Bloody Cheesecake – Cheesecake à la cerise (et coulis de cerise)

Attention j’ai tout plein de choses à dire, les plus courageux liront tout, les plus gourmands iront directement à la recette… ;)

Tout commence il y a quelques semaines, lorsque j’ai été contacté par Marie du service de presse des éditions Leduc, me proposant de m’envoyer un exemplaire de leur tout dernier né : Recettes new-yorkaises inratables. Je pense qu’il n’a pas échappé à Marie que j’apprécie particulièrement la junk food gastronomie d’outre Atlantique… :)
Dans la foulée elle m’a aussi envoyé à ma grande surprise un exemplaire de Cookies et sablés inratables de la même collection ! Je profite de cet article pour la remercier encore une fois bien chaleureusement.

Ce sont des petits livres, format poche, rempli d’astuces, d’histoire et d’anecdotes (j’adore), mais surtout de recettes, vous l’aurez compris, inratables !
Et c’est en feuilletant celui sur les cheesecakes que j’ai trouvé une version dans laquelle je pourrais utiliser mes cerises au sirop.

Bloody Cheesecake - Cheesecake à la cerise (au fromage blanc)
Bloody Cheesecake – Cheesecake à la cerise

Découvrez toutes mes recettes avec des cerises

Sauf que ce soir là (je cuisine surtout le soir tard si vous voulez tout savoir) je n’avais pas de fromage frais, mais un « fond » de pot de fromage blanc officiellement périmé (mais toujours très bon à la consommation, dois-je le rappeler ?). Ni une ni deux me voilà partis à l’aventure ! (carrément !)

Sauf que mon cheesecake je le voulais très fondant (comme un vrai) et j’ai eu un doute au sujet du fromage blanc. Bien qu’il soit à 20% de MG (et non à 0% comme il l’aurait été fut un temps pas si lointain) je me suis demandé si cela suffirait… J’ai donc ajouté du lait concentré non sucré demi-écrémé pour m’en assurer ! (un jour je testerais qu’avec du fromage blanc, un jour…)

J’ai diminué la dose de sucre, car le lait concentré, bien que non sucré, l’est tout de même un peu. De plus la présence des cerises au sirop m’y a un peu poussé de peur d’être écœurée (ce qui n’arrive jamais, au grand dam de ma balance — qui de toutes manières n’a plus de piles alors pourquoi je me soucis d’elle, d’abord ?!)

Enfin bref !

Je voulais un petit cheesecake (parce que la balance est morte, mais c’est pas une raison pour en profiter de trop) je l’ai donc cuit dans un moule à brownie. Moule qui s’est avéré être trop petit pour contenir la totalité de ma crème ! Qu’à cela ne tienne, on fera des mini-cheesecake à côté !
Chez vous, si vous utilisez un moule a manqué (à charnières) de taille « normale » (~ 20/22 cm) vous n’aurez pas ce soucis.

J’ai réalisé une « bête » pâte sablée dont j’ai tiré les proportions chez Chef Simon (mon héro) et me voilà partis pour faire un cheesecake que je pensais « light » mais qui au final ne l’est pas tant que ça…

Les gousses de vanille

Je voulais vous parler de la vanille que j’utilise pour cette recette. Une vanille parfumée qui embaume ma maison (Véridique ! Quand j’ai une visite j’ai droit à « mmmh ça sent bon, tu fais un gâteau ? » Non c’est juste mes gousses de vanille dans leur sachet, dans ma cuisine !), bien charnues, humidité optimale, d’une qualité incroyable.

Mais où est-ce que j’ai acheté cette vanille, allez-vous me demander ?!
Je l’ai prise chez Cap d’Ambre Vanille qui propose des gousses de vanille de qualité, à prix juste.
Fondé par Valentin et Justine, c’est Valentin qui se déplace 2 fois par an à Madagascar pour s’assurer de la qualité du produit, de sa provenance, afin d’éviter des intermédiaires inutiles, et ne pas cautionner le travail des enfants.

Cap d’Ambre Vanille n’est pas un de mes partenaire (vous pouvez donc avoir confiance en mon jugement, bien que je ne me sois jamais laissé influencer par un quelconque accord, mais je suis consciente que certains d’entre-vous doutent toujours. Et bien là ‘faut pas douter ! ^^), j’ai vraiment eu un coup de cœur pour leur travail et leurs produits.
Je vous invite à aller visiter leur site, qui est une mine d’or d’informations, sur leur activité bien sur, mais aussi sur la vanille, notamment la conservation de la vanille. Saviez-vous que l’on peut congeler des gousses de vanille ? Pour cela il faut d’abord s’assurer que leurs arômes sont bien développés… Vous en saurez plus sur leur site ! ;)

Bloody Cheesecake - Cheesecake à la cerise (au fromage blanc)
Bloody Cheesecake – Cheesecake à la cerise

Pour le biscuit :

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre (à température ambiante)
  • 70 g de sucre glace
  • 1 jaune d’œuf
  • 5 cl d’eau
  • 1 pincée de sel

Pour la crème :

  • 300 g de fromage blanc (ici 20%)
  • 200 gr de lait concentré demi-écrémé non sucré
  • 80 g de sucre
  • 1 œuf entier + 1 blanc
  • les grains d’une gousse de vanille grattée
  • des cerises au sirop

Commencez par faire le biscuit :
Battez le jeune d’œuf avec le sucre. Détendez avec un peu d’eau.

Versez votre farine sur votre plan de travail (propre et sec), ajoutez le beurre en cubes et travaillez du bout des doigts jusqu’à obtenir un mélange sableux.

Faites un trou dans votre « sable » et versez le mélange oeuf+sucre. Mélangez rapidement avec votre index puis resserrez la pâte en une boule, si l’ensemble se tient (si la pâte n’est pas friable) c’est que l’humidité est suffisante. Sinon ajoutez un peu d’eau.

Farinez légèrement votre plan de travail, puis fraisez (Écrasez votre pâte en l’étirant contre le plan de travail avec la paume de votre main) la pâte jusqu’à ce qu’elle soit homogène, reformez une boule aplatie et laissez-la reposer au frais au moins 30 minutes (aplatir la boule facilite le passage du rouleau).

Au bout de ces 30 minutes, abaissez votre pâte sur un plan de travail fariné.
Beurrez votre moule (ici un moule carré type brownie car j’ai voulu un petit cheesecake, sinon un moule à manqué avec charnières est préférable bien que pas indispensable), puis chemisez-le avec une feuille de papier cuisson légèrement humide (pour faciliter la manipulation de la feuille qui devient ainsi plus souple, mais aussi plus fragile, ne la mouillez pas trop). Placez la pâte dans le moule, puis remettez au frais jusqu’à ce que la pâte soit bien ferme (le beurre doit se solidifier)

La crème à présent :
Quand votre pâte sablée est bien ferme, faites préchauffer votre four à 160°C (et laissez la pâte au frais).

Mélangez dans un cul de poule tous les ingrédients : fromage blanc, lait concentré, sucre, œufs (entier et blanc) et enfin la vanille, fouettez bien.

Sortez votre pâte, déposez quelques cerises égouttées puis versez délicatement la crème (si vous faites trop vite, les cerises seront poussées sur les bords).

Enfournez pour 40 minutes.
A l’issue de ces 40 minutes éteignez votre four et laissez le cheesecake à l’intérieur, four fermé, pour encore 5 bonnes minutes.
A la sortie du four votre cheesecake doit encore « blobloter » (comprendre : « on dirait qu’il n’est pas cuit »), c’est normal. Laissez-le refroidir à température ambiante, puis placez-le une nuit au frais (c’est la partie la plus difficile de la recette !), pour les plus pressés, laissez-le reposer au frais minimum 4 heures (mais une nuit c’est vraiment le top)

Le lendemain, faites doucement chauffer le sirop de cerise jusqu’à ce qu’il épaississe comme du caramel.
Démoulez le cheesecake avec précaution : le beurre entre le moule et le papier cuisson se sera de nouveau solidifié avec la mise au frais de la nuit, patientez donc quelques minutes qu’il soit à température ambiante pour faciliter « l’extraction ». Puis servez les parts de cheesecake sans oublier de versez le sirop de cerises par dessus… :)

Bloody Cheesecake - Cheesecake à la cerise (au fromage blanc)
Bloody Cheesecake – Cheesecake à la cerise

D'autres recettes que vous pourriez aimer :




12 thoughts on “Bloody Cheesecake – Cheesecake à la cerise (et coulis de cerise)”

  • Bonjour Jujube
    Et bien voici une recette qui tombe à pic pour mes cerises fraichement cueillis et que je vais m’empresser de faire aux sirops pour les mettre dans ce délicieux cheese cake.
    Merci

  • Miam de chez miam et même re-miam Juju :))) ce cheesecake est terriblement gourmand !! J’ai testé ta recette de cerises au sirop (d’ailleurs elles m’attendent toujours au frigo gloups) qui est vraiment délicieuse (ce mot ça l’fait, ça change de miam et gourmand que je commence à employer à toutes les sauces…)
    Belle journée et merci pour ce partage …………… euh …………; gourmand ? ………….;; terriblement MIAM ? ………… :-D

  • Rholalalala vous être tous plus choupinettes les unes que les autres ! <3
    Je ne m'attendais pas à tant de réactions pour cette recette ! Bien sur c'est un très bon cheesecake, mais je suis la seule parmi nous toutes à l'avoir gouté, je suis donc agréablement surprise de constater qu'il vous plait rien qu'en voyant les photos ! Merci beaucoup... :')

    Merci ma Lili <3

    Mouhaha Sandrine (MamanDine) tu m’as faite rire ! Merci <3

    Briochette le stylisme culinaire se prépare jusqu’au bout des doigts ! lol
    Et je t’en prie pour le lien, je te recommande vraiment sincèrement de commander chez eux, en ce qui me concerne je ne me fournirai plus ailleurs à présent, je suis vraiment enchanté de leur vanille !

    Leeyaa, tu fais donc partie des gourmands qui ont sauté mon blabla pour aller directement à la recette ! :P c’est du fromage blanc 20%, je l’ai rajouté dans la liste des ingrédients ;)

    Sotis je suis vraiment honorée et touchée que ma recette te fasse penser à ta grand mère <3

    Mélodie et Bresil, j’espère que la recette sera un succès ! :)

    Je vous embrasse et vous souhaite une excellente soirée ! <3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *