! (en fait j’aime bien tester des trucs, rappeler-vous que je suis gourmande, curieuse et bavarde, donc parfaite pour cet exercice! :P)

Bref… Revenons-en à nos moutons !

Je vous avoue que le gomasio je connaissais de nom, mais je n’en avais jamais utilisé… C’était pas l’envie qui manquait, juste l’opportunité ! En effet, jusqu’à présent je n’avais vu en magasin que des gros pots de gomasio. Si je n’aimais pas, qu’allais-je faire du restant ? (gaspiller c’est pas beau, booouh !)

Markal, est arrivé ! J’ai reçu un colis hyper généreux, contenant donc du gomasio, ainsi que d’autres produits que je ne manquerais pas de vous faire découvrir au fur et à mesure de mes recettes ! (suspeeeens ! ^^)

Mais j’y pense… Est-ce que tout le monde sait ce qu’est le gomasio ?

Rapide présentation du gomasio

Le gomasio (ou gomashio) est un condiment composé d’un mélange de sésame grillé et de sel marin. Il est utilisé depuis des millénaires au Japon.
Le mot gomasio est formé à partir de goma qui signifie « sésame » en japonais et de shio (« sel »).

Utilisation du gomasio

Le gomasio est idéal pour saupoudrer des légumes vapeur, des viandes blanches, des tartines… Délicatement parfumé, il ne se contente pas de saler : il ajoute aux mets la discrète saveur du sésame.
Cet assaisonnement est aussi apprécié sur les plats chauds, céréales, potages, légumes, pâte à pain, ainsi que pour agrémenter salades et crudités.

Conservation du gomasio

Le gomasio est à conserver au frais car les graines ont tendance à rancir.

>> Consultez la « fiche technique » du Gomasio <<

Boulghour façon risotto
Boulghour façon risotto

Pour 4 personnes :

  • 250 gr de boulghour
  • 1 oignon
  • 1 échalote
  • de l’huile d’olive (2 à 3 CS)
  • 10 cl verre de vin blanc de cuisine
  • 50 cl de bouillon de légumes
  • 1 CS de mascarpone ou de crème fraiche épaisse (voire 2 – selon votre envie)
  • 1 poignée de comté râpé (ou du parmesan pour une version plus classique)
  • un belle pincée de gomasio par assiette (facultatif)

Avant de commencer la cuisson, préparez quelques éléments pour les avoir à portée de main : Faites chauffer votre bouillon de légumes (ou faites chauffer votre eau et faites-y fondre un cube de bouillon de légumes), versez votre vin blanc dans un verre, râpez votre comté et préparez votre boulghour et le mascarpone.

Émincez finement l’échalote et l’oignon et faites-les revenir dans de l’huile d’olive.

Une fois que vos oignons/échalotes sont joliment colorés, versez le boulghour par dessus.
Remuez sans cesse une à deux minutes puis versez le vin blanc.

Remuez de nouveau sans cesse, le vin blanc va s’évaporer rapidement. Versez alors un petit peu de bouillon (l’équivalent d’une louche). Remuez.

Une fois que le bouillon est absorbé, versez de nouveau du bouillon. Remuez.
Recommencez l’opération jusqu’à ce que le boulghour soit cuit (goûtez : il doit être ferme et fondant à la fois (difficile de me croire si on a jamais mangé de boulghour, mais oui c’est possible ! ^^) et le tout doit être fondant. Cela représente approximativement 15 à 20 minutes de cuisson.

Ajoutez le mascarpone (ou la crème fraiche), remuez.

Ajoutez le conté (ou le parmesan), remuez de nouveau, servez.

Saupoudrez de gomasio si vous le souhaitez, pour ajouter ce petit goût de « je ne sais quoi » à votre plat :)


D'autres recettes que vous pourriez aimer :




11 thoughts on “Boulghour façon risotto”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *